Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
Accès membres / Devenir membre

Papouasie-Nouvelle-Guinée : Deuxième projet d’entretien et de réfection des routes

Disponible en: Español, English
Après l'argent, l'eau courante : amélioration de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement en Indonésie

Fournir des routes sûres et fiables aux habitants de la Papouasie-Nouvelle-Guinée


Vue d'ensemble

L'objectif du Deuxième projet d'entretien et de réfection des routes est de sécuriser le réseau routier dans les régions du pays ciblées, qui comptent parmi celles les plus reculées de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Avec des routes plus sûres et plus fiables, les populations des provinces concernées par le projet pourront, plus facilement et plus sûrement, écouler leurs produits sur le marché, aller à l'école ou encore accéder aux services de santé, ce qui permettra d'améliorer leurs revenus et leur qualité de vie. Les communautés et les entreprises locales bénéficieront aussi d'un réseau régional mieux coordonné, tandis que les prestataires de services de transport, les entrepreneurs et les communautés participeront davantage à la gestion des routes locales.

multimédia (a)

Défi

L'état du réseau routier en Papouasie-Nouvelle-Guinée est majoritairement très mauvais. Pour nombre d'habitants, l'utiliser est risqué, prohibitif voire impossible. Privées d'accès à la route, les populations n'ont pas accès aux services et aux biens dont ils ont besoin : elles ne peuvent pas se rendre dans les écoles ni les hôpitaux, ni accéder aux marchés. L'état de dégradation des routes est le résultat de plusieurs facteurs : un défaut d'investissement dans leur entretien, la dispersion des habitats, un relief accidenté et montagneux conjugué à des périodes de fortes précipitations. En outre, la participation des communautés ou des entrepreneurs privés à l'entretien des routes du pays est limitée.


Démarche

Les ressources et les investissements vont être concentrés là où les communautés profiteront le plus des bénéfices issus de l'amélioration des liaisons de transport, à savoir le long de l'axe Hiritano Highway et dans dix provinces côtières et insulaires. Ces liaisons permettront de relier les pôles régionaux stratégiques et d'accroître les débouchés de croissance aux niveaux régional et national.


Le projet comporte deux volets. Le premier visera à améliorer, rénover et maintenir en bon état les routes et ponts existants dans les zones couvertes par le projet. Le deuxième consistera à garantir effectivement l'entretien à long terme des routes en fournissant des services de formation, de supervision et de conseils au Département des travaux publics et aux entrepreneurs privés. Au total, 150 kilomètres de routes seront remis en état sur cinq ans.


Parallèlement à la réalisation du projet, la Banque mondiale fournit un appui technique axé sur :

  • l'assistance au Département des travaux publics pour la coordination des activités, la gestion financière et l'acquisition de biens et services ;
  • l'appui aux entrepreneurs privés dans la conception et la supervision de l'entretien des routes et ponts ;
  • l'amélioration de la capacité à long terme du Département des travaux publics de coordonner la gestion des routes et de contrôler leur état et leur utilisation.

Témoignages


Quand mes enfants ou moi-même étions malades, mon mari devait marcher jusqu'à la ville de Kerema, parfois la nuit et sous la pluie, pour aller chercher une ambulance ou une voiture et nous emmener au dispensaire. Aujourd'hui, il nous suffit de remonter la route à pied et de monter dans le premier véhicule qui passe !

Mona, mère de cinq enfants, Ihu Village


Sites du projet



Contribution de la Banque mondiale

La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) a alloué 43 millions de dollars au projet, tandis que le gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée a apporté 10 millions de dollars.


Partenaires

Le projet sera exécuté par le Département des travaux publics et des transports de Papouasie-Nouvelle-Guinée.


Perspectives

Le projet débutera pendant le dernier semestre de 2011 et se poursuivra jusqu'en 2016. À travers ce projet, la Banque mondiale poursuivra sa collaboration avec le gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée afin de remettre les routes en état et de transformer ainsi les conditions de vie des populations en les reliant aux services dont ils ont le plus besoin.

(a) indique une page en anglais.


Liens utiles

Combattre l’argent sale et les flux financiers illicites pour faire reculer la pauvreté
Le Groupe de la Banque mondiale annonce la nomination de Jin-Yong Cai au poste de vice-président exécutif et directeur général de la Société financière internationale
Jim Yong Kim, Président de la Banque mondiale allocution prononcée à la séance plénière d’ouverture de la Conférence internationale de 2012 sur le sida



Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/SJ5GKUFSS0