Genre

Parité hommes-femmes - Assurer une plus grande égalité entre les sexes

IDA - Parité hommes-femmes

Depuis 1970, l'espérance de vie des femmes a augmenté de 15 à 20 années dans les pays en développement, et l'écart entre filles et garçons en termes de scolarité primaire s'est réduit de manière spectaculaire.

Mais les femmes continuent de ne pas être sur un pied d'égalité avec les hommes au travail, à la banque ou à la ferme :
- En termes de salaire, elles gagnent 22 % de moins que leurs collègues masculins.
- Pour ce qui est du crédit, elles y ont très peu accès. En Afrique, par exemple, 1 % seulement de l'ensemble du crédit qui va au secteur agricole leur est destiné.

Grâce aux ressources qu'ils reçoivent de l'IDA, les pays à faible revenu peuvent accorder une attention plus étroite aux problèmes de parité hommes-femmes qui entravent leur développement.

Download PDFTéléchargez ce bilan en 10 pages de l'action menée dans les pays emprunteurs de l'IDA en matière de parité hommes-femmes :

Perspective

Dans la province vietnamienne de Hà Nam, l'attribution aux ménages de nouveaux titres de propriété portant le nom des deux conjoints a été une mesure bénéfique pour les femmes, comme en témoigne Troung Thi Huong : « Avec ce titre de propriété », dit-elle, « j'ai maintenant les mêmes droits que mon mari pour faire un emprunt. »
Dans ce clip vidéo, Troung et d'autres femmes racontent comment leur vie a changé.


Cette page a été mise à jour en 2009.

Projets :
- L'éducation des filles pour atteindre des objectifs universels en Yémen.
- L'éducation des filles pour atteindre des objectifs universels en Yémen (l'histoire de Raysa)
.- En Éthiopie, les revenus des femmes augmentent.
- Au Bangladesh, les allocations contribuent à multiplier par trois le taux de scolarité des filles.
- En Inde, un programme d'entraide a permis d'accroître les revenus de 8 millions de femmes.
- À Madagascar, les adhésions de femmes aux organisations et réseaux de microfinance sont en progression.




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/O71VGAJG70