Biocarburants et hausse des prix alimentaires

Disponible en: 中文

  • Le rôle des biocarburants dans la hausse des prix alimentaires a fait l’objet de nombreux débats. Quelle est la position de la Banque sur ce point ?
  • Il ne fait aucun doute que l’impact des biocarburants sur la flambée des prix alimentaires est significatif. La Banque a toujours maintenu que les biocarburants à base de céréales et d’oléagineux représentaient une part importante du problème, et qu’il était donc essentiel d’examiner la question. Mais il est important de faire la distinction entre les différents biocarburants. Les biocarburants à base de maïs et d’oléagineux ont clairement contribué à la hausse des prix. L’utilisation du maïs dans la fabrication d’éthanol représente plus de 75 % de l’augmentation de la production mondiale de maïs au cours des 3 dernières années, un phénomène qui se traduit directement par une réduction du volume de denrées alimentaires disponibles à la consommation. En revanche, les biocarburants cellulosiques, fabriqués à partir de biomasse résiduelle non alimentaire ou de cultures non alimentaires, n’entrent pas directement en concurrence avec la production alimentaire et ont tendance à avoir un impact plus limité sur l’environnement. Il ne s’agit donc pas de choisir entre nourriture et carburant.

    FAQsback to top


  • Quelles solutions la Banque préconise-t-elle ?
  • La Banque appelle les États-Unis et l’Europe à agir pour limiter les subventions, mandats et tarifs établis au profit des biocarburants à base de céréales et d’oléagineux. La Banque demande également aux instances décisionnaires de considérer la mise en place de « soupapes de sécurité » (comme la réduction des tarifs d’importation) susceptibles d’assouplir les politiques en vigueur lorsque les prix sont élevés. Enfin, nous appelons à une accélération de la production des biocarburants cellulosiques dits de seconde génération en vue de faciliter l’approvisionnement en carburant sans pénaliser la production alimentaire.

    FAQsback to top


  • Un document de travail de la Banque Mondiale suggère que les biocarburants sont à l’origine d’une hausse de 75 % des prix alimentaires. Quelle est la contribution précise des biocarburants à ce phénomène de hausse des prix ?
  • La version inachevée d’un document de travail a été largement distribuée afin de susciter diverses réactions et analyses économiques auprès d’autres organismes d’assistance (comme, par exemple, la FAO et l’USDA). Les estimations concernant l’impact des biocarburants sur la crise alimentaire varient considérablement. En revanche, tous les chercheurs s’accordent à dire que l’impact des biocarburants sur les prix alimentaires est significatif.

    FAQsback to top


  • Pour quelle raison ce chiffre n’apparaît-il plus dans le rapport que vous avez publié à l’occasion des réunions de printemps ?
  • Ce document de travail a servi de base de recherche à l’élaboration d’un rapport beaucoup plus vaste concernant les possibilités d’action, rapport qui a été publié lors des réunions de printemps. La méthodologie et les estimations font l’objet d’un débat continu au sein de la Banque. En conséquence, la Banque a préféré ne pas publier de chiffres spécifiques dans les documents des réunions de printemps et du G8. Le document a été diffusé auprès d’experts internes et externes à des fins d’analyse collégiale.

    FAQsback to top


Mise à jour: juillet 2008




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/C76LDACAZ0