Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
Accès membres / Devenir membre

La Banque mondiale renforce sa capacité d’intervention en cas de crise dans les pays les plus pauvres

Disponible en: 中文, English, Español, العربية
Communiqué de presse n°:2012/196/CFP

Le nouveau mécanisme permettra d'accélérer la mise à disposition des fonds

WASHINGTON, 8 décembre 2011 – Le Conseil des Administrateurs de la Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un nouveau mécanisme qui permettra d’accélérer l’accès des pays plus pauvres aux financements à la suite d’une crise.

Le Mécanisme de riposte immédiate vient compléter les instruments d’intervention d’urgence à plus long terme mis à la disposition des membres de l’Association internationale de développement (IDA) — l’institution de la Banque qui vient en aide aux pays les plus pauvres — de manière à apporter une aide financière aux pays dans les semaines, plutôt que dans les mois, qui suivent une situation d’urgence. Pour ce faire, des éléments de riposte d’urgence conditionnelle seront inclus, à la demande de l’emprunteur, dans les projets d’investissement existants et à venir.

« La Banque a entrepris de renforcer sa capacité de riposte aux crises dans les pays à faible revenu. L’approbation, aujourd’hui, du Mécanisme de riposte immédiate nous permettra de réduire davantage notre temps de réaction et de répondre ainsi aux besoins immédiats des pays membres de l’IDA dans les deux semaines suivant une crise, sous réserve que les pays répondent aux critères d’admissibilité », affirme Axel van Trotsenburg, Vice-président de la Banque mondiale pour les Financements concessionnels et les Partenariats mondiaux.

Les pays pourront obtenir une partie des montants non décaissés de leurs portefeuilles de projets d’investissement à hauteur d’un montant total de 2,2 milliards de dollars.

« Dans le cadre de ce programme, la Banque collaborera étroitement avec les pays concernés pour améliorer leur préparation aux situations d’urgence et leurs dispositifs de riposte aux catastrophes. L’amélioration de la planification, avant d’éventuelles crises ou situations d’urgence, permet d’accélérer le redressement des pays et de réduire les répercussions sur les populations vulnérables », déclare Joachim von Amsberg, Vice-président pour la Politique opérationnelle et les Services aux pays.

En cas de crise, notamment lors de catastrophes naturelles et de chocs économiques, l’IDA fournira une aide financière immédiate à l’appui d’opérations de redressement telles que le déclenchement ou le renforcement des mécanismes de protection sociale de manière à atténuer les retombées de la crise sur les groupes vulnérables, la remise en état des actifs physiques de base, le maintien de dépenses de développement essentielles telles que les dépenses de santé et d’éducation, et la création de programmes visant à relancer l’activité économique.

Contacts :

À Washington :
Angie Gentile, 202-473-3509, agentile@worldbank.org
Geetanjali s. chopra (202-473-0243) gchopra@worldbank.org

L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Créée en 1960, l’IDA vise à réduire la pauvreté en accordant des dons et des crédits ne portant pas intérêt pour la mise en œuvre de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à atténuer les inégalités et à améliorer les conditions de vie des populations. L’IDA est l’un des principaux bailleurs d’aide aux 81 pays les plus déshérités de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. C’est la principale source de financement par les donateurs des services sociaux de base dans les pays les plus pauvres. L’Association prête des fonds (appelés crédits) à des conditions concessionnelles. Les crédits de l’IDA ne portent pas intérêt ou sont assortis d’intérêts très faibles et les remboursements sont étalés sur une période de 25 à 40 ans, y compris un différé d’amortissement de 5 à 10 ans. Par ailleurs, l’IDA accorde des dons aux pays confrontés à un risque de surendettement. Depuis sa création, elle a fourni 238 milliards de dollars de dons et de crédits.

Pour en savoir plus sur l’IDA, visitez le site www.banquemondiale.org/ida .

Nous sommes aussi sur Facebook : www.facebook.com/Banquemondiale

Suivez l’actualité de la Banque mondiale sur Twitter : www.twitter.com/Banquemondiale




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/S7W45PWCJ0