Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
AccÚs membres / Devenir membre

Les dirigeants de l’industrie indienne rencontrent le prĂ©sident du Groupe de la Banque mondiale R. Zoellick autour des enjeux liĂ©s Ă  la protection des tigres et Ă  la conservation de la biodiversitĂ©

Disponible en: English, Español
Communiqué de presse n°:2012/362/SAR

tiger_conservationIFC boxworld banktiger logoCII

 

NEW DELHI, le 30 mars 2012 – La ConfĂ©dĂ©ration de l’industrie indienne (CII) a organisĂ© aujourd’hui une rencontre avec Robert B. Zoellick, prĂ©sident du Groupe de la Banque mondiale. Lors de cette rĂ©union, les reprĂ©sentants de l’industrie ont fait part de leur volontĂ© de coopĂ©rer avec le gouvernement et la sociĂ©tĂ© civile afin de protĂ©ger les habitats naturels des tigres Ă  l’état sauvage et de prĂ©server la biodiversitĂ©, actuellement menacĂ©e, en Inde.

 

 « L’expĂ©rience et l’engagement du gouvernement indien dans la sauvegarde des tigres ne font aucun doute. Il est donc encourageant de voir que les dirigeants industriels du pays souhaitent apporter leur contribution pour renforcer encore la coalition afin de prĂ©server le patrimoine naturel de la nation, a dĂ©clarĂ© M. Zoellick. La viabilitĂ© environnementale s’impose rapidement en Inde comme un dĂ©fi majeur pour le pays, et le fait d’unir les efforts des diffĂ©rents acteurs, dont ceux de l’industrie notamment, contribue Ă  bien montrer que le dĂ©veloppement ne doit pas se faire aux dĂ©pens de la protection de l’environnement. »

 

Les chefs d’entreprise ont rejoint de hauts responsables de la National Tiger Conservation Authority indienne, de la Banque mondiale et de sa branche chargĂ©e du secteur privĂ© (la SociĂ©tĂ© financiĂšre internationale – IFC), de l’Initiative mondiale pour la protection du tigre et du WWF-Inde.

 

M. Jamshyd Godrej, ancien prĂ©sident de la CII, a indiquĂ© que « les problĂšmes qui se posent actuellement en matiĂšre de protection du tigre et de biodiversitĂ© dĂ©coulent en rĂ©alitĂ© de questions liĂ©es Ă  la viabilitĂ© Ă©cologique et environnementale et mettant en jeu de nombreux facteurs complexes et transversaux. Nous considĂ©rons Ă  la CII que le monde de l’entreprise et de l’industrie doit tenter de mettre en place et suivre en conscience une approche destinĂ©e Ă  rechercher une triple performance au bĂ©nĂ©fice des ‘3 P’ : la population, le profit et la planĂšte. La CII participe activement Ă  la promotion de ce concept dans le monde de l’entreprise et de l’industrie, il en va de notre propre survie et de nos succĂšs, il en va de la croissance Ă©conomique Ă  long terme ». Sur le sujet de la protection des tigres, M. Godrej a soulignĂ© qu’il Ă©tait non seulement important « d’Ɠuvrer Ă  enrayer la diminution de l’espĂšce » mais qu’il fallait aussi « s’employer Ă  mettre en place un mĂ©canisme institutionnel qui permette de l’augmenter et d’en faire un objectif concret auquel la totalitĂ© des parties prenantes pourraient s’atteler ».

 

Selon le directeur de la National Tiger Conservation Authority en Inde, Rajesh Gopal, qui Ă©tait Ă©galement prĂ©sent Ă  la table ronde, « ce dialogue permettra d’alerter les acteurs de l’industrie sur la nĂ©cessitĂ© de prĂ©server les tigres et d’intĂ©grer ces prĂ©occupations Ă  des pratiques industrielles dont la vocation par nature n’est pas de servir cet objectif ».

 

La nĂ©cessitĂ© d’une planification plus Ă©laborĂ©e de l’infrastructure et du dĂ©veloppement des ressources naturelles a Ă©tĂ© Ă©voquĂ©e pendant les discussions. Keshav Varma, directeur-programme pour l’Initiative mondiale pour la protection du tigre mise en place par la Banque mondiale, a dĂ©clarĂ© : « Depuis les annĂ©es 1990, l’habitat des tigres se rĂ©duit de plus en plus en Inde et, en consĂ©quence, les tigres vivent dans de petites zones sauvages dispersĂ©es dans le pays et Ă  proximitĂ© des frontiĂšres. Si nous voulons protĂ©ger les derniĂšres zones de forĂȘts et de milieux naturels qui abritent les tigres et la biodiversitĂ©, nous devons obtenir le soutien de l’industrie. Elle se doit de prĂ©server les habitats critiques, d’adopter les principes d’une infrastructure verte intelligente et d’utiliser des outils avancĂ©s de planification spatiale et de zonage dans les endroits oĂč le tigre est prĂ©servĂ©, afin de limiter le plus possible l’impact du dĂ©veloppement sur les milieux naturels et sur les principaux lieux de passage de la faune ».

 

Pour Thomas Davenport, directeur de l’IFC pour l’Asie du Sud : « Le secteur privĂ©, la ConfĂ©dĂ©ration de l’industrie indienne, la Banque mondiale et l’IFC peuvent jouer un rĂŽle de premier plan en repĂ©rant des domaines de collaboration, en dĂ©finissant un programme de conservation coordonnĂ© et en aidant Ă  le mettre en Ɠuvre afin d’éveiller les consciences, de protĂ©ger le tigre et de le sauver ».

 

Ravi Singh, secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral et directeur du WWF-Inde, a mis en Ă©vidence les consĂ©quences dĂ©lĂ©tĂšres des activitĂ©s industrielles sur l’habitat du tigre en Inde et dans les pays de l’aire de rĂ©partition de ce fĂ©lin. Il a soulignĂ© que les milieux d’affaires et les industriels devaient impĂ©rativement prendre conscience de ces impacts nĂ©gatifs et collaborer avec d’autres acteurs pour trouver des solutions innovantes permettant de concilier le dĂ©veloppement Ă©conomique et la protection du tigre. « Étant donnĂ© la nĂ©cessitĂ© de prĂ©server les ressources naturelles qu’il nous reste, les entreprises doivent ĂȘtre sensibles Ă  ces valeurs et s’engager rĂ©solument au profit d’un dĂ©veloppement durable, de la sauvegarde du patrimoine naturel et de la conservation des tigres. Nous estimons que la coopĂ©ration des entreprises sur cette question critique constitue une avancĂ©e positive ».

 

Des 13 pays de l’aire de rĂ©partition du tigre, l’Inde est, de loin, celui qui abrite le plus grand nombre de tigres Ă  l’état sauvage. Sur les 3 200 tigres sauvages qui subsisteraient dans le monde selon les estimations, environ la moitiĂ© vivraient en Inde. C’est la conclusion du dernier recensement effectuĂ© par le ministĂšre de l’Environnement et des ForĂȘts. MĂȘme si la tendance dĂ©mographique est encourageante, la superficie rĂ©elle de l’habitat des tigres s’amenuise et les zones de passage sont de plus en plus menacĂ©es.

 

Durant son mandat au sein du Groupe de la Banque mondiale, Robert Zoellick a fait montre de son intĂ©rĂȘt personnel pour la conservation du tigre. En 2008, il a ainsi lancĂ© l’Initiative mondiale pour la protection du tigre, qui rassemble des acteurs internationaux de haut niveau dans le but de susciter une rĂ©forme des politiques. Celle-ci servirait Ă  soutenir les efforts de conservation menĂ©s sur le terrain dans tous les pays de l’aire de rĂ©partition du tigre, avec pour objectif de multiplier par deux la population totale de tigres Ă  l’état sauvage d’ici 2022. La table ronde avec les milieux industriels et le secteur privĂ© indiens sur la conservation des tigres a fait suite Ă  une rĂ©union analogue, qui s’est tenue en fĂ©vrier Ă  Singapour, entre le prĂ©sident du Groupe de la Banque mondiale et les leaders Ă©conomiques rĂ©gionaux.

 

La table ronde d’aujourd’hui a suscitĂ© un vif enthousiasme de la part des reprĂ©sentants de l’industrie, et un accord a Ă©tĂ© trouvĂ© sur :

‱ la nĂ©cessitĂ© de mettre en place des stratĂ©gies coordonnĂ©es pour la planification de l’infrastructure et le dĂ©veloppement des ressources naturelles dans et autour des habitats Ă©cologiquement sensibles ;

‱ la volontĂ© de mener des campagnes de sensibilisation, en particulier auprĂšs des jeunes professionnels, pour la prĂ©servation de la biodiversitĂ© et la protection du tigre ;

‱ le souhait de convoquer une commission d’entreprises qui repĂ©rera les domaines de coopĂ©ration pour la sauvegarde de la vie sauvage et des tigres, et qui conseillera l’industrie sur le rĂŽle qu’elle peut jouer, notamment via des actions de sensibilisation.

 

Contacts

Confederation of Indian Industry

Banque mondiale

À New Delhi : Sudip Mozumder : + 91-11-2461-7241, smozumder@worldbank.org

À Washington : Andrew Oplas : +1-202-458-1013, roplas@worldbank.org

 

 

Sites web

Confederation of Indian Industry :www.cii.in/

La Banque mondiale en Inde : www.worldbank.org.in/

Initiative mondiale pour la protection du tigre: www.globaltigerinitiative.org

La biodiversité à la Banque mondiale: www.worldbank.org/biodiversity

 


Liens utiles

Déclaration de M. Jim Yong Kim, Président du Groupe de la Banque mondiale
La Banque mondiale annonce les lauréats du concours « Vos applis pour le climat »
Robert Zoellick va rejoindre l’UniversitĂ© Harvard et le Peterson Institute au terme de son mandat de PrĂ©sident de la Banque mondiale



Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/OU5F3QTR20