Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
Accès membres / Devenir membre

La Banque mondiale nomme Andrew Steer au poste d’envoyé spécial pour le changement climatique

Disponible en: Español, English, 日本語, العربية
Communiqué de presse n°:2010/505/EXT

Personne à contacter:
David Theis,
202-458-8626

WASHINGTON, le 25 juin 2010 – Le président de la Banque mondiale, Robert B. Zoellick, a annoncé aujourd’hui la nomination d’Andrew Steer en tant qu’envoyé spécial pour le changement climatique, un nouveau poste créé afin d’assurer à la Banque mondiale une place prééminente et une représentation spécialisées lors des discussions internationales sur les enjeux liés au changement climatique.

Cette nomination intervient à un moment où se manifeste une demande sans précédent des pays en développement pour bénéficier du soutien de la Banque mondiale dans leurs initiatives en vue de faire face aux défis imbriqués du développement et du changement climatique.

« L’échelle et l’étendue du soutien du Groupe de la Banque mondiale à nos pays clients sur les problèmes liés au changement climatique se sont accrues de façon rapide, de même que notre participation au dialogue international sur la question », a déclaré M. Zoellick. « Compte tenu de l’importance de cette question, nous avons estimé nécessaire d’avoir une personne de haut niveau pour s’occuper du changement climatique. Andrew apporte à cette fonction nouvelle et importante une connaissance approfondie des aspects techniques, financiers et politiques du changement climatique ».

De nationalité britannique, M. Steer, revient à la Banque mondiale après avoir occupé pendant trois ans le poste de directeur général chargé de la politique et de la recherche au Département pour le développement international (DFID) à Londres. Au cours des années passées antérieurement au service de la Banque mondiale, il a occupé un certain nombre de fonctions, notamment les postes de directeur-pays pour l’Indonésie et le Vietnam et de directeur du Département de l’environnement. Il a également exercé les fonctions de directeur de l’équipe de rédaction du Rapport 1992 sur le développement dans le monde sur le thème Environnement et développement, le rapport-phare de la Banque au Sommet de Rio.

À ce nouveau poste, qui se situe à un rang de vice-président, M. Steer sera chargé d’orienter les interventions extérieures de la Banque sur le changement climatique et de développer ses capacités internes dans ce domaine. Il supervisera également le Fonds d’investissement climatique, coprésidera le Fonds climatique d’investissement stratégique et aidera à mobiliser les financements climatiques. Pour assurer une intégration étroite avec l’ensemble des actions menées par la Banque en faveur du développement durable, il agira dans le cadre et par le truchement du Réseau pour le développement durable de la Banque.

« C’est un grand honneur pour moi d’avoir été nommé à cette nouvelle fonction », a indiqué M. Steer. « Le changement climatique constitue un frein important aux actions de lutte contre la pauvreté, et un enjeu de développement central pour notre génération. J’espère vivement pouvoir collaborer avec les partenaires extérieurs et mes collègues à la Banque mondiale pour aider à faire progresser les initiatives entreprises à l’échelle internationale en vue de promouvoir un développement à faible production de carbone et capable de résister à l’épreuve du climat et d’approfondir les capacités de la Banque en tant que partenaire hors pair. »

Steer est titulaire d’un doctorat en économie obtenu à l’Université de Pennsylvanie. Il prendra ses fonctions le 1er juillet 2010.




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/XRNBBVGAH0