Le Burkina Faso Reçoit 60 millions de dollars US pour appuyer sa Stratégie de Lutte contre la Pauvreté

Disponible en: English
No du communiqué de presse:2005/450/AFR

Contact media

Ă  Washington:

Aby Toure (202) 473 8302

akonate@worldbank.org

Ă  Ouagadougou:

Kadiatou Pate Toure (226) 30 62 37

ktoure@worldbank.org

 

 

Washington DC, 3 Mai, 2005 – Le Conseil d’Administration de la Banque mondiale a approuvé sur les fonds de l’Association Internationale pour le Développement, un crédit de 46.1 millions de dollars et un don de 13.9 millions de dollars pour  assister le gouvernement du Burkina Faso dans la mise en œuvre de son budget 2005.

 

La Cinquième Opération d’Appui à la Stratégie de Lutte contre la Pauvreté est le second d’une série d’opérations pour appuyer la mise en oeuvre de la révision du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP –2) en 2004 -2006.  Elle a pour but d’accélérer la  croissance, de promouvoir l’accès des pauvres aux services sociaux, d’accroître l’emploi et les activités génératrices de revenus, et d’améliorer la gouvernance avec un accent sur le secteur public et la gestion budgétaire.

 

“L’opération va permettre la mise en oeuvre de reformes économiques, sociales et institutionnelles clefs  et de renforcer la performance de l’économie en général permettant de réduire la pauvreté” selon Abdoulaye Seck, le responsable du projet pour la Banque mondiale.  “Le Gouvernement espère aussi réduire l’incidence de la pauvreté de  6 points de pourcentage durant la mise en œuvre du CLSP-2, d’accroître la participation du secteur privé dans les secteurs du coton, des télécommunications et de l’énergie, et donc accélérer la croissance économique par plus d’investissement et une plus grande compétitivité. »

 

L’opération va aider le gouvernement dans sa poursuite des Objectifs de Développement du Millénaire clefs comme l’augmentation du taux de scolarisation et de l’alphabétisation, la réduction de la mortalité maternelle et infantile, l’accès à l’eau potable et le renforcement de la durabilité des efforts de développement.

 

Les résultats atteints par les précédents Crédits d’Appui à la Stratégie de Réduction de la Pauvreté sont positifs et sont illustrés par la baisse du taux d’incidence de la pauvreté de 8 points de pourcentage entre 1998 et 2003.  Malgré les conditions initiales et un environnement difficiles, le Burkina Faso a fait preuve de beaucoup de résilience et a produit un effort remarquable dans la mise en œuvre de politiques économiques et sociales saines. L’environnement politique du Burkina Faso est resté stable et le pays a fait des progrès considérables dans  la stabilisation macroéconomique sous des programmes successifs soutenus par la Facilité de Réduction de la Pauvreté et la Croissance du FMI 

 

Le récent CSLP 2, soutenu par ce financement, est bâti sur les résultats du premier CSLP dont il a aussi amélioré plusieurs aspects. Il est basé sur une plus grande participation, possède un système de suivi et d’évaluation plus efficace et bénéficie d’une plus grande coordination des partenaires techniques et financiers à travers un cadre harmonisé pour les appuis budgétaires.

 

 

* Le crédit est accordé sur la base des termes standards de l’Association Internationale pour le Développement  (IDA) avec un taux d’engagement de 0.35 pour cent , des charges de service de  0.75 pour cent, pour une maturité de 40 ans dont 10 ans de période de grâce.

 

 

Pour plus d’information sur la Banque mondiale en Afrique, visitez: http://www.worldbank.org/afr/

 

Pour plus d’information sur la Banque mondiale au Burkina Faso visitez: http://www.worldbank.org/bf

 

Pour plus d’information sur ce projet visitez: Brukina Faso: Poverty Reduction Support Credit