Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
Accès membres / Devenir membre

Résultats : Santé, transport et énergie au Botswana

Disponible en: Ñ€ÑƒÑÑÐºÐ¸Ð¹, 中文, Español, English, العربية
Relever les défis
Le Botswana investit dans la santé, le transport et l'énergie

Vue d'ensemble

Quarante ans de forte croissance économique ont permis au Botswana de se hisser à la tranche supérieure des pays à revenu intermédiaire, mais le Botswana continue de lutter contre la pauvreté, l'inégalité et l'épidémie de VIH/SIDA, pour laquelle le pays se place au deuxième rang des régions les plus touchées au monde. Outre l'apport d'un financement innovant pour lutter contre le VIH/SIDA, la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) aide le Botswana à répondre aux besoins dans les secteurs du transport et de l'énergie, qui jouent un rôle essentiel dans l'amélioration des conditions de vie de tous les Botswanais.

Fiche complète à télécharger
Un financement innovant pour soutenir la lutte contre le VIH/SIDA
—PDF, Mars 2010


Défi à relever

La performance économique passée du Botswana est éclipsée par de fortes inégalités et de mauvais indicateurs de développement humain, associés à l'épidémie de VIH/SIDA, pour laquelle le pays se place au deuxième rang des régions les plus touchées au monde. La croissance économique spectaculaire du pays est en grande partie attribuable à sa richesse minérale, particulièrement à ses ressources diamantaires. Face à la diminution des réserves diamantaires, le Botswana doit relever un important défi : diversifier son économie. Toutefois, la stratégie de diversification du Botswana est menacée par la crise énergétique. Le pays risque de perdre plus de 70 % de son approvisionnement actuel en électricité quand l'Afrique du Sud, qui a récemment connu des pénuries d'électricité, cessera toute exportation d'énergie au Botswana d'ici 2013. Par conséquent, la sécurité énergétique est rapidement devenue une priorité nationale absolue. Avec l'effondrement des exportations de diamants, en raison de la crise financière mondiale, la pérennité et la réussite du développement du Botswana sont sérieusement menacées.


Démarche

Le soutien de la BIRD au Botswana vise à protéger le pays des effets simultanés de la crise énergétique régionale et de la crise financière mondiale, ainsi qu'à améliorer l'efficacité de sa réponse face à la pandémie de VIH/SIDA. La toute première Stratégie de partenariat-pays du Botswana (exercices 2009-2013) cherche à répondre aux principaux problèmes de développement, notamment en ce qui concerne le VIH/SIDA, ainsi que l'efficacité et la compétitivité du secteur public. La BIRD soutient les trois principales priorités du gouvernement (la santé, le transport et l'énergie) à travers trois projets phare : le Projet d'aide à la prévention du VIH/SIDA au Botswana (50 millions de dollars), un Projet de transport intégré (a) (186 millions de dollars) et le Projet de production et de transport d'électricité de Morupule B (a) (dont l'ensemble du financement est de 379 millions de dollars).

Le financement de la BIRD aide également le Botswana à préparer une stratégie robuste de croissance à faible émission de carbone, à renforcer les compétences managériales dans le secteur de l'énergie et à établir un nouvel organe de régulation indépendant de l'électricité. Le projet de prévention du VIH/SIDA a été conçu pour combler les lacunes de stratégie et de mise en œuvre dans la réponse du gouvernement et faciliter la mise en place du nouveau plan national destiné à renforcer la prévention.


Résultats

Dans le cadre du Projet de Morupule, la BIRD a accordé une garantie partielle de crédit en vue d'allonger la maturité d'un prêt commercial d'un montant de 825 millions de dollars destiné au Botswana et le faire passer de 15 à 20 ans. Cette initiative aura pour effet de réduire les tarifs de consommation de 0,5 cents par kilowatt-heure. Par ailleurs, la BIRD soutient l'accélération du développement d'énergies alternatives pauvres en carbone telles que le méthane provenant des gisements houillers et les énergies renouvelables, notamment l'énergie solaire à concentration.

La BIRD a commencé à contribuer à améliorer l'efficacité du programme national de prévention du VIH/SIDA en apportant son expérience mondiale et régionale pour soutenir et permettre la transition d'une réponse "d'urgence" vers une approche plus durable, plus stratégique et plus large. La BIRD a également pu mobiliser un financement de 20 millions de dollars provenant de la Commission européenne grâce à un mécanisme de rachat de réduction d'intérêt innovant et fondé sur les résultats en vue d'améliorer la performance de l'Agence nationale de coordination du SIDA, entre autres objectifs. Cet instrument s'appuie sur les ressources des bailleurs de fonds pour réduire le coût d'un prêt de la BIRD ciblant en priorité des activités liées à la santé. Le déblocage des fonds des donateurs dépend des résultats du projet, mesurés en fonction d'indicateurs conjointement convenus, dans un cadre temporel déterminé. De par son statut de pays à revenu intermédiaire de rang supérieur, le Botswana ne peut pas prétendre aux crédits de l'IDA consentis avec un taux d'intérêt nul ou très faible. Le gouvernement a donc demandé à ce que l'opération proposée soit financée en utilisant le mécanisme de rachat de réduction d'intérêt de la BIRD.


Perspectives d'avenir

L'engagement de la Banque en faveur de réformes orientées sur le long terme, visant à augmenter l'efficacité des dépenses publiques et à améliorer la fourniture de services, s'intensifie au Botswana. L'examen des dépenses publiques est pratiquement achevé. Un travail de suivi est prévu afin de réformer le processus budgétaire. L'assistance technique, sous forme de prestations rémunérées, destinée à la mise en œuvre de réformes de grande envergure progresse bien. La Banque aide également à mener un travail politique dans le domaine de l'agriculture et de la vulnérabilité climatique.

 

(a) indique une page en anglais.


Dernière mise à jour: 2010-03-21


Pour en savoir plus, veuillez consulter le site des Projets.

Liens utiles

Jim Yong Kim, Président de la Banque mondiale allocution prononcée à la séance plénière d’ouverture de la Conférence internationale de 2012 sur le sida
Déclaration de M. Jim Yong Kim, Président du Groupe de la Banque mondiale
La Banque mondiale annonce les lauréats du concours « Vos applis pour le climat »



Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/TCSLOGH0N0