Consultations

Disponible en: Español, English, русский, العربية, 中文
Consultations - Photo de l’article

Les consultations menées régulièrement par le Groupe de la Banque mondiale lui permettent de recueillir une grande diversité de points de vue. L'ensemble des commentaires et des idées nouvelles qui en ressortent sont pris en compte autant que possible dans le cadre des opérations, des stratégies et des documents finalisés de l’institution.

Les consultations organisées dans les pays clients sont l’occasion d’échanges et de discussions avec les emprunteurs et les parties prenantes. Il s’agit de recueillir ainsi l’expérience et les connaissances de nombreux interlocuteurs — pouvoirs publics, société civile, milieux universitaires et secteur privé ; de favoriser une participation accrue des partenaires et des parties prenantes aux opérations soutenues par la Banque ; de renforcer la transparence des processus institutionnels ; et d’accroître l’implication des citoyens dans les décisions prises en matière de développement.

Outre ces consultations in situ, la Banque organise de plus en plus souvent des consultations en ligne, afin de faciliter la participation et d’obtenir un maximum de réactions. Ci-dessous, un aperçu de thèmes abordés récemment.

CONSULTATIONS AUTOUR DES STRATÉGIES OPÉRATIONNELLES

Consultations thématiques/RDM
Les stratégies, politiques et projets de la Banque mondiale font l’objet de consultations destinées à recueillir l’opinion et les suggestions des organisations de la société civile (OSC) sur des problématiques d’ordre mondial — gouvernance, changement climatique, etc. — ou sur les stratégies d’aide-pays. L’un des derniers processus de consultation internationale a concerné la première phase de la politique de la Banque en matière d’énergie (2010). Près de 2 100 personnes dans 31 pays y ont pris part, via Internet et des réunions locales. Le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, a également organisé depuis 2008 sept tables rondes avec un large éventail d’OSC pour débattre de la crise alimentaire et financière mondiale. Actuellement, la Banque consulte les OSC sur la révision de ses politiques en matière d’environnement, d’éducation, de sauvegarde et de prêt à l’investissement.

CONSULTATIONS SUR LES STRATÉGIES D’AIDE-PAYS
L’efficacité de l’aide repose sur deux conditions nécessaires : l’appropriation par le pays bénéficiaire de la stratégie de développement et sa détermination à la mettre en œuvre. Une stratégie d’aide-pays (CAS) doit donc partir de la vision que le pays a de son développement et être développée par les autorités nationales en concertation avec les parties prenantes. Cela permet alors au programme de la Banque mondiale de s’aligner sur les priorités fixées par le pays.

La large participation des parties prenantes et les consultations auprès de la société civile, étayées par la publication des documents CAS, permettent d’identifier les défis intérieurs et extérieurs du pays, de définir les interventions de la Banque qui seront les plus efficaces et de susciter un appui à l’égard de son programme. Actuellement, la plupart des CAS — et, dans une moindre mesure, les notes de stratégie intérimaire et les rapports d’avancement des CAS — sont élaborées en étroite concertation avec les gouvernements et impliquent généralement de multiples ministères et organismes publics à différents niveaux ; les Parlements sont également souvent consultés.

La Banque organise par ailleurs régulièrement des consultations avec un large éventail de parties prenantes — société civile et secteur privé (ONG, syndicats, universités et associations professionnelles) ou partenaires au développement.

Pour en savoir plus : Stratégies d’aide-pays

CONSULTATIONS SUR LES OPÉRATIONS À L’APPUI DES POLITIQUES DE DÉVELOPPEMENT
La Banque conseille à ses clients de consulter les principales parties prenantes du pays et de les impliquer dans la formulation des stratégies de développement. Pour une opération à l’appui des politiques de développement (DPO), le pays part du processus de formulation de la stratégie pour définir les modalités et l’étendue des consultations et la participation aux étapes de préparation, de mise en œuvre et de suivi-évaluation de l’opération. Dans le cadre de cette consultation et conformément à sa politique de divulgation des informations, la Banque met à disposition du public les travaux d’analyse pertinents, surtout en ce qui concerne les impacts sociaux, environnementaux et sur la pauvreté.
Pour en savoir plus : Opérations à l’appui des politiques de développement (a)




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/4LWKSGQR60