Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
AccÚs membres / Devenir membre

Kenya : la Banque mondiale approuve un projet d’eau et d’assainissement d’un coĂ»t de 150 millions de dollars

Disponible en: English
Communiqué de presse n°:2008/168/AFR

Contacts
À Nairobi: Keziah Muthoni Muthembwa (+254-20) 322 6484
kmuthembwa@worldbank.org 
À Washington: Janique Racine (+1-202) 458 2048
jracine@worldbank.org

NAIROBI, le 20 dĂ©cembre 2007 — Le Conseil des Administrateurs de la Banque mondiale a approuvĂ© aujourd’hui un crĂ©dit* d’un montant de 150 millions de dollars en faveur du Kenya pour accroĂźtre l’accĂšs aux services d’eau potable et d’assainissement dans les rĂ©gions desservies par les services des eaux Athi Water Services Board, Coast Water Services Board et Lake Victoria North Water Services Board.

Le Projet d’amĂ©lioration des services d’eau et d’assainissement (WaSSIP) permettra d’augmenter l’accĂšs Ă  des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement fiables, abordables et durables, et d’amĂ©liorer les services d’eau et d’assainissement des zones desservies par les trois services des eaux susmentionnĂ©s. Actuellement, environ 60 % des Kenyans ont accĂšs Ă  l’eau potable  tandis que 80 % ont  accĂšs Ă  des services d’assainissement de base. Le projet devrait bĂ©nĂ©ficier Ă  quelque 9,3 millions de Kenyans rĂ©partis dans 27 districts en donnant l’accĂšs Ă  de meilleurs services d’eau et d’assainissement, y compris les habitants de certains quartiers urbains informels parmi les plus vastes du Kenya.  

« Les rĂ©formes entreprises dans le secteur de l’eau ont imprimĂ© le rythme de la rĂ©forme du reste de l’économie du pays. Cela a dĂ©butĂ© en 2002 par le vote d’une nouvelle loi sur l’eau et l’effort a Ă©tĂ© poursuivi par un autre gouvernement, en mettant rĂ©solument l’accent sur la prestation de services et sur le renforcement de la gouvernance », affirme Colin Bruce, Directeur des opĂ©rations de la Banque pour le Kenya. « Nous nous fĂ©licitons de nous joindre Ă  d’autres partenaires de dĂ©veloppement pour soutenir la poursuite de ces rĂ©formes durant les cinq prochaines annĂ©es dans le cadre de la StratĂ©gie conjointe d’aide au Kenya Ă  laquelle participent plusieurs bailleurs de fonds (KJAS)».

Les rĂ©formes entreprises depuis 2002 dans le secteur de l’eau comprennent i) la clarification des rĂŽles et des responsabilitĂ©s des institutions opĂ©rant dans le secteur ; ii) la participation de plusieurs parties prenantes aux processus de dĂ©cision des organismes de prestation de services ; iii) l’obligation d’affecter les ressources financiĂšres aux opĂ©rations prĂ©vues au titre des  organismes de prestation de services ; iv) les vĂ©rifications financiĂšres et techniques des opĂ©rations et des rĂ©sultats des institutions du secteur ; et v) l’amĂ©lioration de la gestion financiĂšre et des capacitĂ©s en matiĂšre de passation des marchĂ©s. La Banque a soutenu ces actions Ă  travers le Projet de restructuration des institutions du secteur de l’eau et de l’assainissement Ă  Nairobi pour un montant de 15 millions de dollars, projet qui est sur la  bonne voie pour s’achever au plus tard le 31 dĂ©cembre 2007. 

Le projet WaSSIP reprĂ©sente la seconde phase de l’appui de la Banque mondiale au Gouvernement du Kenya dans le contexte de la rĂ©forme du secteur de l’eau. Le projet contribuera à  consolider, renforcer et intensifier les mesures envisagĂ©es, Ă  amĂ©liorer la diffusion d’information et Ă  raffermir les systĂšmes de gestion du risque et de contrĂŽle interne des institutions de prestation des services d’eau. 

Les activitĂ©s envisagĂ©es dans le cadre du projet WaSSIP incluent : la rĂ©habilitation des installations de production, de distribution et de stockage de l’eau, ainsi que la restauration de l’infrastructure de collecte, de traitement et d’évacuation des eaux usĂ©es ; l’expansion des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement ; et le renforcement des structures institutionnelles de prestation de service d’eau et d’assainissement, en insistant sur l’obligation pour les services des eaux et les prestataires de services dans le secteur de rendre des comptes et de faire preuve de transparence. Le projet contribuera en outre Ă  rendre pleinement opĂ©rationnels les services et juridictions respectivement chargĂ©s de la rĂ©glementation et des appels dans le secteur de l’eau.

ConformĂ©ment aux dispositions de la stratĂ©gie KJAS d’aide au Kenya et en droite ligne avec les principes de partenariat convenus entre l’État et les partenaires de dĂ©veloppement, la coopĂ©ration allemande reprĂ©sentĂ©e par la banque de dĂ©veloppement KfW, l’agence GTZ de coopĂ©ration technique, les services allemands DED de dĂ©veloppement et l’Agence française de dĂ©veloppement (AFD) apportent eux aussi leur contribution au secteur de l’eau et de l’assainissement au Kenya. Ces principes visent Ă  simplifier la coopĂ©ration des bailleurs de fonds avec le gouvernement, Ă  Ă©viter le dĂ©doublement des efforts et Ă  promouvoir un ciblage mutuellement partagĂ© des rĂ©sultats pratiques pour les Kenyans.

Le Projet de dĂ©veloppement du secteur de l’eau (WSDP) entrepris par la coopĂ©ration allemande et qui se trouve dans sa troisiĂšme phase est exĂ©cutĂ© sous l’autoritĂ© des services des eaux Lake Victoria North Water Services Board pour un coĂ»t de 58,7 millions d’euros. Au total, un million de Kenyans rĂ©partis dans six villes et 20 centres de croissance en milieu rural bĂ©nĂ©ficient des apports de ce projet. « En unissant nos forces pour rĂ©aliser cet important programme d’investissement, notre aide se trouve plus harmonisĂ©e, coordonnĂ©e et alignĂ©e, ce qui contribue Ă  accroĂźtre l’efficience et l’efficacitĂ© de notre appui et assure le succĂšs et la pĂ©rennitĂ© des rĂ©formes », dĂ©clare Joerg Dux, Directeur de KfW Ă  Nairobi.

L’AFD procĂšde actuellement Ă  l’exĂ©cution du Projet d’urgence d’investissement physique dans le secteur de l’eau et de l’assainissement Ă  Nairobi pour un coĂ»t de 30 millions d’euros ; l’AFD Ă©value par ailleurs le Projet d’amĂ©lioration des services d’eau et d’assainissement de la rĂ©gion cĂŽtiĂšre d’un coĂ»t estimĂ© Ă  quelque 30 millions d’euros et devant ĂȘtre soumis au conseil durant le premier trimestre de 2008. Selon Jean Pierre Marcelli, Directeur rĂ©gional de l’AFD Ă  Nairobi, « ces deux projets viendront complĂ©ter le projet WaSSIP et contribueront Ă  renforcer l’harmonisation des approches adoptĂ©es dans l’effort de rĂ©forme du secteur et de partage des leçons de l’expĂ©rience».

*Ce crĂ©dit est accordĂ© conformĂ©ment aux conditions habituelles de l’Association internationale de dĂ©veloppement (IDA) — le guichet concessionnel de la Banque mondiale —  pour une durĂ©e de 40 ans et est assorti d’une pĂ©riode de grĂące de 10 ans.


Pour en savoir plus, veuillez consulter le site des Projets.



Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/AHJQJPFJ70