Le Ghana en bonne voie d'atteindre ses objectifs en matière d'éducation

Dernière mise à jour : Février 2007
L'IDA en action¬†: √Čducation - Le Ghana en bonne voie d'atteindre ses objectifs en mati√®re d'√©ducation
Le Ghana en bonne voie d'atteindre ses objectifs en matière d'éducation
Liens :
- Qu'est-ce que l'IDA ?
- Nos activités au Ghana

En savoir plus sur le Ghana :
(en anglais)
- Emprunts précédents 
- Données & statistiques
- Recherche
- Contacts

Le défi à relever

Dans la p√©riode qui a suivi son ind√©pendance en¬†1957, le Ghana a proc√©d√© √† l'expansion de son enseignement de base, et pourtant, arriv√© au milieu des ann√©es¬†70, son taux de scolarisation primaire avait diminu√©. En pourcentage du PIB, ses d√©penses publiques en mati√®re d'enseignement de base √©taient en baisse. Cela a abouti dans les ann√©es¬†80 √† une situation caract√©ris√©e par des b√Ętiments scolaires d√©labr√©s et des salles de classe dot√©es de quelques bureaux seulement et, bien souvent, d'un seul manuel √† partager entre tous les √©l√®ves.

La démarche suivie

Au milieu des années 80, le gouvernement s'est engagé dans un programme de réforme destiné à restructurer son système éducatif. S'il y a effectivement eu restructuration, le manque de qualité de l'enseignement dispensé, l'absentéisme des enseignants et le faible niveau des infrastructures scolaires continuaient de faire problème. L'IDA a financé un certain nombre de programmes d'éducation au Ghana, dont le Programme d'amélioration du secteur de l'éducation de base visant à soutenir la politique d'enseignement de base universel, obligatoire et gratuit suivie par le gouvernement. Ses objectifs spécifiques consistaient à améliorer l'accès à l'enseignement et les résultats scolaires, ainsi que la façon dont le système éducatif était géré.

Résultats

La construction et la rénovation de salles de classe ont contribué à une hausse du nombre d'élèves et à de meilleurs résultats scolaires. Le financement de 11 millions de manuels dans le cadre du projet a également contribué de façon importante à améliorer la qualité de l'enseignement.

Principales réalisations :
- Entre 1996 et 2001, le nombre absolu d'élèves dans le premier cycle de l'enseignement secondaire a augmenté de près de 130 000 (passant de 738 057 à 865 636). Le taux brut de scolarisation a quant à lui progressé de 5,2 points de pourcentage (de 58,7 à 63,9 %), et le nombre de filles scolarisées de 2,3 points (de 43,1 à 45,4 %).
- Gr√Ęce √† l'effort de formation des ma√ģtres et au nombre accru de manuels disponibles, les scores moyens obtenus aux tests crit√©riels ont augment√©, passant (entre 1996 et la fin du projet) de¬†33,0 √†¬†36,9 en anglais et de¬†28,8 √†¬†32,3 en maths.
- Un système d'information pour la gestion de l'éducation (SIGE) a été mis en place dans 10 régions et 26 districts. Il a permis d'établir des recensements scolaires annuels de 1997 à 2001, de produire des indicateurs clés sur l'éducation ainsi que des analyses utiles pour l'élaboration des politiques, et de sensibiliser les responsables de l'éducation à l'utilisation des données pour les processus de planification et de prise des décisions.
- Le projet a donné lieu à la remise en état de 2 300 salles de classe, et à la construction de 344 immeubles d'habitation pour enseignants comprenant quatre unités chacun, ainsi que de 101 écoles primaires et de 50 écoles secondaires.

Contribution de l’IDA

- Apport financier de 45 millions de dollars entre 1996 et 2002.
- Ce projet fait partie d'une douzaine de projets d'investissement et d'appui aux réformes entrepris par l'IDA pour aider le Ghana à améliorer sur le long terme son secteur de l'éducation.
- Par son action, l'IDA a permis au pays d'√™tre admis √† b√©n√©ficier de l'Initiative FTI (Initiative pour la mise en Ňďuvre acc√©l√©r√©e du programme √Čducation pour tous), ce qui supposait au pr√©alable une am√©lioration de ses taux de scolarisation et de ses r√©sultats scolaires. Et gr√Ęce au SIGE, les autorit√©s ont √©t√© en mesure d'√©laborer un plan appropri√© en vue d'assurer l'√©ducation pour tous.
- L'IDA a aid√© √† renforcer les capacit√©s de l'√Čtat dans l'optique d'une meilleure coordination de l'action des bailleurs de fonds.

Partenaires

Lors de l'ex√©cution du projet, l'IDA avait pour principaux partenaires la Commission europ√©enne, le minist√®re britannique du D√©veloppement international (DFID) et l'Agence des √Čtats-Unis pour le d√©veloppement international (USAID). D'autres partenaires se sont joints √† eux depuis, notamment la France, le Japon, l'UNICEF et le Programme alimentaire mondial (PAM).

Prochaines étapes

- Ce programme a tout à la fois pris appui sur les projets antérieurs de la Banque et préparé le terrain pour ses interventions ultérieures.
- On peut s'attendre à ce que la fourniture d'un appui continu par les partenaires de développement et la réalisation d'investissements complémentaires dans le secteur de l'éducation permettent aux progrès réalisés de se poursuivre.
- Le gouvernement doit contribuer à ces efforts en s'attaquant aux problèmes de disparité entre communautés et en fournissant en outre un appui au SIGE, ce qui passe plus précisément par un effort continu de renforcement des compétences de son personnel et par un développement plus poussé du système proprement dit.

En savoir plus

Projet d'amélioration du secteur de l'éducation de base (1996-2002)
Documents du projet¬†|¬†Ensemble des projets et pr√™ts en faveur de l'√©ducation au Ghana¬†¬†|¬† ¬ę¬†Books, Buildings, and Learning Outcomes: An Impact Evaluation of World Bank Support To Basic Education in Ghana¬†¬Ľ¬†(2004, fichier PDF, en anglais)¬†¬†|¬†Fiche synth√©tique¬†(en anglais)




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/3UXYADRVZ1