Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
AccÚs membres / Devenir membre

Face aux changements climatiques, les villes disposent enfin d’un guide pratique

Disponible en: Ű§Ù„ŰčŰ±ŰšÙŠŰ©, äž­æ–‡, English, Español
  • Les mĂ©gapoles sont aujourd’hui menacĂ©es par des risques mĂ©tĂ©orologiques majeurs liĂ©s au changement climatique
     
  • Les dommages potentiels sont susceptibles de fragiliser la croissance Ă©conomique mondiale enregistrĂ©e ces derniĂšres dĂ©cennies
     
  • Le manuel de protection des centres urbains contre les changements climatiques est un outil permettant aux villes d’évaluer leur niveau de risque et de mettre en place les stratĂ©gies les plus adaptĂ©es

11 aoĂ»t 2008 — Quel est le point commun entre Bangkok, Jakarta, Shanghai et Hanoi ? Ces mĂ©gapoles asiatiques sont aujourd’hui menacĂ©es par des risques mĂ©tĂ©orologiques majeurs liĂ©s au changement climatique.

Dans le monde entier, les centres urbains, dont un grand nombre se trouve prĂšs des cĂŽtes, sont de plus en plus exposĂ©s Ă  la hausse du niveau des mers et Ă  d’autres facteurs liĂ©s Ă  l’évolution du climat. Ces changements climatiques menacent les biens et la vie de milliards de citadins. Selon les experts, les dommages potentiels pourraient mĂȘme Ă©branler la croissance Ă©conomique mondiale enregistrĂ©e ces derniĂšres dĂ©cennies.

Il y a lieu nĂ©anmoins d’ĂȘtre optimiste : il est en effet possible de limiter la vulnĂ©rabilitĂ© des villes face aux catastrophes liĂ©es au changement climatique. Face Ă  l’aggravation de ces risques, les responsables politiques pourront trouver un soutien auprĂšs des institutions internationales de dĂ©veloppement, dont la Banque mondiale. Par ailleurs, les villes qui ont dĂ©jĂ  adoptĂ© certaines mesures sont tout Ă  fait disposĂ©es Ă  partager les fruits de leur expĂ©rience, notamment avec les centres urbains des pays les plus pauvres. Une assistance technique et financiĂšre est Ă©galement mise Ă  la disposition des autoritĂ©s locales.

Cela Ă©tant, il revient aux villes elles-mĂȘmes de prendre la plupart des mesures nĂ©cessaires. Pour aider les autoritĂ©s locales dans ce domaine, la Banque mondiale s’est associĂ©e Ă  la StratĂ©gie internationale des Nations Unies pour la prĂ©vention des catastrophes (UN/ISDR) (a) et au Dispositif mondial de rĂ©duction des effets des catastrophes et de reconstruction (GFDRR) (a) afin de publier un rapport interactif intitulĂ© « Climate Resilient Cities » (Des Villes qui font face au changement climatique). Ce rapport est lancĂ© aujourd’hui dans l’ensemble de la rĂ©gion Asie orientale et Pacifique.

VĂ©ritable manuel visant Ă  rĂ©duire la vulnĂ©rabilitĂ© des villes face aux bouleversements climatiques et Ă  renforcer les mĂ©thodes de gestion des risques de catastrophes, ce rapport devrait constituer un outil trĂšs utile pour les Ă©quipes municipales du monde entier. En effet, parmi les 10 villes les plus peuplĂ©es au monde(a), 8 sont situĂ©es prĂšs d’une riviĂšre ou d’un ocĂ©an et sont dĂ©jĂ  exposĂ©es Ă  des risques divers (inondations, tremblements de terre, ouragans, infrastructures mĂ©diocres etc.). Compte tenu de la tendance croissante aux phĂ©nomĂšnes mĂ©tĂ©orologiques extrĂȘmes, les responsables de ces villes ont tout intĂ©rĂȘt Ă  prendre des mesures sans tarder.

« À terme, les villes les plus durement touchĂ©es par ces phĂ©nomĂšnes climatiques seront celles qui seront les moins prĂ©parĂ©es » explique Neeraj Prasad, principal expert environnemental de la Banque mondiale pour la rĂ©gion Asie orientale et Pacifique.  

Les enjeux sont trĂšs importants. Dans la mesure oĂč les villes figurent au cƓur de l’économie dans de nombreux pays, l’impact du changement climatique sur les populations urbaines se rĂ©percute Ă©galement sur la nation. Pour chaque hausse d’un mĂštre du niveau des mers, le rapport « Climate Resilient Cities » Ă©value Ă  2 % la baisse du Produit IntĂ©rieur Brut liĂ©e au manque d’eau potable, aux dommages causĂ©s aux secteurs de l’agriculture et de la pĂȘche, aux perturbations affectant le tourisme, au recul de la sĂ©curitĂ© Ă©nergĂ©tique et Ă  d’autres facteurs.

La densitĂ© dĂ©mographique des zones urbaines accroĂźt Ă©galement la vulnĂ©rabilitĂ© des populations face aux bouleversements climatiques. D’ici Ă  2030, les centres urbains du monde entier accueilleront prĂšs de 4 milliards d’habitants. Il est donc essentiel que la protection des villes contre les changements climatiques soit aujourd’hui une prioritĂ© pour les Ă©lus municipaux Ă  travers le monde.

« Cette vulnĂ©rabilitĂ© est bien rĂ©elle en Asie orientale » dĂ©clare Jitendra J. Shah, coordinateur du programme environnemental de la Banque mondiale au Cambodge, au Laos, en Malaisie et en ThaĂŻlande. « Parmi les 10 villes les plus vulnĂ©rables, 4 se trouvent dans cette rĂ©gion. C’est lĂ  que se sont produites de nombreuses catastrophes comme le tsunami en 2004 et, plus rĂ©cemment, le cyclone Nargis en Birmanie et un ouragan aux Philippines. Les autoritĂ©s locales sont rĂ©guliĂšrement confrontĂ©es Ă  ce type de difficultĂ©s. »

Pour faire face aux consĂ©quences du changement climatique Ă  l’échelle d’une ville, il est essentiel de comprendre ce qui est susceptible de la rendre vulnĂ©rable. Dans cette optique, le rapport « Climate Resilient Cities » offre un outil qui permet aux autoritĂ©s d’identifier les points de fragilitĂ© de la ville, d’élaborer des stratĂ©gies visant Ă  accroĂźtre ses capacitĂ©s de rĂ©sistance aux changements climatiques, et d’établir un lien entre changement climatique, rĂ©duction des risques de catastrophe, planification et gestion de la ville.

Le rapport adopte une double approche. D’une part, il incite les villes Ă  Ă©laborer des stratĂ©gies d’adaptation au changement climatique ainsi que des plans visant Ă  attĂ©nuer les consĂ©quences des catastrophes naturelles futures. D’autre part, il encourage la recherche de nouvelles mĂ©thodes de rĂ©duction des Ă©missions de gaz Ă  effet de serre. Parmi ces mesures, certaines sont Ă©lĂ©mentaires : accroissement de la sensibilisation du public aux consĂ©quences du changement climatique, dĂ©veloppement des espaces verts, encouragement Ă  la marche Ă  pied ou Ă  l’utilisation plus frĂ©quente du vĂ©lo, plus grande utilisation des vĂ©hicules de transport en commun, etc. D’autres nĂ©cessitent un soutien lĂ©gislatif et des investissements publics, comme la fourniture d’alternatives aux Ă©nergies fossiles ou l’amĂ©lioration de la qualitĂ© des infrastructures et des bĂątiments publics.

Le rapport comprend un certain nombre de pratiques d’excellence Ă©laborĂ©es par les villes qui ont pris au sĂ©rieux les dĂ©fis posĂ©s par le changement climatique, comme Milan, Tokyo, New York, Dong Tan (Chine), Hanoi, Singapour et quelques villes situĂ©es dans la zone pĂ©riphĂ©rique de Manille (Metro Manila). Les villes dont la stratĂ©gie de lutte contre le changement climatique est en cours d’élaboration ont ainsi accĂšs Ă  une large gamme d’options de limitation et de traitement des risques.

« Chaque ville est diffĂ©rente. Les mesures d’intervention sont dictĂ©es par la spĂ©cificitĂ© de votre ville » explique M. Prasad. « Face aux consĂ©quences du changement climatique, il n’existe pas de solutions toutes faites. Il est important de pouvoir anticiper leur impact potentiel sur votre ville et de prendre les dĂ©cisions en consĂ©quence. »

eap_climatecities177
Consulter le rapport intégral (a)
Outil d'autoévaluation : votre ville est-elle menacée ? (a)
Profils urbains (a)
 
 
 

 

 
Risques naturels

Risques naturels : risques sismiques et climatiques. Agrandir le visuel (a)

  
Impacts

Exemples d’impacts associĂ©s Ă  l’évolution mondiale des tempĂ©ratures moyennes. Agrandir le visuel (a)

  



Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/XYJHGQ91H0