Renforcer la participation des OSC aux Assemblées annuelles

Disponible en: Ř§Ů„عربية, English, Español
 CSO 2011 AMs Townhall

La participation des OSC aux AssemblĂ©es annuelles a atteint un niveau record cette annĂ©e, en termes de reprĂ©sentants comme de nombre de sessions. Le Programme des OSC prĂ©voyait une table ronde avec des administrateurs de la Banque mondiale et du FMI, une sĂ©ance de discussion ouverte avec M. Zoellick et Mme Lagarde et une dizaine de sessions sur l’énergie et les Ă©nergies extractives, les politiques de sauvegarde, la gestion des catastrophes naturelles et l’efficacitĂ© de l’aide. Les OSC ont par ailleurs publiĂ© des dĂ©clarations et des lettres d’information sur les rĂ©sultats des diffĂ©rentes rĂ©unions officielles du ComitĂ© du dĂ©veloppement, du G20 et d’autres rencontres de haut niveau

Jamais autant d’OSC n’avaient Ă©tĂ© accrĂ©ditĂ©es, effectivement prĂ©sentes et parrainĂ©es : sur quelque 1 000 OSC accrĂ©ditĂ©es pour les AssemblĂ©es annuelles 2011, près de 600 ont assistĂ© aux rĂ©unions. Voici la liste des 520 reprĂ©sentants d’OSC ayant rĂ©cupĂ©rĂ© leurs badges d’accrĂ©ditation (sachant que 80 autres ont obtenu des laissez-passer quotidiens). Le tableau suivant retrace l’augmentation rĂ©gulière de ces chiffres depuis sept ans.

données société civile

Ce sont les OSC originaires d’AmĂ©rique du Nord (236, soit 45 % du total) qui ont reprĂ©sentĂ© le plus gros contingent, suivies par les OSC europĂ©ennes (81, soit 15 %). Les dĂ©lĂ©gations les plus importantes Ă©taient celles de trois OSC basĂ©es aux États-Unis – Bank Information Center, World Resources Institute et Oxfam America. Cliquez ici pour plus d’informations sur l’origine des participants, par rĂ©gion et par pays, ainsi que sur les affiliations institutionnelles des participants.

PforR ConsultationsDevant la prĂ©dominance d’OSC du Nord lors des AssemblĂ©es annuelles et afin de garantir que les voix des OSC du Sud soient effectivement entendues, la Banque mondiale et le FMI ont mis en place depuis 2003 un Programme de parrainage. Cette annĂ©e, les deux institutions ont financĂ© le sĂ©jour d’une semaine Ă  Washington de 60 OSC et dirigeants de la jeunesse de pays en dĂ©veloppement. Originaires de plus de 45 pays, ces OSC reprĂ©sentaient un large Ă©ventail d’organismes (ONG, groupes de la jeunesse, syndicats, fondations) et de thĂ©matiques (dĂ©veloppement, environnement, responsabilitĂ©, genre, Ă©ducation, agriculture). La plupart venaient de pays africains (13) et de la rĂ©gion MENA (10). La Banque mondiale et le FMI ont Ă©galement parrainĂ© en partie cinq reprĂ©sentants d’OSC japonaises, en vue de prĂ©parer les AssemblĂ©es annuelles 2012, qui se dĂ©rouleront Ă  Tokyo. Les services de liaison de la Banque mondiale et du FMI avec la sociĂ©tĂ© civile ont organisĂ© une semaine entière d’activitĂ©s pour les OSC et les dirigeants de la jeunesse parrainĂ©s, Ă  commencer par une session d’orientation sur les deux organisations et des rencontres bilatĂ©rales avec les vice-prĂ©sidents et/ou responsables de six rĂ©gions. Voici la liste des OSC parrainĂ©es.

Participants au ForumLe Forum de politique gĂ©nĂ©rale de la sociĂ©tĂ© civile, du 21 au 24 septembre, prĂ©voyait plus de 50 sessions consacrĂ©es Ă  un large Ă©ventail de thĂ©matiques. Des discussions constructives et de fond ont Ă©tĂ© organisĂ©es par plusieurs services de la Banque mondiale – dont ceux traitant des politiques de sauvegarde, du Programme pour les rĂ©sultats, de la gestion des catastrophes naturelles, de l’efficacitĂ© de l’aide, du changement climatique, du dĂ©veloppement ouvert, de l’accès aux informations et de la gouvernance. Un dialogue fructueux sur les relations OSC/Banque mondiale a Ă©galement eu lieu, dans le sillage du discours de M. Zoellick devant l’Institut Peterson, avec notamment une discussion avec la directrice gĂ©nĂ©rale Caroline Anstey. Mais la plupart des sessions ont Ă©tĂ© organisĂ©es par des OSC de dĂ©fense des politiques, comme Bank Information Center (BIC), Oxfam, World Resources Institute (WRI) et InterAction. Un certain nombre d’OSC – International Alert, CORDAID et Conservation International notamment– organisaient pour la première fois des sessions de politique. Près de 250 reprĂ©sentants d’OSC, de responsables de la Banque mondiale et du FMI, de dirigeants, d’universitaires et autres ont participĂ© aux sessions de panel. Reportez-vous au programme en ligne pour la liste des participants, les interventions et les courts rĂ©sumĂ©s prĂ©sentant la plupart des sessions.

Deux temps forts ont marquĂ© le Forum des OSC : la Table ronde avec les administrateurs et la sĂ©ance de discussion ouverte avec M. Zoellick et Mme Lagarde. La Table ronde s’est dĂ©roulĂ©e le 20 septembre, autour de 20 administrateurs (ou leurs reprĂ©sentants) du Groupe de la Banque mondiale et du FMI, sous la prĂ©sidence de deux administrateurs, Ian Solomon (administrateur pour les États-Unis – Banque mondiale) et Moeketsi Marjolo (PĂ´le anglo-africain – FMI). Plusieurs sujets d’actualitĂ© ont Ă©tĂ© abordĂ©s, comme les consĂ©quences du printemps arabe, la campagne de la Banque mondiale en faveur de l’égalitĂ© hommes/femmes et la rĂ©ponse Ă  la famine dans la Corne de l’Afrique (voir le rĂ©sumĂ©). La sĂ©ance de discussion ouverte avec les OSC du 22 septembre a rassemblĂ© près de 250 reprĂ©sentants de ces organisations. PrĂ©sidĂ©e par Ingrid Srinath, secrĂ©taire gĂ©nĂ©rale de CIVICUS, elle a donnĂ© la parole pour les remarques liminaires Ă  deux intervenantes – Laila Iskandar, reprĂ©sentant une OSC Ă©gyptienne et Milwida Guevara, des Philippines. Au cĹ“ur des discussions, les mesures prises par la Banque mondiale et le FMI face Ă  la crise Ă©conomique mondiale, les politiques de la Banque en matière d’énergie et la manière dont la Banque pourrait renforcer sa collaboration avec la sociĂ©tĂ© civile (pour un rĂ©sumĂ©, une vidĂ©o et une transcription).

En conclusion des AssemblĂ©es annuelles, de grandes OSC comme EurodadBretton Woods Project et Oxfam ont diffusĂ© des communiquĂ©s de presse ou produit des comptes rendus dĂ©taillĂ©s sur les travaux du ComitĂ© du dĂ©veloppement, du CMFI et du G20. Parmi les grandes thĂ©matiques de la Banque mondiale qui ont retenu l’attention des OSC notamment, les politiques de genre, les stratĂ©gies pour le secteur privĂ©, la crise alimentaire et la crise financière internationale.

CSOs and EDsCette annĂ©e, la Banque mondiale a pris des dispositions pour renforcer la participation des OSC Ă  ses AssemblĂ©es, avec des rencontres bilatĂ©rales entre OSC parrainĂ©es et vice-prĂ©sidents ou responsables de six rĂ©gions ; la table ronde des OSC avec les administrateurs ; la prĂ©sence de reprĂ©sentants d’OSC dans les panels du Programme de sĂ©minaires ; et la participation de 80 OSC et reprĂ©sentants de la jeunesse Ă  la sĂ©ance plĂ©nière d’ouverture. Les diffĂ©rentes OSC parrainĂ©es n’ont pas tari d’éloges sur la qualitĂ© du programme qui leur avait Ă©tĂ© rĂ©servĂ©, un certain nombre affirmant leur soutien Ă  la campagne de la Banque mondiale en faveur de l’égalitĂ© hommes/femmes et ses politiques pour la sĂ©curitĂ© alimentaire.

Galerie de photos des Assemblées annuelles 2011
Programme du Forum de politique générale de la société civile
Listes des OSC participantes effectivement présentes
Représentation graphique des OSC présentes, par pays et par organisation
Liste des OSC et des représentants de la jeunesse parrainés
Informations sur les Assemblées annuelles 2011 Banque mondiale-FMI
SĂ©ance de discussion ouverte entre les OSC, M. Zoellick et Mme Lagarde (rĂ©sumĂ©vidĂ©o et transcription)
Table ronde des OSC avec les administrateurs de la Banque mondiale et du FMI




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/YRZLUNDIC0