Projets et activités de prêt

Disponible en: العربية, English, Español, 中文, русский

  • Quel est le volume annuel des prêts de la Banque mondiale ?
  • Le montant global des prêts que la BIRD et l’IDA ont accordés aux pays en développement au cours de l’exercice 10 a dépassé 72 milliards de dollars. Les pays les plus pauvres du monde, c’est-à-dire ceux qui n’ont généralement pas les moyens d’emprunter aux conditions du marché, reçoivent des dons ou des prêts sans intérêt (appelés crédits) de l’Association internationale de développement (IDA), le guichet de la Banque destiné aux plus déshérités.

    FAQhaut de page


  • Où puis-je trouver des informations sur le montant qu’un pays rembourse à la Banque ?
  • Pour chaque pays emprunteur, vous trouverez des données récapitulatives sur le montant estimatif du service de sa dette au titre des prêts et crédits, services consultatifs et autres services d'assistance technique et de renforcement des capacités sur le site de la Banque consacré aux Estimations du service de la dette (a).

    FAQsback to top


  • Que se passe-t-il lorsqu’un pays ne peut pas rembourser ce qu’il doit à la Banque mondiale ?
  • Si un pays n’est pas capable d’honorer une de ses échéances, la Banque suspendra au bout de 30 jours tous les nouveaux prêts en préparation pour ce pays. Et au bout de 60 jours, elle cessera de décaisser des fonds au titre des prêts existants.

    FAQhaut de page


  • Pourquoi la Banque mondiale prête-t-elle à des pays dont la gouvernance n’est pas démocratique ou dans lesquels les droits de l’homme n’ont pas toujours été respectés ?
  • La mission fondamentale de la Banque est d’aider les plus démunis de la planète, quel que soit le régime politique du pays dans lequel ils vivent. Dans certains cas, l’engagement de la Banque dans le pays peut en fait encourager son gouvernement à organiser de plus larges consultations et à reconnaître les problèmes de ses concitoyens, d’une façon peut-être différente de ce qu’il aurait fait sans l’intervention de la Banque.

    FAQhaut de page


  • La Banque oblige-t-elle toujours les pays en développement à privatiser leurs industries et leurs avoirs ?
  • Non, les conseils de la Banque sont conçus en fonction des besoins et des circonstances de chaque pays. Dans certains cas, des entreprises publiques sont maintenues en vie avec des fonds publics qui pourraient être mieux employés à améliorer les soins de santé, à recruter des enseignants ou à construire des routes. Chaque pays étant différent, la Banque évalue ce qu’il y a lieu de faire en fonction du contexte du pays considéré, et adapte les conseils qu’elle lui fournit afin d’optimiser la mise en œuvre des politiques qu’il a définies pour son développement économique et social.

    FAQhaut de page


  • Des considérations politiques influencent-elles le choix par la Banque des pays emprunteurs ?
  • Non, le Conseil des Administrateurs (a) de la Banque mondiale représente chacun de ses 187 pays membres. Lorsqu’il décide d’accorder un prêt, cette décision est fondée sur l’estimation faite par la direction des bénéfices que le projet apportera au pays en développement qui sollicite l’aide de la Banque. Il est vrai que, dans les années de guerre froide, l’aide était motivée par des raisons politiques. Mais aujourd’hui, elle est accordée aux pays qui en ont le plus besoin et à ceux qui démontrent leur détermination à utiliser efficacement les fonds qu’ils reçoivent.

    FAQhaut de page


  • Où puis-je trouver le nom d’un chef d’équipe de projet ?
  • Il suffit pour cela d’aller sur la page de Recherche de projet et d’effectuer une recherche/navigation par région ou par pays. À partir de là, cliquez sur l’intitulé du projet qui vous intéresse, et vous verrez alors s’afficher une brève description du projet, incluant notamment le nom du chef d’équipe de la Banque.

    FAQhaut de page


  • Le public a-t-il l’occasion de faire des observations sur des projets de la Banque avant leur approbation ?
  • Dans bien des cas, un processus de consultations est intégré dans les projets que finance la Banque. Et la Banque encourage les autorités nationales à procéder à de larges consultations avec les communautés et organisations non gouvernementales (ONG) de leur pays pour bénéficier de leur contribution tout au long du cycle du projet.

    FAQhaut de page


  • Que se passe-t-il lorsqu’un projet « ne marche pas » ? Peut-il être modifié ?
  • Oui, il existe à la Banque un organe de contrôle indépendant de la direction, le Groupe indépendant d’évaluation (IEG), qui examine chaque année les projets pour voir s’ils atteignent ou non leurs objectifs. Et si, à tout moment, deux personnes ou plus estiment qu’un projet n’est pas entrepris conformément aux normes de la Banque, elles peuvent demander au Panel d’inspection (a) de la Banque de mener une enquête afin d’établir si des modifications doivent y être apportées.

    FAQhaut de page

Mise à jour : septembre 2010

(a) indique une page en anglais.




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/SRZM1JKMU0