Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
Accès membres / Devenir membre

Haïti : un don de 65 millions de dollars pour rétablir les fonctions de base de l’État et les infrastructures essentielles

Disponible en: Español, English, ภาษาไทย
Communiqué de presse n°:2010/306/lLAC

Contacts :

À Washington : Sergio Jellinek (202) 458-2841

sjellinek@worldbank.org 

À Saint-Domingue : Alejandro Cedeño (202) 415-4108

acedeno@worldbank.org 

 

WASHINGTON, le 18 mars 2010 — Le Conseil des Administrateurs de la Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un projet d’un montant de 65 millions de dollars visant à appuyer la reconstruction des infrastructures essentielles d’Haïti et le rétablissement des fonctions fondamentales de l’État à la suite du catastrophique tremblement de terre de magnitude 7 qui a frappé le pays le 12 janvier 2010. Ce projet fait partie du don d’urgence de 100 millions de dollars annoncé par la Banque mondiale juste après le séisme.

« Le rétablissement des fonctions financières et économiques fondamentales est essentiel au bon fonctionnement de l’État, ainsi qu’aux efforts de reconstruction et de redressement en Haïti », a déclaré Yvonne Tsikata, Directrice de la Banque mondiale pour les Caraïbes. « De surcroît, le projet appuiera la reconstruction d’importantes infrastructures publiques indispensables à l’activité économique ».

 

Le projet de reconstruction d’urgence des infrastructures et des institutions permettra de :

 

·         Rétablir les fonctions économiques et financières fondamentales du gouvernement haïtien, notamment le recouvrement des données, la gestion des recettes et des dépenses, et les fonctions relatives à la transparence et à l’obligation de rendre compte, au sein du ministère de l’économie et des finances et d’autres institutions clés. Des locaux préfabriqués, des bureaux et du matériel seront mis à la disposition de ces institutions pour leur permettre de fonctionner.

·         Procéder à la réfection d’urgence d’infrastructures publiques essentielles, notamment les routes, les ponts et les bâtiments administratifs. Il est crucial de réaliser ces travaux pour assurer l’accès aux zones sinistrées et empêcher que des inondations provoquent des dégâts supplémentaires durant la saison des pluies (en mai). Ces travaux comprennent la réfection de la route nationale no 2 (RN2) entre Carrefour et Miragoâne et de la route nationale no 4 (RN4) entre Carrefour Dufort et Jacmel, ainsi que la réparation du pont Fauché sur la RN2 et le nettoyage de l’équipement de drainage de Port-au-Prince.

·         Fournir une assistance technique à certaines institutions et à l’appui de la planification de la reconstruction.

 

L’intervention de la Banque mondiale à la suite du tremblement de terre d’Haïti se concentre dans trois domaines stratégiques :

 

1.   La Banque a annoncé le 13 janvier 2010 un don de 100 millions de dollars visant à aider le gouvernement haïtien durant la phase initiale de redressement et de reconstruction. La Société financière internationale (IFC), qui est l’institution du Groupe de la Banque mondiale chargée des opérations avec le secteur privé, a annoncé récemment un investissement d’urgence de 35 millions de dollars en Haïti dont l’objectif est de créer des emplois.

2.   La restructuration du portefeuille de la Banque mondiale en Haïti. Ce portefeuille comprend 14 projets en cours d’exécution dans des domaines tels que la gestion du risque de catastrophe, l’infrastructure, le développement communautaire, l’éducation et la gouvernance économique. La totalité de l’aide actuelle de la Banque mondiale à Haïti est accordée à titre de don.

3.   La Banque figure parmi les principaux participants à l’« Évaluation des besoins après la catastrophe » pilotée par le gouvernement haïtien. L’évaluation porte sur les dommages matériels, les pertes économiques et les moyens à mettre en œuvre pour assurer le redressement sur le plan humain ; les résultats sont attendus avant la réunion des bailleurs de fonds qui se tiendra le 31 mars à New York.

 

La Banque mondiale est un proche partenaire d’Haïti. Depuis janvier 2005, l’Association internationale de développement a consenti 308 millions de dollars au pays. Par ailleurs, les fonds fiduciaires administrés par la Banque mondiale lui ont fourni plus de 55 millions de dollars depuis 2003. Ces montants n’incluent pas les 100 millions de dollars de dons, mentionnés plus haut, qui ont été annoncés à la suite du tremblement de terre. Depuis 2005, la Banque mondiale soutient Haïti par le truchement de dons.

 

La réalisation du point d’achèvement de l’Initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés en juin 2009, ainsi que l’Initiative envers l’allégement de la dette multilatérale ont conduit à l'annulation de 1,2 milliards de dollars de la dette d'Haïti. Un reliquat de 38,8 millions de $EU (moins de quatre pour cent) de la dette extérieure est du à la Banque mondiale. La direction de la Banque examine actuellement une proposition pour l’annulation totale de la dette d'Haïti à présenter pour considération par son Conseil d’administration.

 

-#-

 

Pour de plus amples détails sur ce projet, veuillez consulter l’adresse suivante :

http://web.worldbank.org/external/projects/main?pagePK=64283627&piPK=73230&theSitePK=40941&menuPK=228424&Projectid=P120895 

 

Pour en savoir plus sur les activités de la Banque mondiale en Haïti, consulter le site suivant :

http://www.banquemondiale.org/ht




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/MTB3Z90LB0