Stratégies

La Banque mondiale cherche sans cesse à améliorer la manière dont elle fournit son aide en tirant les leçons de l’expérience. Sachant que pratiquement tous les efforts d’assistance qui ont porté leurs fruits dans le passé avaient été menés en fonction d’un programme défini par le pays bénéficiaire, la Banque s’efforce d’aider les gouvernements à prendre l’initiative d’élaborer et d’exécuter les stratégies de développement qui façonneront l’avenir de leur pays. Telle est la philosophie qui anime depuis 1999 le cadre de développement intégré conçu par la Banque pour guider la façon dont elle vient en aide aux pays en développement. Le CDI repose sur quatre grands principes :
  • Les stratégies de développement doivent être globales et s’inspirer d’une vision à long terme ;
  • Les objectifs et les stratégies de développement doivent avoir « l’adhésion » du pays, grâce à la participation des intervenants locaux à leur formulation ;
  • Les pays bénéficiaires doivent assumer la direction de la gestion et de la coordination des programmes d’aide dans le cadre de partenariats regroupant les différents intervenants ; et
  • La performance des activités de développement doit être évaluée sur la base de résultats mesurables sur le terrain pour qu’il soit possible de modifier les stratégies en fonction des réalisations et de l’évolution de la situation.

Les programmes d’aide de la Banque en faveur des pays à faible revenu sont basés sur les stratégies de réduction de la pauvreté. Pour élaborer cette stratégie, le gouvernement d’un pays consulte un large éventail de groupes locaux et intègre les conclusions de ces consultations dans une analyse approfondie de la pauvreté et de la situation économique du pays. L’objectif de cette démarche est d’obtenir l’adhésion du pays à la stratégie, de promouvoir une plus grande ouverture dans l’élaboration des politiques et d’accroître la détermination du gouvernement à poursuivre ces dernières. Au terme des consultations, le gouvernement identifie les priorités et les objectifs intermédiaires de réduction de la pauvreté sur un horizon de trois à cinq ans. La Banque et les autres organismes d’aide font alors cadrer leur assistance avec la stratégie définie par le pays, moyen éprouvé d’accroître l’efficacité de l’aide.

 

Les  stratégies d’aide-pays sont le principal instrument utilisé par la Banque pour faire des choix stratégiques au niveau de la conception des programmes et de l’affectation des ressources aux pays considérés. Depuis juillet 2002, ces stratégies sont basées sur les Documents de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP) dans le cas des pays à faible revenu. Pour élaborer sa stratégie d’aide à un pays, la Banque procède à une analyse détaillée de la situation économique et sociale du pays en consultation avec le gouvernement. Des études peuvent être consacrées à des questions telles que les degrés de pauvreté, l’agriculture, les systèmes de santé et d’éducation, la politique environnementale, la passation des marchés publics ou la gestion financière.

Liens




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/FH7HLB45N0