15e reconstitution de l’IDA

15e reconstitution de l’IDA

15e reconstitution des ressources de l'IDA - Plateforme pour l'obtention de résultats au niveau des pays:  Rapport final (pdf en anglais)

La cinquième réunion de négociation pour la 15e reconstitution des ressources de l'IDA s'est tenue le 13 et 14 décembre 2007 à Berlin, en Allemagne. Résumé du Président (en anglais)

Les pays donateurs ont promis aujourd’hui des dons record de 25,1 milliards de dollars pour aider la Banque mondiale à vaincre la pauvreté dans les pays les plus pauvres du monde. Au total, la reconstitution des ressources au titre de l’IDA 15 permettra de lever 41,6 milliards de dollars, une augmentation de 9,5 milliards par rapport à la reconstitution précédente (IDA14) qui avait permis de récolter 32,1 milliards de dollars.

« Il s’agit de la plus importante hausse du financement par les donateurs dans l’histoire de l’IDA », a dit le président du Groupe de la Banque mondiale, Robert B. Zoellick, au sujet de la quinzième reconstitution de l’Association internationale de développement (IDA15). « La communauté des donateurs a démontré son plein engagement à aider les pays à vaincre la pauvreté et à parvenir à une croissance durable, surtout en Afrique. »

Ces promesses de dons record envers l’IDA15 représentent une hausse de 42 % par rapport à celles de la reconstitution précédente. Ces contributions sont complétées par un financement interne de 16,5 milliards de dollars du Groupe de la Banque mondiale et par de précédentes promesses de dons pour financer l’annulation de la dette.

M. Zoellick a remercié les donateurs pour cette démonstration de soutien sans précédent. « Ces fonds permettront à l’IDA de continuer à être au service des 2,5 milliards de personnes vivant dans les pays les plus pauvres des cinq continents », a-t-il déclaré.« Cette généreuse reconstitution constitue une forte reconnaissance de l’importance de l’aide multilatérale ainsi qu’un vote de confiance envers l’IDA en tant que plateforme efficace pour l’aide au développement mondial. »

L’IDA15 viendra en aide aux pays à faibles revenus en accélérant ses activités visant à lutter contre le changement climatique, en facilitant l’intégration régionale et la coopération, en accroissant l’investissement dans les infrastructures et en fournissant un meilleur soutien aux pays se relevant d’un conflit, notamment en Afrique.

Au total, 45 pays ont promis de contribuer à la quinzième reconstitution de l’IDA, un nombre de donateurs jamais égalé dans l’histoire de l’IDA. Six pays, soit la Chine, Chypre, l’Égypte, l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie, se sont joints à la liste des donateurs. Certains de ces pays, tels que l’Égypte et la Chine, étaient autrefois des emprunteurs de l’IDA. « Nous avons fait beaucoup d’efforts pour trouver de nouveaux donateurs pour l’IDA », a indiqué M. Zoellick. « Élargir la base des donateurs permettra à l’IDA de lever davantage de fonds et de se doter d’une fondation solide pour continuer ses opérations. »

Ces promesses de dons sont le résultat d’une réunion de deux jours avec les représentants des pays donateurs et emprunteurs qui est a été organisée sous les auspices du gouvernement allemand à Berlin. La ministre allemande de la Coopération économique et du développement, H.E. Heidemarie Wieczorek-Zeul, a réagi à l’issue favorable de la reconstitution en décrivant le Groupe de la Banque mondiale comme « une des institutions essentielle à l’atteinte des objectifs de développement pour le Millénaire » et comme « un modèle et cadre de référence pour plusieurs autres donateurs multilatéraux et bilatéraux. »

Les donateurs reconnaissent l’efficacité de l’IDA en matière de développement et son importance critique pour ce qui est d’aider les pays à atteindre leurs objectifs de développement pour le Millénaire, y compris ceux, adoptés à l’échelle internationale, qui visent à réduire de moitié la pauvreté d’ici 2015.

« Nous nous réjouissons de cette reconstitution substantielle de l’IDA ainsi que de l’accent régional mis sur l’Afrique subsaharienne », a déclaré H.E. John Kufuor, président du Ghana et président de la Conférence de l’Union africaine. « À mesure que nous approchons l’année cible de 2015, il est très important que les pays africains sachent qu’ils peuvent compter sur la communauté internationale de donateurs et sur une IDA solide pour les aider à atteindre les objectifs de développement pour le Millénaire et améliorer les moyens d’existence des Africains. Nous considérons cette reconstitution comme un grand pas en avant dans la mise en œuvre d’une politique d’accélération de l’aide et nous espérons que le même niveau d’engagement sera au rendez-vous pour ce qui est du soutien global de nos partenaires dans nos efforts de développement », a-t-il ajouté.

M. Zoellick a souligné que cette ronde de reconstitution s’était révélée particulièrement difficile parce que les remboursements sous l’IDA15, y compris les compensations pour l’annulation de la dette, sont demeurés presque identiques à ceux de l’IDA14. Cela voulait donc dire que l’essentiel de la hausse de l’enveloppe de l’IDA devait être imputable aux donateurs et nécessitait un effort proportionnellement plus important de leur part.

La quatrième réunion de négociation pour la 15e reconstitution des ressources de l’IDA s'est tenue le 12 et 13 novembre 2007 à Malahide (Comté de Dublin, Irlande). Les principaux sujets abordés étaient les suivants : l’efficacité de l'action menée à l’échelon des pays, le changement climatique, l’harmonisation, l’alignement et les résultats.

La troisième réunion de négociation pour la 15e reconstitution des ressources de l’IDA a eu lieu le 23 octobre 2007 à Washington. Elle a été principalement consacrée à l’examen complémentaire des questions relatives au système d’allocation des ressources basée sur la performance (PBA), ainsi qu’au rôle de l’IDA pour ce qui est d’assurer un niveau d’endettement soutenable.

Système d’allocation des ressources basée sur la performance (PBA)Simplication de la formule utilisée et autres questions en suspens (a)
Niveau d’endettement soutenableRôle de l’IDA pour ce qui est d’assurer un endettement soutenable : Rapport d’étape (a)

La deuxième réunion de négociation pour la 15e reconstitution des ressources de l'IDA s'est tenue du 28 au 30 juin 2007 à Maputo (Mozambique). Les liens qui suivent présentent les questions essentielles (a) dont elle a traité et la synthèse de ses travaux par le Président de séance (a) . Lors de la première réunion, en mars 2007, les participants ont choisi trois thèmes particuliers : 
i) la place de l'IDA (a) dans l'architecture de l'aide internationale ;
ii) l'efficacité de l'aide fournie par l'IDA à l'échelon des pays ; et
iii) le rôle joué par l'IDA dans les États fragiles (a)

Le premier et le troisième de ces thèmes ont fait l’objet d’échanges de vues à Maputo.

Les documents dont la liste suit ont également été examinés lors de cette réunion.

Rôle de l’IDA :Appui au modèle de développement axé sur le pays (a)
Le rôle de l’IDA dans l’architecture mondiale de l’aide - Soutenir le modèle de développement basé sur les pays (pdf)
États fragiles :Approches opérationnelles et financement au niveau des États fragiles
Besoins de financement de l'IDA :Demande visant les ressources d’IDA-15 et stratégie d’optimisation de leur emploi (a)
Règlement des arriérés :Concept avancé d’approche systématique du règlement des arriérés (a)
Cadre de financement :Cadre de financement pour IDA-15 (a)

Première réunion de négociation pour IDA-15.  Les représentants de 40 pays donateurs (appelés « Délégués à l’IDA ») se sont réunis à Paris les 5 et 6 mars 2007, en compagnie de neuf représentants de pays emprunteurs, afin d’engager le processus de négociations pour la 15e reconstitution des ressources de l’IDA (IDA-15), reconstitution destinée à permettre à l’Association de maintenir son appui aux pays à faible revenu pour la période allant du 1er juillet 2008 au 30 juin 2011. Des représentants de la Banque asiatique de développement et de la Banque africaine de développement ont également pris part à cette réunion. Le lien qui suit présente le synthèse du Président de séance. (a).

Lors de cette réunion, les participants ont choisi les « thèmes particuliers (a) » sur lesquels doivent porter les négociations d’IDA-15, et procédé à des échanges de vues sur les aspects touchant au financement de l’IDA ainsi qu’à son système d'allocation des ressources (a). Ils ont également été amenés à traiter et examiner les sujets et documents suivants :

Architecture de l’aide :Vue d'ensemble des grandes tendances des apports d’aide publique au développement
Sélectivité et performance :Évaluation de la situation des pays par l’IDA et efficacité de son action pour le développement (a)
Aspects financiers :Capacité financière à long terme de l’IDA (a)
Point sur l'Initiative d'allégement de la dette multilatérale (a)



Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/U921UMWUS0