Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
Accès membres / Devenir membre

Des partenaires privés et publics s’unissent pour combattre dix maladies tropicales négligées d’ici 2020

Disponible en: 中文, English, Português, Español, العربية, 日本語
Communiqué de presse n°:2012/250/HDN

Les partenaires promettent une action innovante et coordonnée visant les nouveaux objectifs de l’Organisation mondiale de la Santé.

 

30 Janvier 2012, Londres – Aujourd’hui, 13 sociétés pharmaceutiques, les gouvernements des États-Unis, de Grande-Bretagne et des E.A.U., la Fondation Bill & Melinda Gates, la Banque mondiale et d'autres organismes s’occupant de la santé mondiale ont annoncé un nouvel effort coordonné  pour accélérer les progrès en  vue de l'élimination ou du contrôle de 10 maladies tropicales négligées (MTN) d'ici la fin de la décennie. 

 

Unissant leurs efforts avec les pays endémiques, les partenaires se sont engagés à tout mettre en œuvre  pour vaincre ces maladies et à travailler ensemble pour améliorer la vie de 1,4 milliard de personnes qui sont touchées par les MTN dans le monde, et dont la plupart sont parmi les plus pauvres de la planète.

 

Dans le plus grand effort coordonné à ce jour pour combattre les MTN, les partenaires ont annoncé, lors d’une réunion au Royal College of Physicians, qu'ils : maintiendront ou étendront les programmes existants de dons de médicaments pour satisfaire la demande jusqu'en 2020 ; partageront l'expertise et les composés afin d’accélérer la recherche et le développement de nouveaux médicaments ; et fourniront plus de 785 millions USD pour soutenir les efforts de R&D et renforcer la distribution des médicaments et les programmes de mise en œuvre. Les partenaires ont également approuvé la "Déclaration de Londres sur les maladies tropicales négligées", par laquelle ils se sont engagés à intensifier leur collaboration et à assurer un suivi des progrès.

 

"Aujourd'hui, nous nous sommes réunis pour accroître l'impact de nos investissements et nous appuyer sur les progrès considérables réalisés à ce jour", a déclaré Bill Gates, co-président de la fondation Bill & Melinda Gates. "Cette approche innovante doit servir de modèle pour relever d'autres défis de développement mondiaux et aidera des millions de personnes à parvenir à l’autosuffisance et à ne plus dépendre de l’aide." La Fondation Gates a annoncé un programme quinquennal, représentant un engagement de 363 millions USD, pour soutenir la recherche sur les médicaments et la recherche opérationnelle liées aux MTN.

 

Afin de guider les initiatives de lutte contre les MTN, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a dévoilé cette semaine une nouvelle stratégie, Accélérer les travaux pour réduire l'impact mondial des maladies tropicales négligées -  Feuille de route pour la mise en œuvre, qui fixe les objectifs à atteindre d'ici la fin de la décennie.

 

"Les efforts de l'OMS, des chercheurs, des partenaires, et les contributions du secteur ont changé le visage des MTN. Ces maladies anciennes capitulent à une vitesse étonnante", a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l'OMS. "Grâce à l'impulsion de cette dynamique qui se concrétise aujourd'hui, je suis convaincue que la quasi-totalité de ces maladies peuvent être éliminées ou contrôlées d’ici la fin de cette décennie."

 

Les nouveaux engagements des partenaires permettront de combler l'écart de financement pour l’éradication de la maladie du ver de Guinée et d’accélérer les progrès vers les objectifs de 2020 : à savoir l’élimination de la filariose lymphatique, la cécité trachomateuse, la maladie du sommeil et la lèpre, et le contrôle des helminthes transmis par le sol, la schistosomiase, l'onchocercose, la maladie de Chagas et la leishmaniose viscérale.

 

S'exprimant au nom des PDG des 13 sociétés pharmaceutiques impliquées, Sir Andrew Witty, directeur général de GlaxoSmithKline, a déclaré : "De nombreuses entreprises et organisations travaillent depuis plusieurs décennies pour lutter contre ces terribles maladies. Mais aucune entreprise ou organisation ne peut le faire seule. Nous nous engageons désormais à travailler main dans la main pour révolutionner notre manière de combattre ces maladies aujourd'hui et dans le futur."

 

Si l’on additionne les engagements précédents et les nouveaux, les entreprises donneront en moyenne 1,4 milliard de traitements chaque année à ceux qui en ont besoin, selon la Fédération internationale de l’industrie du médicament (IFPMA). En outre, de nouvelles collaborations dans le domaine de la recherche et du développement, ainsi que des accords d'accès avec 11 entreprises, ainsi qu’avec l’organisation R&D "Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi)" donneront un accès sans précédent aux banques de composés, lequel pourrait déboucher sur de nouveaux traitements. Ces engagements seront mis en œuvre  parallèlement  avec d'autres mesures destinées à accélérer le développement de traitements indispensables pour les MTN, notamment WIPO Re :Search, une base de données des composés de recherche, de connaissances et d'expertise.

 

Afin de combler l'écart de financement pour l'éradication du ver de Guinée, Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, Président des Emirats Arabes Unis, la Fondation Gates et la Children’s investment Fund Foundation feront un don de 40 millions USD au Centre Carter. Ces engagements complètent une promesse faite en octobre par le ministère britannique du développement international (DFID) d'apporter une contribution de  20 millions GBP si d'autres se manifestaient – dans le cadre d'un engagement, annoncé la semaine dernière par le DFID, de 195 millions GBP sur quatre ans pour les MTN.

 

L’agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a également annoncé une ouverture de crédit de 89 millions USD par le Congrès américain pour renforcer les programmes de fourniture et de distribution des médicaments. Cette somme vient s’ajouter à 212 millions de dollars d’investissement depuis 2006.  En outre, la Banque mondiale fournira une aide technique et financière aux pays africains pour les aider à créer des systèmes de santé communautaires plus robustes qui intégreront le contrôle et l’élimination des MTN. Elle collaborera également avec d'autres partenaires pour étendre le fonds d’affectation pour la  lutte contre la cécité des rivières à d’autres MTN évitables en Afrique.

 

"Le monde s'est réuni pour mettre fin à la négligence de ces maladies horribles qui inutilement handicapent, aveuglent et tuent des millions de personnes qui comptent parmi les plus pauvres du monde", a déclaré Stephen O'Brien, ministre britannique du développement international. "La Grande-Bretagne et d'autres partenaires ouvrent la voie pour fournir des traitements essentiels à des millions de personnes, ce qui permettra aux enfants d’aller à l'école et aux parents de subvenir aux besoins de leurs familles afin qu'ils puissent sortir de la pauvreté et arriver un jour à ne plus dépendre de l'aide extérieure."

 

Les promesses et les déclarations d'aujourd'hui viennent en réponse au rapport de l'OMS de 2010, Agir pour réduire l'impact mondial des maladies tropicales négligées, qui a fait appel à de nouvelles ressources pour lutter contre les MTN. Des représentants de l'industrie pharmaceutique, la fondation Gates et d'autres partenaires ont travaillé pendant l'année écoulée pour mettre au point cette action coordonnée et de grande envergure.

 

Les gouvernements du Bangladesh, du Brésil, du Mozambique et de la Tanzanie, où les MTN sont endémiques, ont annoncé qu'ils mettraient en œuvre des plans intégrés pour vaincre ces maladies et qu’ils y consacreraient des ressources politiques et financières. Tous les partenaires se sont engagés en faveur d’une grande transparence et ont décidé d’explorer des mécanismes  réguliers de suivi des progrès vers les objectifs de 2020.

 

« Dès qu’il a compris quel fardeau les MTN représentaient pour le Mozambique, le gouvernement a pris des mesures et depuis, il n’a cessé de renforcer son engagement et d’accroître les investissements nécessaires pour contrôler et éliminer ces maladies », a déclaré le Dr Alexandre Manguele, ministre de la Santé du Mozambique. « Avec les ressources promises aujourd’hui dans le contexte de ce partenariat, le gouvernement du Mozambique se sent d’autant plus convaincu qu’il pourra remplir sa mission. »

 

LES ENGAGEMENTS spÉcifiqueS DES partenaires annoncÉs aujourd'hui SONT LES SUIVANTS :

 

Soutenir, élargir et prolonger l'approvisionnement en médicaments : 

 

·         Toutes les firmes ayant des programmes de dons de médicaments MTN se sont engagées à poursuivre ou prolonger leurs programmes jusqu’à la fin de la décennie, et certaines ont promis de renforcer leurs engagements. Citons notamment les suivants :

o  Sanofi, Eisai et la fondation Bill & Melinda Gates vont collaborer pour fournir 120 millions de comprimés de DEC à l'OMS pour son programme mondial d'élimination de la filariose lymphatique. Si l’on ajoute à ces nouveaux comprimés les dons qu’Eisai s’est engagé à faire dès 2014, il sera possible de garantir un approvisionnement suffisant en DEC entre 2012 et 2020.

o  Bayer va doubler ses dons de nifurtimox pour traiter la maladie de Chagas.

o  Eisai va continuer de donner 2,2 milliards de comprimés de DEC pour la filariose lymphatique jusqu’en 2020.

o  Gilead, qui a annoncé un don d'AmBisome pour la leishmaniose viscérale en 2011, poursuivra son programme visant à offrir VL au coût de revient, et s'engage à  réaliser des recherches et à investir dans des technologies et des processus qui pourraient en réduire le coût dans des pays aux ressources limitées.

o  GlaxoSmithKline va poursuivre ses dons d'albendazole pour traiter les helminthes transmis par le sol pendant cinq années supplémentaires, c.à.d. jusqu’en 2020, et continuera à donner 600 millions de comprimés par an pour lutter contre la filariose lymphatique.

o  Johnson & Johnson va étendre ses dons existants de mébendazole pour les helminthes transmis par le sol en fournissant 200 millions de comprimés par an jusqu'en 2020.

o  TMS va continuer ses dons illimités d'ivermectine pour lutter contre la cécité des rivières et la filariose lymphatique (là où elle est co-endémique avec la cécité des rivières), et discuter de l’administration d'ivermectine pour lutter contre d'autres maladies.

o  Merck KGaA va considérablement augmenter ses dons annuels de praziquantel pour passer de 25 à 250 millions de comprimés par an et compte prolonger le programme indéfiniment.

o  Novartis va étendre son engagement à fournir une thérapie multi-médicamenteuse (rifampicine, clofazimine et dapsone) pour les patients atteints de lèpre dans le monde entier dans un dernier effort contre la maladie.

o  Pfizer continuera ses dons d'azithromycine pour la cécité trachomateuse au moins jusqu'en 2020, et fournira le médicament et le placebo à une étude sur la réduction de la mortalité des enfants traités par l'azithromycine.

o  Sanofi va étendre ses dons existants d’éflornithine, mélarsoprol et pentamidine pour la maladie du sommeil jusqu’en 2020, et poursuivre le soutien logistique pour s'assurer que les patients continuent de bénéficier de médicaments gratuits dans les lieux de soins.

 

Accélérer la R&D pour de nouveaux traitements :         

 

·         En ce qui concerne le développement de nouveaux produits, des partenariats avec Abbott, Johnson & Johnson et Pfizer sont en place, en coordination avec DNDi, en vue de créer de nouveaux médicaments pour traiter les infections par les helminthes, notamment un macrofilaricide qui tue les vers adultes responsables de la cécité des rivières et de la filariose lymphatique.

o    Abbott a entamé les études initiales pour la reformulation des médicaments et fait profiter de son expertise technique pour le développement préclinique, avec une aide technique et logistique de Johnson & Johnson.

o    Si le développement préclinique est un succès, Johnson & Johnson cofinancera le développement clinique et collaborera avec d’autres partenaires, dont les chercheurs de Pfizer, qui fourniront une assistance technique. J&J obtiendra ensuite l'homologation réglementaire.

·         Des accords entre DNDi et 11 sociétés – Abbott, AstraZeneca, Bayer, Bristol-Myers Squibb, Eisai, GlaxoSmithKline, Johnson & Johnson, MSD, Novartis, Pfizer et Sanofi – sont en cours de négociation ou déjà effectifs pour des licences innovantes ou des collaborations visant au partage des connaissances et des composés, afin de générer de nouveaux médicaments pour des maladies comme la cécité des rivières, la filariose lymphatique, la maladie du sommeil, la maladie de Chagas et la leishmaniose viscérale.

·         DNDi et Sanofi ont annoncé le développement conjoint de produits pour créer un nouveau médicament candidat pour la maladie du sommeil, l’oxaborole/SCYX-7158, en plus du fexinidazole, qui en est déjà au stade des essais cliniques.

 

Accroître le financement pour améliorer la recherche sur les médicaments et la recherche opérationnelle, les programmes de livraison et de mise en œuvre, y compris la prévention, la surveillance et l'éducation : 

 

·         Plusieurs partenaires ont annoncé un nouveau don de 40 millions USD  au Centre Carter afin de combler l’écart de financement en vue d’éradiquer le ver de Guinée. La fondation Gates contribuera à hauteur de 23,3 millions USD, Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, Président des Emirats arabes unis donnera 10 millions de dollars et la Children’s Investment Fund Foundation apportera une contribution de 6,7 millions USD.

·         Ce financement vient compléter les 20 millions GBP  du DFID annoncés la semaine dernière dans le cadre d'un engagement de 195 millions GBP jusqu'en 2015, destinés à la lutte contre la maladie du ver de Guinée, la filariose lymphatique, l'onchocercose et la schistosomiase, ainsi qu’au développement de nouveaux programmes de recherche pour la cécité trachomateuse, la leishmaniose viscérale, et les approches intégrées des pays.

·         La fondation Gates a annoncé un engagement de 5 ans de 363 millions USD pour surmonter les obstacles au succès et combler les écarts critiques en vue de parvenir au contrôle et à l'élimination des MTN ciblées d’ici 2020.

·         USAID va continuer à encourager plus de 20 pays à introduire et / ou accélérer des programmes intégrés de lutte contre les MTN, dont trois nouveaux pays : le Mozambique, le Sénégal et le Cambodge. Le Congrès américain a affecté 89 millions USD à USAID pour le contrôle des MTN dans l'exercice 2012.

·         Au niveau national, la Banque mondiale continuera de fournir une assistance technique et financière pour aider les pays à renforcer les systèmes de santé communautaires en y intégrant le contrôle et l’élimination des MTN. Au niveau régional, la Banque mondiale continuera d’assurer la surveillance fiduciaire du fonds d’affectation pour la lutte contre la cécité des rivières en Afrique et collaborera avec d'autres partenaires pour élargir ce fonds au contrôle et à l’élimination des MTN évitables sur le continent.

·         Mundo Sano a apporté une contribution de 5 millions USD afin de renforcer la lutte contre les MTN et améliorer le programme sur des sites sélectionnés sur les continents américain et africain.

·         Le gouvernement du Mozambique a défini des objectifs précis pour le contrôle et l’élimination des MTN dans ses zones endémiques :

o    Arriver à une couverture géographique complète de toutes les zones endémiques pour la filariose lymphatique, les helminthes transmis par le sol et la schistosomiase.

o    Cartographie et couverture géographique complète du trachome d’ici 2018.

o    Renforcement des capacités de surveillance et mesures pour préserver les acquis des programmes d’administration massive de médicaments.

·         Les gouvernements du Brésil, de la Tanzanie, du Bangladesh et d'autres pays endémiques des MTN ont annoncé la mise en œuvre de plans totalement intégrés ou coordonnés pour contrôler et éliminer les MTN dans leur pays.

·         Trois firmes pharmaceutiques - Merck KGaA, Novartis et Sanofi - vont organiser et fournir des fonds destinés à soutenir la prévention, la surveillance, l'éducation et l'intensification des efforts de contrôle des maladies.

·         Le Lions Clubs International a annoncé un financement de 6,9 millions USD pour soutenir les efforts du gouvernement chinois visant à éliminer la cécité trachomateuse d'ici 2017.

 

Coordonner et évaluer les engagements MTN : les partenaires de l'industrie se sont engagés à œuvrer  ensemble à la réalisation des objectifs de 2020. S’appuyant sur la feuille de route de l’OMS, les partenaires suivront les progrès collectifs à travers un tableau de bord qui suivra régulièrement et officiellement les progrès, et vérifiera notamment si les organisations participantes respectent leurs engagements d’approvisionnement, de recherche, de financement et de mise en œuvre pour atteindre les objectifs de 2020. Ce processus permettra d'assurer la responsabilisation et la transparence et d’identifier les lacunes restantes. 

 

On trouvera ci-dessous la liste des intervenants de la séance d'aujourd'hui au Royal College of Physicians :

 

·      Dr Margaret Chan, Directeur général, Organisation mondiale de la Santé

  • Bill Gates, Co-président, Fondation Bill & Melinda Gates
  • Stephen O’Brien, Sous-secrétaire parlementaire d'Etat, Département britannique pour le développement international
  •  Dr Ariel Pablos-Méndez, Administrateur adjoint pour la santé mondiale, Agence américaine pour le développement international
  • Dr Jörg Reinhardt, Président du conseil de gestion, Bayer HealthCare AG
  • Lamberto Andreotti, Président-directeur-général, Bristol-Myers-Squibb

·         Haruo Naito, Président et PDG, Eisai

·         Sir Andrew Witty, Président-directeur-général, GlaxoSmithKline

·         William Weldon, Président du conseil d'administration et Président-directeur-général, Président, Comité exécutif, Johnson & Johnson

·         Kenneth Frazier, Président du conseil, Président et Président-directeur-général,, MSD

·         Dr Stefan Oschmann, membre du Conseil d'administration, Merck KgaA, chargé de la commercialisation des produits pharmaceutiques

·         Joseph Jimenez, Président-directeur-général, Novartis

·         Christopher A. Viehbacher, Président-directeur-général, Sanofi

·         Paul Carter, Premier Vice-président, opérations commerciales internationales, Gilead

·         Dr Bernard Pécoul, Directeur exécutif, Drugs for Neglected Diseases initiative 

·         Dr Caroline Anstey, Directeur Général, Banque mondiale

·         Dr AFM Ruhal Haque, Ministre de la Santé et de la Famille, Bangladesh

·         Dr Jarbas Barbosa da Silva Jr, Vice-Ministre en charge de la veille sanitaire, Ministre de la Santé, Brésil

·         Dr Alexandre Lourenço Jaime Manguele, Ministre de la Santé, Mozambique

·         Dr Donan Mmbando, Directeur des services de prévention, ministère de la Santé et de la Sécurité sociale, Tanzanie

 

Une webdiffusion de cet événement peut être consultée sur

 www.UnitingToCombatNTDs.org 

 

NewsMarket : http://www.thenewsmarket.com/gatesfoundation 

 

À l’attention des rédacteurs : Contacts avec les médias pour les partenaires :

 

·         Bill & Melinda Gates Foundation: +1 (206) 709 3400, media@gatesfoundation.org

·         DFID: Robert Stansfield, +44 (0) 77 7165 2597, r-stansfield@dfid.gov.uk

·         USAID: Christopher Thomas, +1 (202) 712 1092, chthomas@usaid.gov

·         AstraZeneca: Sarah Lindgreen, +44 (0) 20 7604 8033, sarah.lindgreen@astrazeneca.com

·         Abbott: Colin McBean, +1 (847) 938 3083, colin.mcbean@abbott.com

·         Bayer HealthCare AG: Oliver Renner, +49 (0) 21 4304 3302, oliver.renner@bayer.com 

·         Bristol-Myers Squibb: Patrice Grand, +33 (0) 1 5883 6706 patrice.grand@bms.com

·         Eisai: Cressida Robson, +44 (0) 79 0831 4155, cressida_robson@eisai.net

·         Gilead: Amy Flood, +1 (650) 522 5643, aflood@gilead.com

·         GlaxoSmithKline (Global): Stephen Rea, +44 (0) 77 1780 1794, stephen.e.rea@gsk.com | GlaxoSmithKline (US): Sarah Alspach, +1 (215) 287 6354, sarah.g.alspach@gsk.com

·         Johnson & Johnson, Seema Kumar, +1 (908) 218 6460, skumar10@its.jnj.com

·         Merck KGaA: Dr. Gangolf Schrimpf, +49 (151) 1454 9591, gangolf.schrimp@merckgroup.com

·         MSD: Kelley Dougherty, +1 (908) 423 4291, kelley.dougherty@merck.com

·         Novartis: Eric Althoff, +41 (0) 61 324 7999, eric.althoff@novartis.com

·         Pfizer: Andrew Topen, +44 (0) 79 6775 7688, andrew.topen@pfizer.com

·         Sanofi: Jean-Marc Podvin, +33 (0) 6 7457 5170, jean-marc.podvin@sanofi.com

·         DNDi: Gabrielle Landry Chappuis, +41 (0) 79 309 3910, glandry@dndi.org

·         World Bank: Derek Warren, +44 (0) 20 7592 8402, dwarren1@worldbank.org

 




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/609DIO7XT0