Changement climatique : Réponse de la Banque mondiale

Disponible en: English
 

Réponse de la Banque mondiale au changement climatique

Réponse de la Banque mondiale au changement climatique

 

Rôle de la Banque mondiale

6 décembre 2007 – Alors que la Conférence des Nations unies sur le changement climatique est actuellement en cours à Bali en Indonésie, Kristalina Georgieva, la directrice de la stratégie et des opérations de la Banque mondiale, a déclaré que « le changement climatique est l’une des hautes priorités de la Banque mondiale ». « C’est un véritable dilemme de trouver comment les économies en voie de développement peuvent obtenir des rythmes de croissance élevée à faible émission de carbone. »

Selon Kristalina Georgieva, la majorité des risques associés avec le changement climatique – chute de la productivité agricole, recrudescence des sécheresses, des inondations et des tempêtes – surviendra dans des pays en voie en développement.

Évoquant le rôle de la Banque mondiale en matière de changement climatique, Kristalina Georgieva a estimé que la Banque s’intéresse de plus en plus à la croissance à faible émission de carbone dans les pays clients. « La Banque est l’agence qui œuvre le plus dans le cadre du Fonds pour l’environnement mondial (FEM). 70% de ce que le FEM a réalisé pour aborder la question du changement climatique a été fait via des projets de la Banque. »

Kristalina Georgieva a décrit la Banque mondiale comme une institution qui considère l’environnement comme partie intégrante de son ordre du jour en matière de développement. Elle a en outre souligné que la Banque mondiale est la première organisation internationale à mesurer le niveau de faible émission de carbone dans son portefeuille énergétique, ce qui représente à ce jour 40% de ce portefeuille.


 

Commentaire sur la réponse de la Banque mondiale

Kristalina Georgieva, la directrice de la stratégie et des opérations de la Banque mondiale, s’exprime sur la réponse de la Banque mondiale au changement climatique et sur les résultats attendus de la Conférence sur le climat à Bali.

[Les fichiers audio disponibles ci-dessous sont en anglais.]

Kristalina Georgieva, Director for Strategy and Operations at the World Bank
Kristalina Georgieva
  • - Le changement climatique, est-il une priorité pour la Banque mondiale ? (1:03 min) wmv
  • - Avons-nous pris du retard pour participer aux débats mondiaux sur le changement climatique ? (2:36 min) wmv
  • - Le changement climatique est-il provoqué en priorité par les pays industrialisés ? (2:01 min) wmv
  • - La Banque mondiale est-elle en faveur d'une « économie à faible émission de carbone » ? (2:01 min) wmv
  • - La banque mondiale recherche-t-elle de nouvelles technologies pour aider les pays en voie de développement ? (1:36 min) wmv
  • - Y a-t-il un rôle à jouer pour la Banque mondiale dans les négociations mondiales sur le changement climatique ? (2:53 min) wmv
  • - De quelle façon peut-on considérer la Conférence de Bali comme un succès ? (1:42 min) wmv
 

Développement à faible émission de carbone

Bien qu’elle soit d’accord sur l’existence de points de vue divergents sur les causes du changement climatique dans les pays industrialisés et en voie de développement, Kristalina Georgieva a souligné que la croissance future dans les pays en voie de développement dépends de la capacité du monde à gérer les émissions de gaz à effet de serre.


La directrice de la stratégie et des opérations de la Banque mondiale a souligné les similitudes avec la révolution industrielle au XVIIème siècle. « Nous sommes au milieu d’un processus de transformation, une révolution, un passage du développement à haute émission de carbone vers la faible émission de carbone », a-t-elle noté. Dans les années à venir, les sociétés vont probablement vivre dans un monde où le carbone a un coût, a-t-elle souligné, précisant « les économies sont déjà en train d’évoluer dans ce sens ».


 

Résultats attendus de la Conférence de Bali

Pour Kristalina Georgieva, la présence des ministres des Finances, du Commerce et du Développement à la Conférence de Bali sera essentielle pour trouver des solutions pour l’avenir. Elle a de nouveau insisté sur la nécessité d’accélérer le financement concessionnel pour les pays pauvres, précisant que la Banque mondiale a beaucoup à offrir via l’Association internationale de développement (IDA).

« Bali peut faire naître la confiance entre les pays développés et les pays en voie de développement dans le processus de négociation », a-t-elle souligné, estimant que la Conférence de Bali sera être considérée comme un succès si les pays participants se mettent d’accord pour négocier sur quatre dossiers, la réduction, l’adaptation, le progrès technologique et le financement. « Il faut un calendrier clair et un feuille de route pour régler tous ces dossiers », a-t-elle conclu.


 

Pour en savoir plus

[Veuillez noter que tous les liens suivants vous guideront vers des pages en anglais.]

- Changement climatique en Asie du Sud
Le changement climatique ne concerne pas un avenir lointain mais proche. Le changement climatique a lieu en ce moment et les pays de l’Asie du Sud, en particulier les populations les plus pauvres, sont les plus exposés. (Lire la suite »)

- Blog : mettre fin à la pauvreté en Asie du Sud
Shanta Devarajan, l’économiste en chef de la Banque mondiale pour la région Asie du Sud, partage ses points de vue sur le combat contre la pauvreté dans la région. (Lire la suite »)

-Asie du Sud : données sur le développement
Une importante base de données sur les mesures sociales et économiques en Asie du Sud, y compris des liens vers les bases de données numériques les plus importantes de la Banque mondiale sur le développement. (Lire la suite »)

-Asie du Sud : analyse et recherche
Une compilation de toutes les publications de la Banque mondiale sur l’Asie du Sud, avec une option “recherche” et des liens vers des analyses et des recherches sur d’autres pays de l’Asie du Sud. (Lire la suite »)

-Programme de la Banque mondiale en Asie du Sud
Portail vers toutes les informations sur les activités de la Banque mondiale en Afghanistan, au Bangladesh, au Bhoutan, en Inde, aux Maldives, au Népal, au Pakistan, et au Sri Lanka. (Lire la suite »)




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/SXTHI9L2I0