DĂ©veloppement humain

Disponible en: English

Infos rapides

 

Population :

688,4 millions

Croissance démographique (taux annuel) :

2,2 %

Espérance de vie :

45,8 ans

Indice synthétique de fécondité (naissances par femme) :

5,1

Mortalité infantile (pour 1 000 naissances vivantes) :

103,1

Victimes du VIH/SIDA :

25 millions

Prévalence du VIH chez les femmes (15-24 ans) :

9,4 % (2001)

Alphabétisation totale (15 ans et plus) :

64,9 %

Alphabétisation des femmes (15 ans et plus) :

57,5 %

Taux d’achèvement des études primaires, au total :

55 % (2001)

Taux d’achèvement des études primaires chez les femmes :

49 % (2001)

Source : Base de données des Indicateurs du développement dans le monde

 

Aspects majeurs

Programme renforcé de lutte contre le paludisme en Afrique  (a)

Éducation

Santé, nutrition et population  (a)

Protection sociale

Publications de la région Afrique sur le développement humain

Développement humain, Région Afrique, Série Documents de travail  (a)

Le développement humain en Afrique subsaharienne

Le développement humain est un des principaux défis auxquels ait à faire face aujourd’hui l’Afrique subsaharienne. Le capital humain est en effet un facteur déterminant dans le combat qu’elle mène pour réduire la pauvreté et atteindre les objectifs de développement pour le Millénaire (ODM). L’aide que fournit la Banque à cette région a pour objectif prépondérant de lui permettre d’atteindre durablement un niveau élevé de croissance économique, en faisant en sorte que cette croissance soit répartie d’une manière favorable aux pauvres et assortie d’une amélioration des services sociaux. L’expérience qu’ont faite les pays industriels comme les pays nouvellement industrialisés nous a démontré que la réussite d’une stratégie de ce type passait par le développement des ressources humaines. Aucun pays n’y est parvenu avec des niveaux de développement humain aussi faibles que ceux observés aujourd’hui dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne.

Les services du Développement humain de la région Afrique sont chargés d’aider les pays d’Afrique subsaharienne à accélérer le développement de leurs ressources humaines. La stratégie de développement humain établie pour ces pays consiste à améliorer l’existence de leurs populations en leur donnant accès à des services d’éducation et de santé de qualité, ainsi que par des interventions en matière de protection sociale. Trois sous-secteurs composent les services du Développement humain : Éducation (EDU) ; Santé, nutrition et population (SNP) (a); etProtection sociale (PS).

Éducation. La Banque appuie la mise en place de programmes d’éducation de qualité dans la majorité des pays africains. Notre aide consiste à : mettre l’accent sur une éducation primaire de qualité pour tous à l’horizon 2015 ; améliorer l’enseignement secondaire, tertiaire, technique et professionnel, et fournir une éducation aux orphelins ; remédier aux pénuries d’enseignants et de manuels, et traiter de la question des liens entre le VIH/SIDA et l’éducation.

Santé, nutrition et population. L’appui dans ce domaine cherche en priorité à : réduire les maladies transmissibles — VIH/SIDA, paludisme, onchocercose (cécité des rivières), tuberculose et maladies infantiles — dans les groupes de population pauvres ; améliorer la nutrition ; accroître l’attention portée aux questions de population et à la santé génésique ; et améliorer les systèmes de santé par le biais d’une réforme des dotations en personnel, de la politique pharmaceutique et de la mise en place d’un financement durable et équitable. La stratégie d’aide suivie à cet égard par la Banque cherche avant tout à établir un contexte porteur pour des interventions d’un bon rapport coût-efficacité dont il vaut mieux laisser la mise en œuvre aux partenaires de développement.

Protection sociale. Les domaines prioritaires d’appui dans ce domaine se décomposent ainsi : mise en place de stratégies de protection sociale ; évaluations des risques ; réforme des pensions ; et mise en œuvre de programmes de filets de sécurité pour les groupes vulnérables. Cette action vise principalement à assurer une protection aux personnes âgées et aux pauvres, et un appui aux orphelins et aux handicapés ; à fournir une garantie de ressources aux ménages touchés par les chocs économiques ; et à prévenir des déficits critiques de consommation chez les ménages pauvres. La stratégie suivie en la matière consiste à cibler l’aide sur les individus, et tout particulièrement les enfants et les jeunes vulnérables, tout en renforçant le niveau d’appui fourni aux ménages et communautés pauvres pour leur permettre de mieux gérer les risques de revenu.

L’actuel portefeuille desservices du Développement humain de la région Afriquecomprend 94 projets représentant des engagements de plus de 4 milliards de dollars. Outre les activités de prêt, ces services réalisent des travaux d’analyse sur les pays, fournissent des conseils sur les politiques à mettre en œuvre et travaillent en collaboration avec les partenaires de développement afin d’harmoniser l’aide qui est fournie aux pays clients de la région.

Contacts

Beldina Auma-Owuor
Chargée des communications senior

RĂ©gion Afrique

Banque mondiale
1818 H Street, NW

Washington, DC 20433
(202) 458-7307
baumaowuor@worldbank.org

 

(a) indique une page en anglais