La Banque mondiale et ses liens de collaboration avec la société civile

Disponible en: العربية, English, Español

Civil Society Engagement Review FY 07-09

La Banque a rendu public le dernier en date de ses rapports sur sa collaboration avec la société civile, intitulé « La Banque mondiale et ses liens de collaboration avec la société civile : Bilan des années 2007 à 2009 » [pdf] lors d’une réception organisée le 4 octobre à l’occasion de ses Assemblées annuelles à Istanbul. Une centaine de représentants d’OSC et de membres des services de la Banque étaient présents. Le premier vice-président de la Banque chargé des Relations extérieures a fait à cette occasion une brève déclaration, soulignant à quel point ce rapport met en relief les multiples formes que revêt la collaboration entre le Groupe de la Banque et la société civile, que ce soit au sein même de l’institution qu’à l’échelle mondiale. Filiz Bikmen, responsable des programmes pour la Fondation Sabanci, basée en Turquie, a pour sa part fait observer combien ces relations ont évolué, ce dont le nombre croissant d’OSC prenant part aux Assemblées constitue peut-être le meilleur reflet.

Dressant un bilan global des relations nouées entre toutes les composantes du Groupe de la Banque et les organisations de la société civile, cet examen porte sur les trois dernières années (exercices 07-09). Il fournit des informations détaillées sur les processus de consultation menés à l’échelle mondiale, les formes de collaboration en place au niveau opérationnel, les mécanismes de financement destinés aux OSC et les initiatives de communication directe auprès de la société civile, ventilées par région et par groupe d’intérêt visé. Le message qui ressort tout au long des 145 pages de cet ouvrage, assorti de photos et d’annexes détaillées, est à quel point ces relations se sont élargies et renforcées au cours des trois dernières années. Le dialogue approfondi auquel ont donné lieu les tables rondes de haut niveau qui se sont tenues durant l’année écoulée sur les crises alimentaire et financière a été un signe évident d’intérêts mutuels croissants à ce niveau.

Le rapport fournit en outre de nombreux exemples d’implication de la société civile dans les activités de la Banque à tous les échelons. Les OSC ont été bénéficiaires de ressources fournies à titre gracieux par des mécanismes tels que le Fonds de la société civile, le concours Development Marketplace ou l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives. Des OSC ont en outre été associées de différentes façons à la conception et la préparation de 792 des 1 059 projets financés (soit 75 %) ces trois dernières années. Par ailleurs, le niveau de participation de la société civile à l’élaboration des stratégies d’aide-pays (CAS) atteint désormais 87 % (voir le graphique suivant à ce sujet), et il est de 100 % dans le cas des consultations sur les documents de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP).

AM2009

De multiples exemples sont également fournis dans le rapport au sujet de la collaboration entre la Banque, les autorités nationales et les OSC à l’échelon des pays, entre autres dans le cadre du processus de reconstruction d’Atjeh (Indonésie) après le tsunami et du projet de lutte contre la pauvreté rurale dans le nord-est du Brésil. Un autre élément qui se dégage est l’intensification des relations avec des groupes d’intérêt donnés, qu’il s’agisse de fondations, d’organisations syndicales, d’organismes confessionnels, de groupes de jeunes, d’associations d’handicapés ou de groupes de parlementaires. Enfin, le rapport fait ressortir le fait que le Groupe de la Banque espère, dans les années qui viennent, renforcer encore ses efforts de collaboration avec les OSC afin de répondre d’une manière plus efficace aux enjeux qui se posent dans le monde en matière de développement, et de contribuer à améliorer les résultats obtenus dans ce domaine à l’échelon des pays.

Texte intégral du rapport (en anglais)

Résumé analytique (en français)
Résumé analytique (en anglais) 
Résumé analytique (en arabe)
Résumé analytique (en chinois)
Résumé analytique (en espagnol) 
Résumé analytique (en russe)
Résumé analytique (en turc)





Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/QRZNQNP910