La Banque mondiale augmente son soutien et ses prêts en faveur de l’égalité hommes-femmes

Disponible en: English, العربية, Español, 中文
  • Près de la moitié des prêts consentis par la Banque en 2008 ont été conçus de manière à prendre en compte l’égalité hommes-femmes
  • 34 % des projets liés au secteur économique se sont attachés à respecter la parité hommes-femmes. Ceci reflète les efforts accomplis par la Banque, à travers son Plan d’action pour l’égalité des sexes, afin que cet aspect soit mieux pris en compte dans ce secteur.
  • Il faut faire davantage pour améliorer la situation financière des femmes car assurer leur accès aux revenus permettra d’accélérer la reprise économique et la lutte contre la pauvreté

27 août 2009 — Dans la République démocratique populaire lao, seuls 8 % des foyers ont à leur tête une femme, mais ces foyers représentent 43 % de la population pauvre du pays.

C’est pourquoi l’initiative lancée à titre expérimental l’an dernier, visant à assurer la distribution de l’électricité dans les foyers laotiens pauvres en leur donnant les moyens de se connecter au réseau, a procuré une aide très utile aux habitantes de 20 villages ruraux. Alors que, dans le cadre du projet pilote, le taux général de connexions est passé de 78 à 95 %, il a augmenté de 63 à 90 % dans les foyers dirigés par des femmes.

Ce projet pilote innovant a été mis en œuvre par Électricité du Laos et financé par le Plan d’action pour l’égalité des sexes du Groupe de la Banque mondiale et le programme d’aide australien. Il illustre l’augmentation générale des prêts et du soutien accordés par la Banque durant l’exercice 2008 pour faire progresser l’égalité entre hommes et femmes dans les pays en développement et améliorer la condition sociale et économique des femmes.

Le nouveau rapport de la Banque mondiale intitulé Intégration des questions d’égalité hommes-femmes dans les projets de la Banque : rapport de suivi annuel pour l’exercice 2008 (Implementing the Bank’s Gender Mainstreaming Strategy: FY08 Annual Monitoring Report) (a), révèle que cette problématique a été prise en compte dans la conception de 45 % des activités de prêt durant l’exercice 2008 (de juillet 2007 à juin 2008) contre 35 % au cours de l’exercice 2006.

Cet aspect a été mieux pris en compte dans des secteurs économiques comme l’agriculture et le développement rural, la politique économique, le développement du secteur privé et les infrastructures (de 25 à 34 %). Dans les secteurs sociaux et apparentés, tels que l’éducation, la santé et la protection sociale, il a été intégré dans 79 % des activités de prêts (contre 59 % en 2006).

Même si, comme le montre le rapport, il demeure généralement mieux pris en compte dans les secteurs sociaux, son taux d’intégration dans les secteurs économiques a davantage augmenté (36,1 % contre 28,6 % entre les exercices 2006 et 2008). Cette augmentation a été rendue possible par le Plan d’action pour l’égalité des sexes (a). Cette initiative de la Banque, mise en place en janvier 2007 et prévoyant une aide de 60 millions de dollars échelonnée sur 4 ans, est destinée à renforcer l’intégration de l’égalité hommes-femmes dans le domaine économique.

« Dans les pays en développement, les femmes bénéficient de plus en plus du soutien de la Banque mondiale, mais nous devons faire bien davantage pour améliorer leur situation financière, en particulier en cette période de crise », souligne la Directrice générale de la Banque mondiale, Mme Ngozi Okonjo-Iweala. « À long terme, assurer l’accès aux revenus des femmes permettra à la fois d’accélérer la reprise économique et la lutte contre la pauvreté. »

Une meilleure prise en compte de l'égalité hommes-femmes

Pour visualiser le contenu de cette page, merci de télécharger la mise à jour de Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player


 Total des projetsProjets incluant une composante égalité h/fTendance sur 2 ans
Afrique230101
-4%
Asie de l'Est et Pacifique10746
+15%
Europe et Asie Centrale20449
+8%
Amérique Latine et Caraïbes10960
+27%
Moyen-Orient et Afrique du Nord4019
+16%
Asie du Sud7544
+1%

Augmentation du nombre de projets incluant
la problématique de l'égalité hommes-femmes

Secteur économique
Secteur économique

Secteur social et secteurs connexes
Secteur social et secteurs connexes

Projets n'incluant pas ou peu de composante(s) égalité hommes-femmes Projets incluant une composante égalité hommes-femmes générale ou approfondie
2-Year Trend
Secteur économique
+9%
Secteur social et secteurs connexes
+17%

*de juillet 2005 à juin 2006 (Exercice 06)
**de juillet 2007 à juin 2008 (Exercice 08)

 



Otaviano Canuto, le Vice-président du réseau Réduction de la pauvreté et gestion économique, ajoute que « dans de nombreux pays, les femmes ont rattrapé voire dépassé les hommes en termes de niveau d’éducation, pourtant elles restent à la traîne dans le domaine de l’emploi, de l’accès au crédit et dans la sphère économique en général. »

« Cette situation a des conséquences dommageables. Nous allons continuer à tout mettre en œuvre pour aider les femmes à améliorer et renforcer leur rôle économique, parce que c’est bien pour elles comme pour le développement. C’est une stratégie économique lucide. »

Le Plan d’action pour l’égalité des sexes commence à porter ses fruits

Le rapport de suivi annuel montre que ce plan d’action commence à porter ses fruits, puisqu’il bénéficie aux femmes sur le terrain et influe plus largement sur les activités de la Banque.

Mis en place en janvier 2009, ce plan prévoit une aide de 29,3 millions de dollars répartie dans quatre domaines principaux : opérations, initiatives axées sur les résultats, recherche, évaluation de l’impact et statistiques, et communications. Le rapport souligne que les fonds alloués par le Plan d’action ont permis de mobiliser des ressources supplémentaires favorisant l’émancipation économique des femmes.

Les résultats récents incluent :

  • Une augmentation du pourcentage de projets ruraux conçus de manière à prendre en compte les questions d’égalité hommes-femmes (de 43 % en 2005 à 59 % en 2008)
  • Une augmentation du pourcentage de projets ruraux dont le suivi et l’évaluation tenaient compte de cet aspect (de 17 % en 2005 à 31 % en 2008)
  • Une augmentation de 48 millions de dollars (par le biais de l’IFC) des lignes de crédit accordées aux femmes entrepreneurs par le biais de cinq banques commerciales situées dans 12 pays

Ce programme soutient aussi l’Initiative consacrée aux adolescentes lancée en octobre 2008 dans cinq pays, qui aidera les adolescentes et les jeunes femmes, âgées de 16 à 24 ans, à terminer leurs études, acquérir des compétences adaptées aux exigences du marché, bénéficier de conseils et trouver un emploi.

En janvier 2009, le Groupe de la Banque mondiale a lancé officiellement le Forum du secteur privé, un conseil constitué de directeurs et de présidents des plus importantes entreprises internationales, s’engageant à créer des opportunités économiques pour les femmes.

Défis à relever pour l’avenir

Le rapport met l’accent sur différentes mesures que devra prendre la Banque mondiale pour appliquer pleinement sa stratégie d’intégration de l’égalité hommes-femmes. Elle devra notamment renforcer ses travaux d’analyse dans le cadre de ses activités économiques et sectorielles et de ses mémorandums économiques par pays, consolider les acquis dans les secteurs économiques et mieux prendre en compte la question de l’égalité des sexes aux stades de la supervision, du suivi et de l’évaluation des projets.

Le Plan d’action pour l’égalité des sexes se concentrera à l’avenir sur ces différents points. Comme l’indique le rapport en conclusion, il devrait augmenter l’efficacité de l’aide accordée par la Banque à ses pays clients en vue d’accélérer la réduction de la pauvreté et la réalisation des objectifs de développement pour le Millénaire.




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/UYY2NG36F0