Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
AccÚs membres / Devenir membre

L’amĂ©lioration de la production de coton en Ouganda

DerniÚre mise à jour : avril 2007
L’IDA en action : l’amĂ©lioration de la production de coton en Ouganda

DĂ©fi Ă  relever

Le secteur de l’agriculture en Ouganda est de loin la source principale de revenus, d’emploi, d’alimentation et de devises du pays : plus de 88 % de la population vit dans les zones rurales, tirant ses revenus de l’agriculture. Mais les exportations de coton ougandais ont fortement baissĂ©, passant de plus de 500 000 balles par an au dĂ©but des annĂ©es 1970 Ă  moins de 30 000 balles par an dans les annĂ©es 1980 en raison de la baisse des prix de la bourre de coton.

DĂ©marche

Le projet de dĂ©veloppement du sous-secteur du coton soutenu par l’IDA Ă©tait destinĂ© Ă  faire revivre la production et les exportations de coton en accroissant la concurrence dans les domaines du traitement et de la commercialisation du coton et en amĂ©liorant les services d’assistance aux agriculteurs. Plus spĂ©cifiquement, l’objectif du projet Ă©tait d’amĂ©liorer la performance de l’industrie de l’égrenage du coton, de fournir un programme national de recherche et de dĂ©veloppement et d’amĂ©liorer le crĂ©dit et la livraison de graines aux agriculteurs.

RĂ©sultats

L’industrie du coton a vĂ©cu une rĂ©habilitation aprĂšs un Ă©tat de dĂ©labrement : la production a augmentĂ© de plus de 400 % par rapport aux niveaux d’avant le projet.

Principales réalisations :
- La production moyenne de coton a atteint les 120 000 balles par an en 2001-2002, contre 35 000 balles en 1993-1994.
- La superficie de production de coton est passée de 55 000 hectares en 1993-1994 à 119 000 en 2000-2001.
- Le rendement de coton a augmenté à 440 kg/ha en 2000-2001, contre 360 kg/ha en 1994-1995.
- Les usines nationalisĂ©es d’égrenage ont restaurĂ© leurs capacitĂ©s financiĂšres grĂące Ă  un programme d’allĂšgement de la dette financĂ© par le projet. Une concurrence efficace dans le traitement du coton a rĂ©sultĂ© en des paiements rapides aux agriculteurs.
- L’industrie est aujourd’hui bien desservie par l’autoritĂ© semi-indĂ©pendante d’organisation du dĂ©veloppement du coton et l’association ougandaise des Ă©greneurs et exportateurs de coton.
- L’institut rĂ©habilitĂ© de recherche agricole Serere a restaurĂ© la puretĂ© gĂ©nĂ©tique et la qualitĂ© physiques des plants.
- Des technologies pesticides intégrées ont été essayées avec succÚs et adoptées par les agriculteurs.
- Bien que la rĂ©duction de la pauvretĂ© ne soit pas un objectif explicite du projet, le taux de pauvretĂ© rurale dans l’Ouganda de l’est (oĂč la pauvretĂ© est Ă©levĂ©e) est passĂ© de 58,8 % en 1992-1993 Ă  46,0 % en 2002-2003.

Contribution

- Le coĂ»t total du projet Ă©tait de 28,5 millions de dollars, avec un financement de l’IDA de 13,8 millions de dollars de 1994 Ă  2001.
- Les conseils politiques et analytiques rigoureux de l’IDA ont posĂ© les fondements d’un dialogue efficace avec le gouvernement, le secteur privĂ© et les agriculteurs ; ceci a rĂ©sultĂ© en un accroissement de l’engagement pour libĂ©raliser l’industrie du coton.
- L’IDA a appuyĂ© le pilotage et l’adoption rĂ©ussis de nouvelles technologies par les fermiers et de mĂ©canismes efficaces d’attribution de crĂ©dits.

Partenaires

Le Fonds international pour le dĂ©veloppement de l’agriculture (FIDA).

Prochaines Ă©tapes

La production de coton a atteint 150 000 balles en 2003-2004 grĂące au soutien de l’USAID (dont l’objectif Ă©tait d’accroĂźtre la compĂ©titivitĂ© du coton ougandais sur les marchĂ©s internationaux). Les recettes des exportations de coton n’ont que pratiquement doublĂ© en raison de la faiblesse des prix internationaux, mais le sous-secteur a montrĂ© une rĂ©silience aux mouvements des prix, rendant la pĂ©rennitĂ© hautement probable. Les perspectives d’accĂšs au crĂ©dit rural s’amĂ©liorent et le fondement a Ă©tĂ© posĂ© pour un systĂšme d’approvisionnement fiable en graines. L’IDA a continuĂ© son appui par le biais des services de conseils Ă  l’agriculture nationale, une approche innovante conçue pour faire passer la prestation de services de vulgarisation agricole du secteur public Ă  la dĂ©livrance gĂ©rĂ©e et dĂ©tenue par les agriculteurs.

En savoir plus

Projet de développement du sous-secteur du coton (1994-2001)
Documents du projet