Selon M. Zoellick, les derniers chiffres publiés par la Banque montrent que les pays en développement sont aujourd’hui frappés par la crise financière

Disponible en: 中文, English, Español, العربية
Feature Story Template

31 mars 2009 — Les pays en développement sont aujourd’hui frappés par la crise, et le G-20 se doit de rétablir la confiance. Tel est l’avertissement lancé par le président Zoellick, alors que les dernières prévisions de croissance publiées par la Banque mondiale font état d’un net ralentissement, avec les risques que cela pose pour les pauvres.

Discours de M. Zoellick au forum Newsmaker

Vidéo du discours de M. Zoellick

Dans un discours prononcé à Londres devant le forum Thomson Reuters Newsmaker à quelques jours du Sommet du G-20, le président du Groupe de la Banque mondiale, Robert B. Zoellick, a déclaré qu’un fort ralentissement de la croissance économique est anticipé cette année dans le monde en développement, avec les risques que cela pose pour un nombre accru de pauvres. Il a appelé dans ce contexte les pays du G-20 à ne pas se dérober à la tâche consistant, en conjuguant idées et actions, à rétablir la confiance dans l’économie mondiale.

« L’heure n’est pas à l’autosatisfaction », a-t-il dit. « Ce n’est pas le moment d’avoir la fausse conviction que l’on a fait tout ce qui était possible. Ce n’est pas le moment de recourir à des solutions nationalistes étroites ni même à des réponses régionales. L’unique certitude que nous donnent les événements de l’année dernière est que nous sommes incapables de prédire les événements futurs ainsi que la manière dont ils peuvent entraîner d'autres situations inattendues. »


Perspectives économiques mondiales 2009 : Prévisions mises à jour

Selon des estimations publiées aujourd’hui par la Banque mondiale, la croissance du PIB dans les pays en développement se ralentira pour ressortir à 2,1 % en 2009, contre 5,8 % en 2008. Compte tenu de la détérioration rapide de la situation économique et financière à l’échelle mondiale, la Banque a revu à la baisse ses prévisions de novembre 2008, qui tablaient sur une croissance de plus du double (4,4 %) dans les pays en développement.

Les données actualisées du nouveau rapport sur les Perspectives économiques mondiales signalent par ailleurs que l’activité mondiale devrait se contracter de 1,7 % cette année, ce qui marquerait le premier déclin de la production mondiale depuis la Deuxième Guerre mondiale. Le PIB continuerait de reculer de 3 % dans les pays de l’OCDE et de 2 % dans les autres pays à revenu élevé.

 




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/POUGN37DU0