Crise alimentaire au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Disponible en: Ø§Ù„عربية, English

Juin 2008 - Les pays de la région MENA sont affectés par la crise alimentaire mondiale, parce qu'ils sont de grands importateurs nets de produits alimentaires et doivent compter sur les importations pour répondre à environ 50% de leurs besoins.

Les importations nettes de produits alimentaires représentent 5 à 10 % du total des importations des pays de la région MENA, le blé étant la denrée alimentaire la plus consommée au Moyen-Orient.

Les pays du Golfe importent 100 % de leurs aliments de base mais peuvent amortir l’augmentation de leur prix par celle des revenus issus du pétrole. Au Yémen, par contre, 80 % des céréales sont importés alors que le pays vit une situation financière très difficile.

Outre le risque de troubles au niveau social et politique, l’augmentation du prix des denrées alimentaires a engendré, dans la plupart des pays, des contraintes fiscales aux gouvernements.

L’augmentation du prix des denrées alimentaires va certainement entraîner, à court terme, celle de la pauvreté. Les personnes pauvres habitant les zones urbaines, les sans terre des zones rurales et les petits agriculteurs seront les plus affectés.

Au Yémen, les prix du blé et des produits issus de ce dernier ont doublé en un an, tendance qui a fait augmenter la pauvreté du pays de 6 %. Si aucune mesure n’est prise, cette situation pourrait annuler les résultats obtenus dans la lutte contre la pauvreté entre 1998 et 2005.

Le travail de la Banque «Double péril : répondre à l’augmentation du prix des denrées alimentaires et du pétrole» (a) a été publié le 2 juillet 2008 en même temps que se tenait le sommet du G8 au Japon. Ce travail analyse la question de l’augmentation des prix des denrées alimentaires et de l’énergie.

 

 




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/MQ74PH1FC0