Ouganda: Accès à une eau de qualité

Dernière mise à jour : Mars 2007
IDA en action: Eau - Accès à une eau de qualité dans les petites localités de l'Ouganda

Défi à relever

En Ouganda, deux d√©cennies de troubles politiques et de difficult√©s √©conomiques ont s√©rieusement √©rod√© le niveau de vie dont avait b√©n√©fici√© la population dans les ann√©es ayant suivi l'ind√©pendance, en¬†1962. En¬†1986, les d√©penses publiques de sant√© √©taient tomb√©es au dixi√®me de ce qu'elles √©taient en¬†1970, et celles consacr√©es aux infrastructures, au quart. Le manque de services essentiels a entra√ģn√© une recrudescence des maladies transmises par l'eau. Dans neuf localit√©s, dont les principaux centres urbains de Kampala et de Jinja, le service d'eau √©tait assur√© par la Soci√©t√© nationale des eaux et des √©gouts (NWSC), organisme relativement bien g√©r√© qui alimentait en eau courante la moiti√© des habitants. Dans les autres zones urbaines, en revanche, le taux de couverture √©tait d'environ 15¬†%¬†; dans les zones rurales, 20¬†% seulement des populations avaient acc√®s √† une alimentation en eau ad√©quate.

La démarche suivie

L'IDA a financ√© le projet d'alimentation en eau des petites villes dans le but d'am√©liorer les infrastructures d'eau et d'assainissement dans 11¬†localit√©s non couvertes par la NWSC. Il s'agissait d'un projet suivant une approche fond√©e sur la demande, les communaut√©s concern√©es √©tant amen√©es √† prendre part au financement, √† la planification, √† la mise en œuvre et √† la gestion des syst√®mes en question.

Résultats

Les services d'eau ont été étendus à 161 000 nouveaux usagers environ, et 30 000 autres ont bénéficié de services améliorés.

Principales réalisations :
- Dans les zones couvertes par le projet, 70 % des ménages environ (contre 5 % en 1994) ont l'eau courante comme principale source d'approvisionnement. (Les 30 % restants ont accès à des points d'eau améliorés.)
- La responsabilité de ces services a été confiée à des opérateurs locaux privés (le pays en compte actuellement six, qui couvrent 34 localités).
- Les √©valuations effectu√©es √† la cl√īture du projet et ult√©rieurement ont r√©v√©l√© que la plupart des localit√©s √©taient en situation d'√©quilibre en mati√®re de co√Ľts d'exploitation et d'entretien¬†; la viabilit√© √† long terme des syst√®mes √©tait ainsi √©tablie, et √©tait cens√©e se renforcer encore avec l'accroissement progressif de la client√®le.
- Désormais, les habitants consacrent moins de temps à la collecte et au transport de l'eau : 70 % des ménages y passent 15 minutes environ et se trouvent à 50 mètres d'une source d'eau salubre, alors que la proportion n'était que de 13 % à la date de lancement du projet. Ce sont les femmes et les enfants qui ont profité le plus de cette réduction des charges associées à la collecte de l'eau.
- La sensibilisation aux bonnes règles d'hygiène s'est en outre accrue : dans le cadre d'une enquête menée à titre indépendant, la majorité des ménages ont indiqué nettoyer tous les jours leurs latrines, maintenant qu'ils ont accès à l'eau, et ont été en mesure de nommer une des maladies associées au fait de ne pas se laver les mains.

Contribution de l’IDA

- Apport financier de 40,8 millions de dollars entre 1994 et 2003.
- Ce projet a √©t√© le premier entrepris √† l'√©chelon du pays et de la r√©gion qui fasse appel √† une approche fond√©e sur la demande, mod√®le qui ressort des pratiques optimales en vigueur au plan international. Pour ce qui est des pauvres, leur couverture est assur√©e au moyen de divers niveaux de services et par des co√Ľts de raccordement subventionn√©s, et la possibilit√© leur est donn√©e de se faire entendre √† la fois comme parties prenantes et comme clients. Les enseignements et connaissances accumul√©s dans le cadre de ce projet ont √©t√© √©tendus par extrapolation √† plus de 45¬†autres localit√©s r√©parties dans l'ensemble du pays, ainsi qu'√† d'autres pays de la r√©gion.
- L'IDA a aid√© les autorit√©s ougandaises √† mener ces r√©formes cl√©s pour la gestion de l'eau et de l'assainissement √† l'√©chelon des petites localit√©s en √©tablissant une s√©paration entre le contr√īle et la supervision des actifs, d'une part, et la gestion professionnelle de l'exploitation des services par des op√©rateurs priv√©s, de l'autre.

Prochaines étapes

Ce projet s'inscrit √† pr√©sent dans l'appui courant de l'IDA √† ce pays, le financement correspondant √©tant fourni dans le cadre de son soutien budg√©taire. Sa r√©ussite a par ailleurs permis √† l'IDA de drainer d'autres fonds pour ce secteur. C'est ainsi qu'un programme financ√© par l'ensemble des donateurs et administr√© par l'IDA aide aujourd'hui les localit√©s ougandaises √† accro√ģtre √† la fois leur client√®le et les raccordements au r√©seau, et √† renforcer la participation des op√©rateurs locaux priv√©s en recourant √©ventuellement √† des contrats de plus longue dur√©e. Un appui est en outre fourni √† la NWSC dans le cadre de ce programme, pour lui permettre d'apporter un soutien effectif aux localit√©s et aux op√©rateurs priv√©s.

En savoir plus

Projet d'alimentation en eau et d'assainissement des petites villes (1994- 2003)
Documents du projet




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/8U7AC2HZT0