Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
Accès membres / Devenir membre

La Banque mondiale met en œuvre l’initiative multilatérale pour l’allégement de la dette

Disponible en: English, Español, Português
Communiqué de presse n°:2006/504/WB

Contact

Amy Stilwell (202) 458-4906

astilwell@worldbank.org

 

WASHINGTON, le 29 juin 2006 – La Banque mondiale a annoncé aujourd’hui que l’initiative multilatérale pour l’allégement de la dette (MDRI), qui annulera la dette de certains des pays les plus pauvres du monde vis-à-vis de l’Association internationale pour le développement (IDA), entrera en vigueur le 1er juillet 2006.  Au titre du MDRI, l’IDA devra fournir environ 37 milliards de dollars EU sous forme d’allégement de la dette sur 40 ans.  Ceci vient en plus des 17 milliards de dollars EU d’allégement de dette déjà engagés par l’IDA au titre de l’initiative renforcée pour les pays pauvres très endettés (PPTE).

 

« Nous avons pu assurer un niveau d’engagement de financement de la part des donateurs qui nous permet de commencer à mettre en œuvre l’initiative multilatérale pour l’allégement de la dette, » a dit le président de la Banque mondiale, M. Paul Wolfowitz. « Un supplément d’allégement de la dette permettra d’aider ces pays à diriger leurs ressources vers des programmes qui pourront aider directement les gens qui en ont le plus besoin, à savoir les populations pauvres à qui il faut pouvoir offrir l’éducation à laquelle ils ont droit, de meilleurs services de santé, plus d’accès à une eau salubre et plus d’opportunités de pouvoir échapper à la pauvreté. »

 

Les pays qui ont pu bénéficier de la réduction de dette au titre de l’initiative PPTE après avoir rempli tous les critères requis sont également admissibles à cette nouvelle initiative d’allégement de la dette.  Dans un premier temps, 19 pays recevront 100% d’annulation de leur dette éligible : Bénin, Bolivie, Burkina Faso, Cameroun, Éthiopie, Ghana, Guyane, Honduras, Madagascar, Mali, Mauritanie, Mozambique, Nicaragua, Niger, Ouganda, Rwanda, Sénégal, Tanzanie, et Zambie.  Les pays PPTE restants (voir le site web PPTE) seront éligibles pour une annulation de leur dette une fois qu’ils auront rempli les conditions de l’initiative PPTE.

 

Le contexte

 

En juillet 2005, au cours du sommet des G8 à Gleneagles, en Écosse, les dirigeants des G-8 s’étaient engagés à annuler la dette des pays pauvre les plus endettés du monde, dont la plupart sont situés en Afrique.  L’annulation de la dette sera fournie par l’Association internationale pour le développement (IDA) de la Banque mondiale, le Fonds monétaire international, et le Fonds africain de développement aux pays qui ont atteint leur « point d’achèvement » de l’initiative renforcée pour les pays pauvres très endettés (PPTE).

 

En mars 2006, les bailleurs de fonds ont convenu d’un mécanisme financier pour le MDRI fondé sur la mise à disposition par les bailleurs de fonds de ressources supplémentaires en faveur de la réduction de la pauvreté.  Ces financements permettront de compenser les remboursements des prêts annulés. Des engagements fermes sont déjà disponibles, et les bailleurs de fonds prennent à l’heure actuelle de nouvelles mesures dans leurs pays respectifs pour augmenter le volume de ces financements.

 

Fiche d'information:
 EnglishFrenchSpanish and Portuguese (pdf)

 




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/9O2GQ28270