Les technologies de l’information et des communications sont essentielles à la réduction des disparités régionales dans la Tunisie de l’après-révolution

Disponible en: العربية

Washington, 15 mars 2012 – Selon un nouveau rapport commandité par infoDev, partenariat mondial pour la technologie et l'innovation établi à la Banque mondiale, les technologies de l’information et des communications (TIC) peuvent réduire les disparités régionales en Tunisie en accélérant le rythme du développement économique et de l'intégration sociale. Le taux de chômage est de l’ordre de 20 à 30 % dans les régions intérieures plus isolées, contre moins de 10 % dans les grandes villes situées sur la côte.

L'étude, intitulée "Tunisia: from revolutions to institutions" (La Tunisie, des révolutions aux institutions) fait ressortir la manière dont les petites et moyennes entreprises (PME) (pdf) privilégiant les technologies peuvent être le moteur de l'expansion économique et de la création d'emplois, notamment dans les provinces de l'intérieur qui sont isolées sur le plan économique. Il est probable que les entreprises tunisiennes de TIC trouvent des débouchés intéressants en Afrique du Nord et dans certaines régions de l'Europe parce qu’elles peuvent communiquer en arabe et en français et que leur main-d'œuvre est meilleur marché. Les entrepreneurs ont toutefois exprimé le sentiment de leur impuissance face au coût de la poursuite de l'activité économique et au contrôle par l'État de marchés cruciaux qui a été instauré par le régime précédent. Ils comprennent aussi la nécessité d’avoir un système de l'enseignement supérieur mieux adapté aux besoins du marché, qui produit des diplômés possédant des connaissances nouvelles et pratiques.

Les TIC, qui ont joué un rôle fondamental dans la révolution tunisienne de 2011, continuent, selon le rapport, de contribuer de manière cruciale aux efforts déployés pour s'attaquer aux causes profondes des soulèvements. De nouvelles technologies et applications sont nécessaires à la création d'une économie dynamique générant des emplois durables pour une population tunisienne caractérisée par sa jeunesse et à la constitution d’une société ouverte et transparente.

"Le peuple tunisien demande une bonne gouvernance et la participation de la population civile. Il veut une croissance économique solidaire, ce qui est l’objectif central de nos programmes", explique Eileen Murray,  Directrice des opérations pour la Tunisie à la Banque mondiale. "En devenant un chef de file dans le domaine des TIC, qui sont essentiels à toute économie concurrentielle, la Tunisie pourra continuer de montrer la voie dans la région", ajoute-t-elle.

Durant les travaux de recherche, qui ont donné lieu à plus d'une centaine d'entrevues avec des représentants de toutes les couches de la société, les Tunisiens ont témoigné de leur optimisme et de leur espoir de pouvoir participer davantage au processus de gouvernance. Cette assertion est certainement corroborée par le recours abondant et croissant aux médias sociaux et aux médias politiques en ligne, qui permettent à une nouvelle classe d’entrepreneurs potentiels et de cadres novateurs de s’exprimer.

"La Tunisie offre un cadre unique et propice pour comprendre la contribution que les TIC  peuvent avoir au développement économique et social", explique Valerie D’Costa, Chef du Programme infoDev, selon laquelle "L'étude décrit de manière détaillée ce qui reste à faire pour permettre aux TIC de contribuer à la création d’une économie dynamique, à la mise en place d’un gouvernement responsabilisé et à la réalisation de l'intégration sociale".

Les travaux de recherche en Tunisie, qui ont été assurés par le cabinet d’études économiques Reboot et un partenaire local, s'inscrivent dans le cadre d'une prochaine étude d'infoDev financée par UKaid qui sera consacrée à la contribution des TIC à la reconstruction des pays à l'issue d'un conflit ou d’une révolution, et couvrira au total six pays.

À propos d’infoDev:
infoDev, programme de partenariat mondial établi à la Banque mondiale, poursuit ses activités dans les domaines de l’innovation, des technologies et de l’entreprenariat pour créer des opportunités propices à une croissance solidaire, à la création d’emplois et à la réduction de la pauvreté. Rendez-vous sur : www.infodev.org.

Contact pour infoDev
Angela Bekkers
abekkers@worldbank.org
Tél : +1 202 458 8831
Banque mondiale : Région Moyen-Orient et Afrique du Nord de la Banque mondiale
Lara Saade
lsaade@worldbank.org 
Tél : +1 202 473-9887




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/P6UDDVUNJ0