Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
Accès membres / Devenir membre

La Banque mondiale approuve le Programme pour les résultats – un nouvel instrument de financement qui subordonne le décaissement de prêts à l’obtention de résultats tangibles au plan du développement.

Disponible en: العربية, English, Español, Español, 日本語, русский
Communiqué de presse n°:2012/241/OPCS

Les administrateurs de la Banque mondiale ont approuvé aujourd’hui le Programme pour les résultats, un instrument de financement novateur pour les pays clients, qui établit un lien direct entre  le décaissement des fonds et l’obtention de résultats définis au préalable. Les fonds seront décaissés une fois que les prestations auront été fournies et vérifiées.  

Le Programme pour les résultats appuiera les programmes publics menés par différents pays dans un large éventail de secteurs. Dans certains cas, le programme aidera à mettre en place ou améliorer la fourniture de soins prénatals aux mères et aux nouveaux nés ou à accroître la couverture vaccinale des enfants. Dans d’autres, il contribuera à promouvoir la fourniture de services d’approvisionnement en eau et d’assainissement durables ; le renforcement de la couverture et de la qualité des services d’éducation préscolaire et primaire ; ou des programmes publics visant à réduire le nombre de ménages ruraux vivant en dessous du seuil de pauvreté.  

« Renforcer l’efficacité du développement en aidant les pays en développement à obtenir des résultats est au cœur de la mission de la Banque mondiale », explique Robert B. Zoellick, Président du Groupe de la Banque mondiale. « Les financements accordés dans le cadre du Programme pour les résultats exigent des pays partenaires qu’ils rendent mieux compte de l’emploi des ressources fournies, ce qui aidera les pays à pérenniser les résultats sur le long terme, après que la Banque aura mis un terme à ses activités au titre du projet.  Le moment est venu de mettre en œuvre cette nouvelle approche du développement. »

Le Programme pour les résultats aidera également à renforcer la transparence et la responsabilité des programmes des pays en développement, ainsi que les systèmes de lutte contre la fraude et la corruption. Grâce à ce nouvel instrument, la Banque pourra contribuer à financer en partie un programme d’envergure financé par un pays en développement, mais fournir des conseils techniques se rapportant à l’ensemble du programme gouvernemental. Les principes d’ouverture et de transparence que la Banque s’est engagée à respecter seront ainsi appliqués à l’ensemble du programme bénéficiant de son soutien, notamment via l’application de la nouvelle politique d’accès à l’information de la Banque aux opérations  du Programme pour les résultats.

Une caractéristique importante de ce nouvel instrument est qu’il prévoit la réalisation de plusieurs évaluations clés – aux plans fiduciaire, environnemental et social – des systèmes du programme. Ces évaluations, qui seront rendues publiques, permettront d’assurer que les financements fournis par la Banque sont utilisés à bon escient et que les impacts environnementaux et sociaux du programme sont bien pris en compte.    

Les financements accordés dans le cadre du Programme pour les résultats aideront également les pays partenaires à améliorer l’élaboration et la mise en œuvre de leurs programmes de développement et à renforcer leurs institutions et leurs capacités.

Comme le souligne Joachim von Amsberg, Vice-président Politique opérationnelle et services aux pays à la Banque mondiale, « La contribution effective au développement et l’obtention de résultats tangibles passent par la mise en place d’institutions efficaces et responsables dans les pays partenaires.  Nous sommes convaincus que ce nouvel instrument permettra à la Banque mondiale et aux autres acteurs – notamment les pouvoirs publics, les partenaires de développement, la société civile et le secteur privé – de mieux collaborer et cibler leurs efforts sur l’obtention de résultats concrets, le renforcement des institutions et l’instauration de partenariats plus efficaces. »

Les observations recueillies dans le cadre des consultations mondiales qui ont été organisées en deux étapes au cours des 12 derniers dans 34 pays clients et sept pays donateurs auprès d’un large éventail de parties prenantes, notamment responsables publics, partenaires de développement, organisations de la société civile, secteur privé et milieux universitaires, ont éclairé l’élaboration du Programme pour les résultats. 

 


Liens utiles

Une deuxième chance pour les jeunes citadins et les personnes vulnérables
Un fonds multidonateurs soutient la reconstruction et le développement au Mindanao
Philippines : Projet de fonds sociaux dans la Région autonome du Mindanao musulman



Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/67AW4JSLR0