Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
AccÚs membres / Devenir membre

Ce qu’il faut savoir sur la MIGA

Disponible en: English, Español
L’Agence multilatĂ©rale de garantie des investissements (MIGA)
-- Liens utiles --
La MIGA et African Development Corporation innovent pour stimuler l'investissement sur les marchés émergents 
Article: Mesures face Ă  la baisse des investissements directs Ă  l’étranger et des perspectives de croissance dans les Ă©conomies vulnĂ©rables 

En bref

  • Au sein du Groupe de la Banque mondiale, l’Agence multilatĂ©rale de garantie des investissements (MIGA) a pour mandat d’encourager l’investissement Ă©tranger direct dans les pays en dĂ©veloppement afin de favoriser la croissance Ă©conomique, de rĂ©duire la pauvretĂ© et d’amĂ©liorer les conditions de vie des populations.

  • La MIGA favorise les investissements qui contribuent au dĂ©veloppement en offrant des garanties contre les risques politiques qui peuvent se manifester sous la forme d’inconvertibilitĂ© des monnaies et de restriction aux transferts ; d’expropriation, de guerre, de terrorisme et de troubles civils ; de rupture de contrat ; de non-respect des obligations financiĂšres souveraines.

  • Depuis sa crĂ©ation, la MIGA a Ă©mis plus de 24 milliards de dollars de garanties (assurance contre le risque politique) Ă  l’appui de plus de 650 projets d’investissement dans une centaine de pays en dĂ©veloppement. Son portefeuille actuel de garanties s’élĂšve Ă  9,1 milliards de dollars.

  • Les projets qu’appuie la MIGA contribuent Ă  crĂ©er des emplois, Ă  assurer un approvisionnement en eau et en Ă©lectricitĂ© et Ă  fournir d’autres services d’infrastructure de base, Ă  renforcer les systĂšmes financiers, Ă  gĂ©nĂ©rer des recettes fiscales, Ă  transfĂ©rer des compĂ©tences et un savoir-faire technologique, et Ă  aider les pays Ă  exploiter les ressources naturelles d’une maniĂšre durable sur le plan de l’environnement.

  • Les garanties de la MIGA agissent comme un catalyseur pour restaurer la confiance des investisseurs vis-Ă -vis des marchĂ©s. L’agence aide Ă©galement Ă  rĂ©soudre les diffĂ©rends entre investisseurs et pays hĂŽtes afin de prĂ©server les projets qu’elle appuie et leurs retombĂ©es positives.

  • Afin de maximiser les capacitĂ©s de couverture qu’elle peut apporter Ă  un projet, la MIGA Ɠuvre en Ă©troite collaboration avec des organismes de rĂ©assurance du secteur privĂ© et public. En couvrant les transactions, la MIGA permet Ă  des clients et des pays hĂŽtes d’accĂ©der Ă  une capacitĂ© d’assurance Ă  laquelle ils ne pourraient pas accĂ©der autrement.

  • Dans le cadre de sa mission de soutien Ă  l’investissement Ă©tranger direct dans les marchĂ©s Ă©mergents, la MIGA s’attache Ă  partager ses connaissances et Ă  s’affirmer comme leader influent et source d’informations pertinentes dans le domaine de l’assurance du risque politique.

Priorités stratégiques

La stratĂ©gie de la MIGA consiste Ă  intervenir en prioritĂ© dans les domaines oĂč elle peut avoir le plus d’impact :

  • Investissements dans les pays admissibles aux crĂ©dits de l’IDA. GĂ©nĂ©ralement, ces marchĂ©s sont ceux qui ont les besoins les plus importants et qui bĂ©nĂ©ficieraient le plus des investissements Ă©trangers, mais ils sont mal desservis par le marchĂ© privĂ© de l’assurance.

  • Investissements dans des pays touchĂ©s par des conflits. Bien que les donateurs fassent preuve d’une bonne volontĂ© considĂ©rable Ă  l’égard de ces pays au sortir d’un conflit, Ă  terme, les flux d’aide finissent par se tarir. Compte tenu de la mĂ©fiance de nombreux investisseurs Ă  l’égard des risques potentiels, l’assurance contre le risque politique joue un rĂŽle crucial pour attirer les investissements.

  • Investissements dans des projets complexes, principalement dans les infrastructures et les industries extractives. L’insuffisance d’options de financement public rend l’investissement privĂ© crucial, en particulier dans les pays les plus pauvres. Ces projets contribuent Ă  dĂ©clencher et rĂ©aliser de nombreux gains sur le plan du dĂ©veloppement.

  • Appui aux investissements Sud-Sud. Les investissements entre pays en dĂ©veloppement reprĂ©sentent une part grandissante des flux d’investissement Ă©tranger direct — tandis que leur intĂ©gration Ă©conomique peut avoir un impact important. Toutefois, les compagnies privĂ©es d’assurance ou les organismes nationaux de crĂ©dit Ă  l’exportation, lorsqu’ils existent, ne sont souvent pas assez dĂ©veloppĂ©s et n’ont donc pas les compĂ©tences ni la capacitĂ© pour fournir une assurance contre le risque politique.

Faits récents

La MIGA met aujourd’hui l’accent sur la consolidation et la diversification de ses activitĂ©s, en particulier en collaborant avec les autres institutions du Groupe de la Banque mondiale et en se positionnant davantage comme plateforme de connaissances pour l’investissement Ă©tranger direct et l’assurance contre le risque politique :

  • Durant l’exercice 2011, la MIGA a fourni 2,1 milliards de dollars de nouvelles garanties, destinĂ©es presque en totalitĂ© Ă  de nouveaux clients et diversifiĂ©es en termes de secteur et de rĂ©gions. Plus de la moitiĂ© des projets soutenus concernaient des pays IDA et 76 % d’entre eux relevaient des domaines stratĂ©giques prioritaires.

  • La MIGA a lancĂ© une initiative pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord destinĂ©e Ă  mobiliser un milliard de dollars en capacitĂ© d’assurance pour retenir et encourager l’investissement Ă©tranger direct dans la rĂ©gion. Dans ce cadre, elle intensifie aussi son action de sensibilisation auprĂšs des investisseurs et des prĂ©teurs, et elle s’attache Ă  partager son expĂ©rience internationale en matiĂšre de gestion du risque politique.
  • La MIGA continue de jouer un rĂŽle important dans les contextes de conflit et de fragilitĂ© en offrant une couverture dans des pays sur lesquels d’autres assureurs ne sont pas prĂȘts Ă  s’engager. Au cours de l’exercice 2011, elle a ainsi accordĂ© des garanties pour des investissements en Iraq, au Kosovo, au Liberia et en RĂ©publique du Congo ; elle soutient actuellement un projet de tĂ©lĂ©communications en Afghanistan.

  • La MIGA a fourni des garanties d’investissement Ă  l’appui de l’extension du mĂ©tro d’Istanbul, ce qui contribuera Ă  amĂ©liorer la qualitĂ© de vie dans la mĂ©tropole turque. Ce projet repose sur les nouvelles rĂšgles de la MIGA qui lui permettent de fournir une couverture de dette Ă  part entiĂšre et pour le non-respect des obligations financiĂšres souveraines.

  • Durant l’exercice 2011, la MIGA a apportĂ© son appui Ă  un certain nombre de nouvelles opĂ©rations dans le secteur agroindustriel afin de soutenir l’action du Groupe de la Banque mondiale en faveur de la promotion du rĂŽle de l’agriculture dans la sĂ©curitĂ© alimentaire des pays en dĂ©veloppement, de l’accroissement des revenus des populations pauvres et de la transformation de l’économie.

Liens utiles

En quoi consiste le programme de garantie des investissements ? 
Pourquoi la MIGA offre-t-elle des garanties d’investissement ? 
Comment la MIGA aide-t-elle les investisseurs à découvrir les opportunités ? 
Bulletin d’information aux investisseurs de la MIGA

Programme de micro-investissements 
Fonds d’affectation spĂ©ciale de garantie des investissements en Cisjordanie et Ă  Gaza 
Fonds pour les défis sociaux et environnementaux en Afrique 
Rapport 2010 sur les investissements dans le monde et les risques politiques

Contacts :
Mallory Saleson, (202) 473-0844, msaleson@worldbank.org 
Rebecca Post, (202) 473-1964, rpost@worldbank.org 
Cara Santos Pianesi, (202) 458-2097, csantospianesi@worldbank.org

Contact pour les investisseurs : 
Michael Durr, (202) 458-4798, mdurr@worldbank.org

DerniĂšre mise Ă  jour : juillet 2011