Crises Financement

Les pays IDA sont sujets à une variété de crises et de situations d’urgence qui sont susceptibles de saper leurs efforts de développement économique et social.  Celles-ci comprennent les chocs économiques comme les crises des prix de l’alimentation et du pétrole ainsi que les crises financières, et les catastrophes naturelles, comme les sécheresses, les séismes, les inondations, les raz de marée et les tempêtes.

Les capacités de réaction des pays IDA aux effets de ces types de crises sont limitées en raison de la faiblesse de leurs ressources, des lacunes de leurs infrastructures, d’une diversification économique insuffisante, de vulnérabilités environnementales, de la pauvreté généralisée et de dispositifs de protection sociale souvent peu développés.  À long terme, les effets des crises sur le développement se manifestent souvent par une baisse de la croissance, la destruction d’actifs d’infrastructure et la diminution des recettes et des ressources publiques disponibles pour les dépenses de développement essentielles.

L’IDA est active de longue date dans les divers domaines de la riposte aux crises, notamment la fourniture d’un appui financier.  Les avantages comparatifs essentiels de l’IDA en matière de riposte aux crises reposent sur sa capacité d’articuler la réponse aux effets immédiats des crises avec les objectifs du développement à long terme, d’agir en collaboration étroite avec d’autres organisations (notamment l’ONU et le FMI), et de s’appuyer sur des travaux analytiques préexistants ainsi que sur le portefeuille des projets en cours d’exécution.

Les politiques et procédures de riposte aux crises et aux situations d’urgence de la Banque mondiale ont évolué au fil des ans pour renforcer leur flexibilité, leur rapidité et leur efficacité.  En 2007, le cadre d’action de l’IDA pour la riposte aux situations d’urgence a été révisé afin de permettre une préparation et une approbation plus rapides des projets d’intervention en urgence.  L’adoption du Mécanisme de riposte aux crises (CRW)  à l’occasion d’IDA-16 a complété le cadre du financement d’urgence par un mécanisme de financement dédié.  Ces efforts, ainsi que d’autres, ont considérablement amélioré la capacité de l’IDA à réagir aux situations d’urgence. Afin d’améliorer la capacité de l’IDA à réagir immédiatement à la suite d’une crise ou d’une situation d’urgence,  le Mécanisme de riposte immédiate (MRI) a été adopté en 2011. Le MRI permet aux pays IDA participants d’accéder immédiatement à une portion des soldes non décaissés de leur portefeuille de projets IDA en cas de crise ou de situation d’urgence justifiant son activation, et abrège ainsi le temps de réponse de l’IDA aux crises, tout en encourageant les pays à agir pour prévenir les crises et se préparer à y riposter de manière rapide et efficace.


Dernière mise à jour: 2012-08-31




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/XE05UC8LQ0