Rwanda : Alimenter les communautés rurales

Dernière mise à jour : août 2009
Rwanda : alimenter les communautés rurales en eau potable

Défis à relever

Afin d'optimiser les chances d'atteindre l'objectif de développement pour le Millénaire visant une couverture de l'approvisionnement en eau de 85 % d'ici à 2015, l'accès devra étre étendu de manière soutenue tout en s'assurant que les systèmes, actuels et nouveaux, restent opérationnels et abordables. Les financements annuels consacrés à l'eau doivent demeurer au moins équivalents à ceux de ces dernières années. Les financements destinés à l'assainissement et à la promotion de la santé environnementale doivent être accrus et restructurés. Les approches opérationnelles connexes devront être améliorées. Dans le cadre de la politique nationale de décentralisation, ces défis devront principalement être relevés au niveau des districts, ceci en dépit des lacunes capacitaires qui se font sentir un peu partout. L'urbanisation rapide rend nécessaires des programmes ciblés destinés à alimenter les foyers urbains à faibles revenus et impliquer les consommateurs dans le processus de réglementation des services d'approvisionnement en eau et d'assainissement.

Démarche

Le projet de l'IDA d'approvisionnement en eau et d'assainissement dans les zones rurales a centré son action sur (i) la mise en place d'installations d'alimentation en eau potable devant desservir quelque 370 000 personnes dans les zones rurales et (ii) la promotion d'un meilleur assainissement et d'une meilleure hygiène au sein des ménages. Les associations d'usagers de l'eau sont responsables de la planification, du fonctionnement et de l'entretien des systèmes rudimentaires d'alimentation en eau et d'assainissement. Cette initiative, mise en œuvre au sein des communautés qui nécessitent prioritairement de meilleurs services, bénéficie du soutien du secteur privé. Des dons, accompagnés d'une assistance technique, sont directement versés aux communautés en vue de financer la construction d'installations d'alimentation en eau et d'assainissement.

Résultats

Selon les estimations réalisées lors de la clôture du projet fin 2007, quelque 472 000 personnes ont bénéficié d'un meilleur accès aux services de l'eau.

Principales réalisations :
- La couverture d'approvisionnement en eau au Rwanda s'élevait à environ 73 % en 2008, contre 55 % en 2005.

- En décembre 2006, plus de 12 % des 830 systèmes de conduites d'eau que comptait le pays étaient gérés par des entreprises privées. Onze mois plus tard, en novembre 2007, l'objectif de privatisation de la gestion fixé à 20 % des 850 systèmes était atteint.

- Le gouvernement rwandais a considérablement augmenté la part du budget national consacrée au financement direct de projets d'approvisionnement en eau dans les districts. Il a ainsi octroyé 2 millions de dollars en 2006 et 7 millions de dollars en 2007.

- Quelque 70 000 étudiants ont bénéficié d'une meilleure hygiène scolaire grâce à des installations d'assainissement appropriées et à des citernes à eau.

- À ce jour, neuf comités de développement communautaires, épaulés par quatre organisations partenaires, sont en mesure de planifier et de mettre en œuvre des investissements destinés à l'approvisionnement en eau et à l'assainissement.

- L'année 2008 a vu l'achèvement de quatre projets de canalisation en eau de 136 kilomètres permettant d'alimenter 84 000 personnes ainsi que la construction de 20 latrines publiques écologiques.

- Parmi les 9,5 millions d'habitants que compte le Rwanda, environ 6,9 millions d'habitants avaient accès à l'eau potable en 2008.

Contribution de l'IDA

- L'IDA a contribué à hauteur de 20 millions de dollars.
- Aux côtés d'autres bailleurs de fonds, l'IDA a aidé le gouvernement à jeter les bases d'un cadre de mise en œuvre homogène permettant aux donateurs de travailler de concert dans le secteur de l'eau. Ce cadre s'appuie sur la stratégie et les programmes nationaux du gouvernement ainsi que sur son cadre de dépenses à moyen terme.
- L'IDA a encouragé la participation communautaire pour ce qui est de la prise de décision en matière d'investissements et de maintenance. Elle a également invité le secteur privé à fournir des services d'approvisionnement en eau et d'assainissement.
- L'IDA a introduit une réforme clé en matière de gestion des systèmes d'approvisionnement en eau par le biais du développement de partenariats public-privé entre les districts décentralisés et les entrepreneurs privés locaux.

Prochaines étapes

L'IDA continue de fournir des conseils en matière de politique ainsi qu'un apport financier sous forme d'appuis budgétaires. À l'avenir, les projets d'approvisionnement en eau au niveau des districts et les services d'assainissement seront financés par le budget de l'État et mis en œuvre à l'aide des capacités et procédures nationales. Tous les systèmes d'approvisionnement en eau seront gérés par des opérateurs privés locaux qui seront placés sous le contrôle des autorités du district. Le respect de ces dispositions devrait permettre au Rwanda d'atteindre l'objectif de développement pour le Millénaire visant à approvisionner 85 % de sa population en eau potable d'ici 2015.

En savoir plus

Projet d'approvisionnement en eau et d'assainissement dans les zones rurales (2000-2007)
Documents du projet




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/RDST60HZ50