Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
AccÚs membres / Devenir membre

Un meilleur systĂšme Ă©ducatif en Tanzanie

DerniÚre mise à jour : mars 2007
L’IDA en action : Éducation - Un meilleur systĂšme Ă©ducatif est essentiel Ă  la croissance et aux perspectives d’exportations de la Tanzanie

DĂ©fi Ă  relever

En 2001, Ă  la suite d’une pĂ©riode de progrĂšs macroĂ©conomiques, la Tanzanie a mis de nombreux Ă©lĂ©ments en place propices Ă  la croissance du secteur privĂ©, mais le pays manquait d’une main-d’Ɠuvre qualifiĂ©e et formĂ©e, essentielle Ă  une croissance Ă©conomique rapide et Ă  une diversification efficace de la production et des exportations. Le taux brut de scolarisation primaire stagnait aux alentours de 77 % depuis 1995. Seuls 60 % environ des enfants terminaient l’école primaire, et le taux brut de scolarisation secondaire n’atteignait qu’un faible 8 %. Le systĂšme Ă©ducatif affichait des performances globalement bien en deçà de celles nĂ©cessaires Ă  un dĂ©veloppement durable.

DĂ©marche

Le gouvernement a entrepris un programme de dĂ©veloppement global du secteur mais s’est principalement concentrĂ© sur l’enseignement primaire. Le Primary Education Development Program (programme de dĂ©veloppement de l’enseignement primaire ou PEDP) a Ă©tĂ© conçu avec des partenaires comme l’IDA pour amĂ©liorer la qualitĂ© de l’enseignement, dĂ©velopper l’accĂšs Ă  l’école et augmenter le taux d’achĂšvement des Ă©tudes primaires. Ce programme impliquait des mesures pour accroĂźtre la disponibilitĂ© des ressources, amĂ©liorer l’allocation des ressources et leur utilisation, amĂ©liorer les besoins en terme d’éducation et renforcer les accords institutionnels destinĂ©s Ă  offrir un enseignement primaire efficace.

RĂ©sultats

On a constatĂ© un meilleur accĂšs Ă  l’éducation, mesurĂ© par un taux de scolarisation primaire en hausse (96,1 %) et une amĂ©lioration de la qualitĂ©, mesurĂ©e par des taux de rĂ©ussite de 62 %.

Principales réalisations :
- Le taux de scolarisation net est passé à 96,1 % en 2006 (dont 95,4 % de filles et 96,8 % de garçons) par rapport au taux de 58,6 % en 2000 (dont 59,1 % de filles).
- Le taux de scolarisation brut a atteint 112,7 % en 2006 contre 77,6 % en 2000.
- Le taux d’abandon est en baisse, à 3,4 % en 2005-2006 contre 5,54 % en 2000-2001.
- Une amĂ©lioration de la performance en matiĂšre d’apprentissage s’est traduite par un taux de rĂ©ussite de 61,8 % en 2006, contre 28,6 % en 2001.
- Un accroissement de l’appropriation communautaire dans la gestion des comptes des Ă©coles et d’autres affaires scolaires a pu survenir grĂące aux dons de dĂ©veloppement et de capitation.

Contribution

- Le coĂ»t total du projet s’est Ă©levĂ© Ă  694 millions de dollars entre 2002 et 2004 : l’IDA a offert un crĂ©dit de 150 millions de dollars et a gĂ©rĂ© une subvention nĂ©erlandaise de 50 millions de dollars. D’autres partenaires ont offert leur appui par le biais de mĂ©canismes de fonds communs totalisant la somme de 154 millions de dollars.
- L’IDA a fourni des ressources annuelles prĂ©visibles, offrant au gouvernement la possibilitĂ© d’utiliser les fonds dans tous les domaines prioritaires, notamment celui des charges rĂ©currentes. L’impact n’est pas nĂ©gligeable, car le montant du financement a permis au gouvernement d’entamer des rĂ©formes du systĂšme Ă©ducatif dans tout le pays et a facilitĂ© le processus de dĂ©centralisation sectorielle.
- L’IDA s’est assurĂ©e de la cohĂ©rence du programme vis-Ă -vis de la stratĂ©gie de rĂ©duction de la pauvretĂ© mais a financĂ© une opĂ©ration pour amĂ©liorer l’enseignement se fondant sur le propre programme du gouvernement mis en place avec un nombre de partenaires.

Partenaires

Les Pays-Bas, le Canada, la SuĂšde, la Finlande, la Commission europĂ©enne, la Belgique, la France, la NorvĂšge et l’Irlande.

Prochaines Ă©tapes

MĂȘme si les crĂ©dits et dons de l’IDA se sont arrĂȘtĂ©s en 2004, le programme continue d’ĂȘtre soutenu par les partenaires du mĂ©canisme de fonds communs. La Tanzanie a besoin d’un soutien constant dans l’enseignement primaire, l’enseignement secondaire et les enseignements professionnel et technique afin de dĂ©velopper les compĂ©tences et amĂ©liorer le systĂšme Ă©ducatif. L’IDA finance actuellement un programme de crĂ©dits et de dons en faveur du dĂ©veloppement de l’enseignement secondaire, destinĂ© Ă  gĂ©nĂ©rer une force de travail productive et adaptable, et Ă  former des Ă©tudiants plus aptes Ă  occuper des postes de haut niveau dans l’enseignement post-secondaire et la formation.

En savoir plus

Programme de dĂ©veloppement de l’enseignement primaire (2001-04)
Documents du projet