Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
Accès membres / Devenir membre

Le Brésil a signé une contribution de 55 millions de dollars pour soutenir la reconstruction d'Haïti

Disponible en: English, Español, Português
Communiqué de presse n°:2010/395/LAC

Contacts:

À Washington: Ana Elisa Luna (202) 473 2907 alunabarros@worldbank.org

À Brasilia: Mauro Azeredo (55 61) 99944389 mazeredo@worldbank.org

 

WASHINGTON, le 11 mai 2010 - Le Brésil est devenu aujourd’hui le premier pays à contribuer au Fonds pour la Reconstruction d’Haïti (FRH) mis en place pour apporter son appui dans la reconstruction de la nation des Caraïbes à la suite du tremblement de terre dévastateur du 12 janvier.  Lors d’une cérémonie à la Banque mondiale, Antonio de Aguiar Patriota,  Secrétaire général du ministère des Relations extérieures du Brésil a signé une contribution de 55 millions de dollars pour la caisse du FRH. Le Fonds pour la Reconstruction d’Haïti a été mis en place par le Gouvernement d’Haïti et un certain nombre de donateurs bilatéraux et multilatéraux, afin de rassembler, mobiliser, coordonner et répartir des ressources pour le financement des besoins immédiats de relèvement post-tremblement de terre, pour la reconstruction et le développement, de manière à complémenter le financement apporté par d’autres partenaires dans le développement, tout en renforçant les capacités de la nation Haïtienne et la société à plus long terme. Le Fonds permettra de financer les investissements de reconstruction et fournira son appui au budget et au renforcement des capacités.

 

« Je suis ravi que le Brésil soit le premier pays à contribuer au Fonds pour la Reconstruction d’Haïti. » a déclaré le président du Groupe de la Banque mondiale Robert B. Zoellick. « Beaucoup de promesses ont été faites en appui à la reconstruction d’Haïti. Transformer ces promesses en réalité pour le peuple Haïtien s’avère urgent. Le Brésil a une longue histoire d’amitié avec Haïti et a apporté un soutien essentiel au maintien de la paix et des efforts de sécurité au cours des dernières années. Haïti et la communauté internationale devront également bénéficier de l’expérience vaste du Brésil dans le développement pour sa planification et sa mise en œuvre dans la reconstruction. Nous anticipons avec plaisir de voir les contributions du Brésil jouer un rôle dans l’élaboration du FRH comme mécanisme efficace pour investir dans un avenir plus prospère pour le peuple haïtien », a ajouté M. Zoellick.

 

Le Fonds est présidé par le Gouvernement d’Haïti et est gouverné par un comité de pilotage qui comprend également des contributeurs au Fonds (pays et institutions, y compris le Brésil) et des entités partenaires comme la Banque interaméricaine de développement, l’Organisation des Nations Unies et la Banque mondiale. La Banque mondiale est l’agent fiscal du Fonds d’affectation spéciale qui transférera les fonds pour la mise en œuvre des programmes par un  grand nombre d’acteurs sur le terrain (tels que les ministères, les ONG, le secteur privé et les organismes des Nations Unies) à la demande du Comité de Pilotage du Fonds.

 

« Nous avons été choqués et attristés par le tremblement de terre en Haïti. Cependant, la résistance du peuple haïtien, reflétée dans la chaleur des couleurs de peintures haïtiennes, est bien plus grande que cette tragédie » a déclaré le Secrétaire général du Ministère des relations extérieures du Brésil, Mr. de Antonio Aguiar Patriota. « Le tremblement de terre a provoqué une vague de solidarité dans le monde entier. Maintenant, le défi consiste à concrétiser le soutien international dans des projets de reconstruction efficaces répondant aux besoins immédiats et en accord avec les priorités formulées par les Haïtiens eux-mêmes ». « Le Fonds pour la Reconstruction d’Haïti, géré par la Banque mondiale, fournit un cadre adéquat pour atteindre ces objectifs», a ajouté Patriota. «Le Brésil est fier d’être le premier pays à contribuer au Fonds et invite les autres à nous rejoindre dans cet effort. »

 

Il est anticipe que d’autres donateurs signeront leurs contributions aux FRH dans les semaines à venir, en plus de leurs programmes bilatéraux.

 

« Au nom du gouvernement haïtien et du peuple d'Haïti, j'aimerais remercier mon ancien collègue, Ambassadeur Antonio Patriota, le gouvernement et le peuple brésilien qui nous ont soutenu depuis l'arrivée de la MINUSTAH en Haïti en 2004" a déclaré S.E. Raymond Joseph, Ambassadeur d'Haïti aux Etats Unis en remerciant le Brésil d'avoir effectué la première contribution au Fonds pour la Reconstruction d'Haïti. “ Comme j'ai pu l'écrire dans un article en 2004, le Brésil réussira en Haïti, là ou d'autres on failli, parce que les Haïtiens sont aussi brésiliens que les Brésiliens eux mêmes sur le terrain de foot.  La générosité de cette diplomatie brésilienne du beau jeu a su entrer dans nos cœurs,” a-t-il ajouté.

 




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/WE61KLZJL0