Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
AccÚs membres / Devenir membre

Le Groupe de la Banque mondiale approuve un appui au Projet hydroĂ©lectrique de Bujagali qui vise Ă  rĂ©duire la pĂ©nurie d’énergie en Ouganda

Disponible en: English

Communiqué de presse N°: 2007/349/AFR

 

Contacts

ÀWashington: IDA : Christopher Walsh +1 (202) 473 4594

cwalsh@worldbank.org

SFI : Ann Pasco  +1 (202) 473 9167

apasco@ifc.org

AMGI : Angela Gentile +1 (202) 473 3509

agentile@worldbank.org

À Kampala: Agnes Biribonwa +256 (41) 230-094

abiribonwa@worldbank.org

 

WASHINGTON, le 26 avril 2007 – Le Groupe de la Banque mondiale a accordĂ© ce jour 360 millions de dollars EU en prĂȘts et garanties au Projet hydroĂ©lectrique de Bujagali qui fait partie intĂ©grante de la stratĂ©gie de l’Ouganda visant Ă  combler le dĂ©ficit Ă©nergĂ©tique qui entrave sĂ©rieusement son dĂ©veloppement socioĂ©conomique.

 

D’aprĂšs Judy O’Connor, Directrice des opĂ©rations pour l’Ouganda, « la main d’Ɠuvre ougandaise devrait doubler au cours des 15 prochaines annĂ©es, d’oĂč la nĂ©cessitĂ© de crĂ©er des emplois en dĂ©veloppant l’industrie, le tourisme et le commerce. » « Ces secteurs consomment beaucoup d’énergie et vont par consĂ©quent dĂ©pendre d’une offre d’énergie compatible, abordable et croissante. Bujagali est un pas important vers la fourniture d’une offre d’énergie de qualitĂ© en quantitĂ© suffisante. »

 

DĂšs sa mise en service en 2011, cette centrale hydroĂ©lectrique Ă  fil de l’eau de 250 mĂ©gawatts sur le Nil Victoria va rĂ©utiliser l’eau s’écoulant de deux installations en amont pour produire de l’électricitĂ©. La quantitĂ© d’électricitĂ© supplĂ©mentaire ainsi gĂ©nĂ©rĂ©e va permettre de renforcer le rĂ©seau Ă©lectrique national au plus bas prix en comparaison d’autres options d’accroissement de la production Ă©lectrique proposĂ©es dans la stratĂ©gie sectorielle de l’énergie de l’Ouganda.

 

Sur un coĂ»t total estimatif de 799 millions de dollars EU, l’appui du Groupe de la Banque mondiale est composĂ© de prĂȘts d’un montant de 130 millions de dollars EU accordĂ©s par la SociĂ©tĂ© financiĂšre internationale (SFI), l’organisme de la Banque mondiale en rapport avec le secteur privĂ©, Ă  la compagnie privĂ©e chargĂ©e de l’exĂ©cution du projet, Bujagali Energy Ltd. (BEL) ; d’une garantie partielle des risques allant jusqu’à 115 millions de dollars EU par l’Association internationale de dĂ©veloppement au profit des crĂ©anciers commerciaux du projet ; et d’une garantie des investissements allant  jusqu’à 115 millions de dollars EU par l’Agence multilatĂ©rale de garantie des investissements AMGI), l’organisme de la Banque mondiale chargĂ© d’attĂ©nuer les risques politiques.

 

D’aprĂšs Rashad Kaldany, Directeur des infrastructures Ă  la SFI, « l’investissement de la SFI dans Bujagali Energy Limited est un Ă©lĂ©ment important de la stratĂ©gie de l’Ouganda visant Ă  dĂ©velopper un secteur de l’électricitĂ© fiable et accessible, qui est essentiel pour la croissance Ă©conomique et le dĂ©veloppement du pays. Ce projet va attĂ©nuer le dĂ©ficit Ă©nergĂ©tique et rĂ©duire considĂ©rablement le besoin d’une centrale thermique plus coĂ»teuse. »

 

« La garantie de l’AMGI, qui est le socle de la garantie d’une partie de la participation au capital de Bujagali, vient en appui Ă  la stratĂ©gie globale de l’Agence en vue d’aider l’Ouganda Ă  rĂ©soudre les problĂšmes Ă©nergĂ©tiques auxquels il fait face, » dĂ©clare Philippe Valahu, Directeur des opĂ©ration par intĂ©rim de l’AMGI. Il s’agit de la troisiĂšme garantie accordĂ©e par l’Agence Ă  un projet d’électricitĂ© en Ouganda en deux ans.

 

Le Projet hydroĂ©lectrique de Bujagali est l’un des Ă©lĂ©ments de l’appui du Groupe de la Banque mondiale Ă  la stratĂ©gie sectorielle de l’énergie en Ouganda. D’autres aspects de cet appui comprennent une OpĂ©ration pour le dĂ©veloppement du secteur Ă©nergĂ©tique (300 millions de dollars EU) Ă©galement approuvĂ©e aujourd’hui par le Groupe de la Banque mondiale qui, entre autres, finance un certain nombre d’investissements et de mesures politiques visant Ă  rĂ©duire l’écart entre l’offre et la demande jusqu’à l’entrĂ©e en service de la centrale hydroĂ©lectrique de Bujagali.

 

Cet appui est aussi fourni dans le cadre de trois projets en cours : le Projet d’investissement Power IV (62 millions de dollars EU) qui soutient l’augmentation de l’offre d’énergie et la capacitĂ© du gouvernement Ă  conduire la rĂ©forme du secteur ; le Projet Ă©nergĂ©tique pour la transformation des zones rurales (50 millions de dollars EU) qui soutient l’augmentation de l’accĂšs des zones rurales Ă  une Ă©lectricitĂ© renouvelable ; et des garanties d’investissement de l’ordre de 40 millions de dollars EUpour une sociĂ©tĂ© de distribution de l’énergie Ă©lectrique.

 

Le Projet hydroĂ©lectrique de Bujagali a fait l’objet d’une analyse prĂ©alable approfondie sur les plans Ă©conomique, Ă©cologique et sociale. Les documents rendus publics sont notamment l’Analyse Ă©conomique du projet – prĂ©parĂ©e par un consultant indĂ©pendant – et l’Accord d’achat d’énergie Ă©lectrique. Les consultations entre BEL et les communautĂ©s locales se poursuivront pendant toute la durĂ©e du projet.

 


Pour en savoir plus, veuillez consulter le site des Projets.



Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/0X6IKH02C0