Info-presse en ligne
Ressources pour les journalistes accrédités
AccÚs membres / Devenir membre

Océans : fiche de résultats sectorielle

Disponible en: äž­æ–‡, English, Español
Pour une meilleure gestion des ocĂ©ans : la Banque mondiale et la recherche d'une « croissance bleue »

Pour une meilleure gestion des ocĂ©ans : la Banque mondiale et la recherche d’une « croissance bleue »


En bref

Un ocĂ©an en bonne santĂ© est un bien naturel prĂ©cieux et une source de croissance. En effet, les ocĂ©ans, s'ils sont bien entretenus et protĂ©gĂ©s, peuvent fournir des services Ă©cosystĂ©miques et contribuer ainsi Ă  l'expansion Ă©conomique des pays cĂŽtiers ou insulaires en dĂ©veloppement. Les investissements de la Banque mondiale dans le secteur des ocĂ©ans entre 2007 et 2011 ont aidĂ© un certain nombre de ces pays Ă  amĂ©liorer la santĂ© des milieux marins et Ă  accroĂźtre la valeur des services Ă©cosystĂ©miques qu'ils fournissent Ă  l'Ă©conomie locale et mondiale. la Banque, en tant que chef de file du nouveau Partenariat mondial pour les ocĂ©ans, se donne d'accroĂźtre considĂ©rablement, dans les annĂ©es Ă  venir, les investissements dans le dĂ©veloppement et la mise en Ɠuvre de nouvelles lĂ©gislations et institutions pour l'utilisation des services fournis par les Ă©cosystĂšmes marins dans les eaux territoriales des pays.

multimÉdia

POUR EN SAVOIR PLUS

DĂ©fi

L'Ă©tat Ă©cologique des ocĂ©ans se dĂ©tĂ©riore Ă  un rythme et une ampleur sans prĂ©cĂ©dent depuis la naissance de la civilisation moderne. Cette situation est due en grande partie aux failles de l'encadrement des activitĂ©s humaines, qui ont entraĂźnĂ© surpĂȘche, pollution, disparition ou conversion des habitats et changement climatique, contribuant ainsi au dĂ©clin des ocĂ©ans.


DĂ©marche

La dĂ©marche de la Banque mondiale consiste Ă  accroĂźtre les investissements destinĂ©s Ă  soutenir une nouvelle gĂ©nĂ©ration de rĂ©formes de la gouvernance dans le secteur des ocĂ©ans. Il s'agit notamment d'introduire une gestion des pĂȘcheries fondĂ©e sur le respect des droits ; de soutenir le dĂ©veloppement d'une aquaculture durable ; de mettre en place des crĂ©dits carbone « bleu » (pour le dioxyde de carbone stockĂ© dans les ocĂ©ans) ; de crĂ©er des mĂ©canismes de marchĂ© pour internaliser les coĂ»ts de la pollution marine et d'appuyer des partenariats pour le financement durable de zones marines protĂ©gĂ©es. Ces rĂ©formes de la gouvernance permettraient non seulement d'amĂ©liorer la qualitĂ© des milieux marins mais aussi de soutenir la croissance Ă©conomique et d'amĂ©liorer les moyens de subsistance des populations.


RĂ©sultats

En GuinĂ©e-Bissau, de nouveaux parcs marins et zones maritimes protĂ©gĂ©es ont Ă©tĂ© Ă©tablis, ainsi qu'un rĂ©seau de zones cĂŽtiĂšres protĂ©gĂ©es qui couvre plus de 480 000 hectares, soit 13 % du territoire national.


En IndonĂ©sie, dans sept rĂ©gions cĂŽtiĂšres de l'est du pays, 358 villages oĂč habitent plus de 10 000 personnes ont reçu une assistance pour Ă©tablir des zones d'Ă©cosystĂšmes coralliens protĂ©gĂ©es et gĂ©rĂ©es par les collectivitĂ©s locales, couvrant plus d'un million d'hectares, dont 15 % rĂ©servĂ©s comme zones protĂ©gĂ©es de tout prĂ©lĂšvement. Les pratiques de pĂȘche destructives, comme l'utilisation de la dynamite, ont diminuĂ© de 60 % dans ces zones protĂ©gĂ©es par les collectivitĂ©s locales au cours des six derniĂšres annĂ©es.


Contribution de la Banque mondiale

La Banque mondiale, Ă  travers Ă©galement les fonds fiduciaires placĂ©s sous sa gestion, soutient de plus en plus activement des initiatives destinĂ©es Ă  restaurer le capital naturel des ocĂ©ans. Au cours des cinq derniĂšres annĂ©es, ces investissements ont notamment visĂ© Ă  encourager une gouvernance durable de la pĂȘche maritime, l'Ă©tablissement de zones cĂŽtiĂšres et marines protĂ©gĂ©es et une gestion intĂ©grĂ©e des ressources cĂŽtiĂšres.


Partenaires

La Banque Ɠuvre avec de nombreux partenaires Ă  accroĂźtre l'investissement dans la gouvernance durable des services rendus par les Ă©cosystĂšmes ocĂ©aniques, notamment avec le Fonds pour l'environnement mondial, le Programme mondial pour les pĂȘches durables (PROFISH) et l'Alliance pour une pĂȘche responsable (ALLFISH).

Perspectives

Un effort coordonnĂ© au niveau mondial est nĂ©cessaire pour amĂ©liorer la santĂ© des ocĂ©ans de la planĂšte et prĂ©server les avantages qu'ils procurent Ă  l'Ă©conomie mondiale et au bien-ĂȘtre de l'humanitĂ©. la Banque s'efforce de rĂ©unir les petits États insulaires et les nations ocĂ©aniques en dĂ©veloppement aux cĂŽtĂ©s de grandes organisations mondiales pour la prĂ©servation des ocĂ©ans et des États partenaires bilatĂ©raux au sein d'un Partenariat mondial pour les ocĂ©ans destinĂ© Ă  soutenir des solutions de gestion des ressources marines susceptibles d'ĂȘtre dĂ©ployĂ©es Ă  grande Ă©chelle dans 8 Ă  10 zones ocĂ©aniques essentielles.




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/PCEX36RO70