Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
Accès membres / Devenir membre

Des services agricoles de qualité pour les fermiers ougandais

Dernière mise à jour : avril 2007
L’IDA en action : des services agricoles de qualité pour les fermiers ougandais

Défi à relever

Alors que le secteur de l’agriculture en Ouganda a enregistré une croissance régulière de près de 4 % pendant plus de 10 ans, le PIB agricole en dollars constants n’a toujours pas atteint le niveau des années 1970. Au cours de ces dix dernières années, les sources principales de croissance - qui sont le développement des zones sous-cultivées et l’amélioration des incitations à produire pour les fermiers - ont perdu tout intérêt, ce qui veut dire que l’Ouganda doit considérer des alternatives comme la hausse de la productivité de la terre et du travail et le transfert des schémas de production de produits de première nécessité à faible valeur vers des matières premières à valeur plus élevée.

Démarche

La faible productivité des fermiers ougandais est attribuée à la recherche et aux services de vulgarisation qui ne sont pas correctement régis par la demande et à la faible utilisation des nouvelles technologies par les agriculteurs, même quand elles sont disponibles. Le plan ougandais de modernisation de l’agriculture fixe sa première priorité à la vulgarisation et à la recherche agricoles, en se focalisant sur l’obtention d’une meilleure pertinence tant dans les programmes de recherche que de vulgarisation. Cet effort est soutenu par un projet national de services de conseils agricoles à bailleurs multiples, conçu pour sensibiliser les paysans pauvres et les équiper pour qu’ils adoptent une technologie et des pratiques de gestion améliorées. Fin 2006, le projet était opérationnel dans 37 districts (sur un total de 80). D’ici fin 2007, il devrait atteindre 64 districts.

Résultats

Le projet est en cours, mais des premières études suggèrent que les fermiers des pays concernés par le projet adoptent des technologies qui conduisent à de réelles améliorations de rendements et de recettes. La productivité de ces fermiers est déclarée comme étant de 27 % supérieure à celle constatée dans les zones non actuellement couvertes par le projet.

 

Principales réalisations :
- Le projet continue son expansion rapide.
- Du fait de la confiance dans le programme, l’allocation budgétaire du gouvernement au programme de services de conseils à l’agriculture a augmenté de 46 % en 2006-2007.
- Soixante-quatre pour-cent des groupes de fermiers ont déclaré reprendre certains aspects de la nouvelle technologie dans leurs propres exploitations.

Contribution

- Le coût total du projet est de 107,92 millions de dollars, dont 45 millions en provenance de l’IDA pour la période 2001 à 2008.
- L’IDA a poursuivi un effort pour harmoniser l’appui des bailleurs de fonds au projet.
- L’IDA a permis, à ce jour, de synthétiser l’expérience avec les services agricoles et ruraux en Ouganda et de développer des directives pour les services de conseils à l’agriculture. Le modèle du projet est à l’étude par d’autres pays africains et par le monde universitaire du monde entier, certains aspects étant reproduits au Kenya et en Zambie.
- L’approche du projet implique la fourniture d’assistance aux activités régies par la demande ; le renforcement de l’autonomie des fermiers est obtenu par une prestation directe des services de conseils par les groupes de fermiers.

Partenaires

Le fonds international de développement agricole (FIDA) et l’Union européenne, le Danemark, l’Irlande, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Les gouvernements locaux et les organisations d’agriculteurs contribuent également au projet en espèces et en nature.

Prochaines étapes

Un défi majeur pour le projet sera d’étendre sa portée au-delà des régions participant initialement au programme. La commercialisation et la gestion des récoltes seront de plus en plus importantes pour soutenir et transformer l’adoption de technologies en augmentations de richesses et de revenus des ménages.

En savoir plus

Projet national de services de conseils à l’agriculture (2001-2008)
Documents du projet




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/IYDMLJYGV0