Accès à l’emploi pour les jeunes diplômées en Jordanie

Disponible en: العربية, English, Español
Des participantes de Jordan NOW racontent leur expérience du marché de l’emploi en Jordanie

Dynamiser l’emploi des jeunes femmes en Jordanie
Projet pilote pour la création d’opportunités d’emploi


Vue d’ensemble

Le projet pilote pour la création d’opportunités d’emploi pour les femmes en Jordanie (également connu sous le nom de « Jordan NOW ») vise spécifiquement à aider les jeunes diplômées des instituts universitaires à trouver du travail. Sa conception a reposé sur de larges consultations réalisées auprès des parties prenantes et homologues locaux, dont des employeurs du secteur privé, des étudiantes et des diplômées des instituts universitaires. Bien que le projet ne soit qu’à son stade initial, les premiers résultats sont encourageants. Au 10 mars 2011, 207 jeunes femmes étaient embauchées dans le cadre du programme de primes à l’emploi mis en place par le projet et 373 jeunes diplômées avaient achevé le programme de formation et se trouvaient à la recherche d’un emploi.

Défi

Si la Jordanie a accompli des progrès remarquables vers l’égalité hommes-femmes en matière de développement humain, elle continue d’être confrontée à des défis considérables en ce qui concerne la place de la femme dans la vie économique. En 2009, la Jordanie était classée par le Forum économique mondial au nombre des pays les moins performants (122e sur 134) en matière de participation économique des  femmes et de perspectives d’emploi. Le pays affiche un taux d’activité féminine de 23 %, ce qui la classe au 177e rang mondial (sur 185 pays).

Être jeune et femme en Jordanie est doublement défavorable. Le taux de chômage des jeunes femmes est de 38 % contre 17 % pour les hommes, et les jeunes femmes représentent seulement 9 % de la population économiquement active du pays. Selon une brève enquête de la Banque mondiale menée en 2010 auprès d’étudiants en dernière année d’institut universitaire, 90 % des jeunes filles ont exprimé leur souhait d’entrer dans la vie active après l’obtention de leur diplôme. Or telle est la réalité du marché de l’emploi en Jordanie : sur les 23 % de femmes économiquement actives, 62 % seulement sont en mesure de décrocher un emploi.


Démarche

Le projet pilote Jordan NOW est la composante la plus récente de l’Initiative pour les adolescentes de la Banque mondiale. Son objectif est de faciliter la transition de la vie scolaire à l’exercice d’un emploi productif. Combinant incitations financières et formation qualifiante, il repose sur une évaluation d’impact rigoureuse qui vise à:


  • améliorer le partage de l’information entre les entreprises et les employées potentielles ;
  • offrir aux jeunes diplômées la possibilité de se forger une réputation professionnelle ;
  • encourager par des primes l’acquisition de compétences "sur le tas" ;
  • modifier les stéréotypes négatifs dans les entreprises et parmi les jeunes femmes ;
  • améliorer les compétences personnelles et interpersonnelles.

Le projet pilote est composé de deux programmes principaux qui ont pour but d’améliorer la participation des femmes au monde du travail en réduisant les obstacles à l’insertion initiale des jeunes diplômées des instituts universitaires:


  • Programme de primes à l’emploi : 600 jeunes femmes ont été sélectionnées pour bénéficier de primes à l’emploi de courte durée qui incitent les entreprises à prendre le risque d’engager de jeunes diplômées sans expérience professionnelle, tout en leur donnant la possibilité d’observer directement les jeunes femmes au travail et de revenir ainsi sur leurs idées préconçues. Les primes ont une valeur nominale de 150 dinars jordaniens (210 dollars) par mois ; elles sont valables pour une durée maximale de six mois et sont versées à l’employeur après vérification du contrat d’embauche et du salaire.
  • Programme de formation axée sur l’employabilité : 600 jeunes diplômées suivent une formation destinée à améliorer les compétences personnelles et interpersonnelles qui leur manquent aux yeux des employeurs et justifient de ce fait les réticences que ces derniers manifestent à les engager.

Ce projet pilote se distingue des autres politiques d’intervention directe sur le marché de l’emploi en Jordanie par plusieurs caractéristiques essentielles. En premier lieu, il cible explicitement la promotion de la participation à la vie active et de l’emploi chez les jeunes diplômées des instituts universitaires. Et, en second lieu, aucun des programmes mis en place par le passé en Jordanie n’a fait l’objet d’une évaluation de son efficacité. Même parmi les autres projets pilotes de l’Initiative pour les adolescentes, l’évaluation d’impact réalisée dans le cadre du projet Jordan NOW a ceci d’unique qu’elle mesurera, séparément et conjointement, l’efficacité des incitations financières et celle de la formation qualifiante.


Résultats

La mise en œuvre de ce projet pilote a progressé à un rythme sans précédent. À la suite de l’obtention du financement initial de 1 million de dollars en mars 2010 :


  • 373 jeunes diplômées ont achevé le programme de formation et se sont lancées à la recherche d’un emploi ;
  • 305 jeunes femmes avaient trouvé un emploi dans le cadre du programme de primes en janvier 2011, soit seulement quatre mois après son lancement en octobre 2010 ;
  • la majorité écrasante des stagiaires qui ont participé à au moins une session de formation ont rempli avec succès les critères requis pour recevoir un certificat de fin de formation dans 8 des 17 programmes dispensés, ce qui témoigne de la pertinence du programme de formation aux yeux des participantes.

Contribution de la Banque

Ce projet pilote est actuellement financé par le Plan d’action pour l’égalité hommes-femmes et doté d’un budget de 1 million de dollars.


Partenaires

Ce projet pilote est exécuté et financé par la Banque avec le soutien du ministère du Plan et de la Coopération internationale, de Dajani Consulting (primes à l’emploi et SIG) et du Business Development Center (formation). Un comité de pilotage a été formé, comprenant des représentants de l’Al-Balqa Applied University et des instituts universitaires s’y rattachant, des ministères de l’Éducation, du Travail et du Développement social et de la Commission nationale jordanienne pour les femmes. Les autres partenaires clés comprennent les Chambres de commerce et d’industrie au niveau national et des gouvernorats. Le projet pilote a également bénéficié des consultations avec d’autres partenaires de développement opérant en Jordanie, dont l’Agence canadienne pour le développement international et la Communauté européenne.


Bénéficiaires


J’aimerais vous faire part de ce que j’ai éprouvé quand j’ai reçu mon premier salaire. J’ai ressenti une joie indescriptible, un sentiment d’appartenance à la communauté, la sensation de recevoir et de donner du savoir, d’être qualifiée… d’être irremplaçable.

— Heba, Amman



Avant de m’inscrire au programme, je ne savais pas à quoi m’attendre. Je ne savais pas bien communiquer. Je ne savais pas rédiger un CV. Maintenant, je sais comment m’adresser aux ressources humaines et je sais comment négocier. 

— Borhan , Irbid



Mes frères m’ont accompagnée à l’entretien puis, après ma première semaine de travail, ils sont venus voir comment ça se passait et ont interrogé mes collègues sur mon travail. Ça les a beaucoup rassurés de voir le cadre dans lequel je travaillais. 

— Doa’s, Amman



Perspectives

Une enquête de suivi est prévue après l’expiration du programme de primes en août 2011 afin de mesurer l’efficacité relative et globale de ces mesures et de savoir quel est le nombre de bénéficiaires qui auront conservé leur emploi après la fin du programme. La prolongation éventuelle de la durée du projet pilote dépendra des résultats de l’évaluation.


Pour en savoir plus, veuillez consulter le site des Projets.



Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/VRTSS86150