Stratégie d’aide-pays

La Stratégie d’aide-pays (CAS) est le principal instrument utilisé par la Banque mondiale pour concevoir des programmes d’assistance aux pays qui empruntent à l’Association internationale de développement (IDA) et à la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD). La Banque prépare une CAS pour chaque pays client. Cette stratégie-pays permet d’identifier les principaux domaines dans lesquels l’aide de la Banque peut le plus contribuer à réduire la pauvreté. Elle tient compte des priorités du gouvernement et des principales parties prenantes, des résultats du portefeuille de projets de la Banque dans le pays considéré et de la solvabilité de ce dernier. Elle prend également en considération des facteurs tels que les causes de la pauvreté, les spécificités des populations pauvres, ainsi que l’état des capacités institutionnelles, des capacités d’exécution et de la gouvernance. Cette évaluation permet à la Banque de déterminer le niveau et la forme de l’aide financière et technique à apporter au pays. La Stratégie d’aide-pays a pour but de favoriser la collaboration et la coordination avec les partenaires de la Banque.

La Stratégie d’aide-pays présente un certain nombre de caractéristiques :

  • Elle n’est préparée qu’après l’obtention d’un large consensus avec le pays sur la stratégie que celui-ci entend suivre pour réduire la pauvreté.
  • Elle est participative, la Banque souhaitant connaître les divers points de vue des différents groupes de la société sur les priorités à arrêter, les problèmes à résoudre et les formes que pourrait prendre l’intervention de la Banque dans le pays. Toutefois, la CAS n’est pas un document négocié : elle fait ressortir toutes les divergences pouvant exister entre le programme voulu par le pays et la stratégie recommandée par la Banque.
  • Elle est de plus en plus « axée sur les résultats ». Autrement dit, elle s’appuie sur un cadre définissant clairement les liens de causalité entre les résultats à obtenir et l’ensemble des moyens mis en oeuvre à cet effet, et souligne l’importance des activités de suivi et d’évaluation. La Banque a entrepris, à titre expérimental, de préparer des CAS basées sur les résultats dans cinq pays (Brésil, Cameroun, Sri Lanka, Ukraine et Zambie) et compte, à terme, étendre la formule à tous les pays où elle a des activités.

Pour en savoir plus:
• Les documents de stratégies d'aide-pays  (a)
• La participation aux stratégies d'aide-pays  (a)
• La préparation de stratégies d'aide-pays : exemples à suivre  (a)
• Les procédures de préparation des statégies d'aide-pays  (a)




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/TAFTS0X3M0