Comment les résultats sont-ils mesurés

Disponible en: Ø§Ù„عربية, Español, English
Photo des résultats

La culture des résultats est au cœur de la démarche de la Banque mondiale lorsqu'elle met en œuvre des programmes et fournit des conseils sur les politiques à suivre avec ses partenaires des pays à bas revenu ou à revenu intermédiaire. Grâce à une aide financière et à une expertise technique, le groupe de la Banque mondiale aide les populations du monde entier à construire un meilleur avenir, pour eux-mêmes, leur famille et leur pays.

Qu'est-ce que l'on entend par résultats des activités de développement ? Le groupe de la Banque mondiale et ses pays partenaires collectent des données sur les produits et les résultats du développement, afin d'avoir une meilleure connaissance des facteurs qui pèsent le plus sur les performances. Par exemple, l'accent est mis sur le dénombrement des hôpitaux ou des dispensaires ruraux et sur l'évaluation de l'impact de ces services sur la vie des populations qui les utilisent. L'accès aux services de santé s'est-il amélioré ? Combien d'enfants ont-ils été vaccinés contre les maladies infectieuses ? Quelles ont été les conséquences sur la mortalité des enfants de moins de cinq ans ? Le nombre d'enfants pouvant aller à l'école a-t-il augmenté grâce à un meilleur accès à la scolarisation ?

Un cadre dynamique pour restituer les résultats
Les cadres de résultats sont depuis longtemps utilisés dans le cadre des opérations de développement soutenues par le groupe de la Banque mondiale. Ils sont constamment améliorés afin d'obtenir une meilleure restitution des données et comprendre ce qui a fonctionné ou non et pourquoi. Le groupe de la Banque mondiale continue à ajuster ses systèmes chargés de rassembler et de traiter l'information ayant trait au développement. Par exemple :

  • Toutes les stratégies d'aide aux pays de la Banque prennent désormais en compte les principales évaluations mesurables, ce qui permet aux gouvernements, aux donateurs et aux parties prenantes de collaborer de manière plus efficace pour déterminer et atteindre les objectifs communs de développement.
  • Toutes les nouvelles stratégies de secteur de la Banque comprennent des indicateurs de résultats.
  • Tous les projets de la Banque s'appuient sur des cadres de résultats et de surveillance afin de guider la mise en œuvre, effectuer des corrections à mi-parcours si nécessaire, mesurer l'impact et sélectionner les enseignements à retenir.
  • L'IDA utilise son système de mesure des résultats pour identifier et suivre les résultats des activités de développement dans les pays où les politiques et les opérations bénéficient du soutien de l'IDA et pour évaluer la performance de l'institution dans le processus en cours.

Plusieurs initiatives sont en cours
Plusieurs initiatives importantes sont en cours au niveau des projets et des entreprises afin de renforcer notre capacité à contrôler et à mesurer les résultats quantitatifs et qualitatifs générés par le soutien de la BIRD et de l'IDA.

  • Indicateurs sectoriels de base. Depuis juillet 2009, la Banque a œuvré pour renforcer la manière dont elle mesure les résultats en intégrant la collecte et le regroupement de données standardisées issues de projets soutenus par l'IDA dans sept secteurs : éducation, santé, routes, approvisionnement en eau, micro, petites et moyennes entreprises, développement urbain et technologies de l'information et de la communication. La mise en place d'indicateurs de base pour des secteurs et des thèmes additionnels sont en discussion et la portée de l'exercice est en train d'être élargie afin d'inclure également le portefeuille de la BIRD. Cette nouvelle information globale complète les données déjà disponibles et plus détaillées concernant le projet, le pays et le secteur. Afin de faciliter la restitution de ces données de première importance, les systèmes de la Banque ont été mis à jour pour permettre aux équipes d'ajouter des indicateurs sectoriels de base pertinents au cadre de résultat du projet.
  • L'IDA en action et la Banque mondiale en action Les données quantitatives obtenues, agrémentées des indicateurs sectoriels de base, sont complétées par des aperçus qualitatifs réalisés au niveau du pays, du secteur, des thèmes et des projets. Ces examens qualitatifs montrent comment l'IDA et la BIRD soutiennent les programmes de développement gouvernementaux qui ont de réels effets positifs, que cet effort consiste à soutenir la gouvernance pour mieux réduire la pauvreté au Bangladesh, à stimuler la compétitivité agricole au Burkina Faso, à équiper le système judiciaire afin de mieux promouvoir la justice en Éthiopie ou à assurer l'accès à l'eau potable aux communautés du Rwanda.
  • Système de mesure des résultats : l'Association pour le développement international (le fonds de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres du monde) établit une traçabilité des résultats globaux. Son Système de mesure des résultats (RMS) est conçu pour que les activités de l'IDA donnent davantage encore la priorité aux résultats de développement et tiennent les donateurs informés de l'efficacité des actions menées par l'IDA. Ce système mesure les résultats sur deux niveaux : résultats globaux du pays incluant la croissance et la réduction de la pauvreté, la gouvernance et le climat d'investissement, les infrastructures destinées au développement, le développement humain. Efficacité de l'IDA
  • Rapports d'achèvement de la mise en œuvre : lorsqu'un projet est terminé et clôturé à la fin de la période de versement du prêt (un processus qui peut prendre entre 1 à 10 ans), la Banque mondiale et le gouvernement emprunteur collectent des données sur les résultats obtenus, les problèmes rencontrés, les enseignements retirés et les connaissances acquises lors de la réalisation du projet. Une équipe opérationnelle de la Banque mondiale compile toutes ces informations et données dans un rapport de résultats et d'achèvement de la mise en œuvre, en utilisant les éléments provenant des organismes gouvernementaux concernés, des co-bailleurs de fonds et d'autres partenaires/parties prenantes. Le rapport est évalué de manière indépendante par le Groupe d'évaluation indépendante (IEG) et est ensuite soumis au Conseil d'administration de la Banque à des fins d'information. Les connaissances issues de ce processus de mesure des résultats doivent bénéficier à des projets similaires à venir.

Afin d'assurer des progrès durables, le groupe de la Banque mondiale aide les pays partenaires à développer leur capacité à construire leurs propres systèmes statistiques, d'information et d'apprentissage, mais aussi à concevoir et mettre en œuvre des programmes efficaces. Le financement et la formation sont mis en place, par exemple, par le biais du nouveau Fonds pour les statistiques axées sur les résultats, soutenu par les donateurs et destiné à améliorer les systèmes de surveillance et d'évaluation, ainsi que les compétences. Ce soutien n'est pas limité aux organismes qui mettent en œuvre les projets soutenus par la Banque, il inclut également les agences responsables de la planification nationale et des budgets. En rendant disponible ces outils d'auto-évaluation, tel que l'outil d'évaluation des capacités en matière de gestion axée sur les résultats, la Banque aide les pays à décider comment renforcer leur capacité de mesurer et de contrôler les résultats et d'utiliser les données pour mesurer l'efficacité des programmes. De nouveaux efforts importants, comprenant le portefeuille du pays et la performance des résultats, ainsi que le système de surveillance, permettent de renforcer notre capacité à surveiller et à mesurer l'importance et la qualité des bénéfices découlant du soutien du groupe de la Banque mondiale. Ces efforts permettent également de soutenir les réalisations en développant la capacité des pays partenaires par le biais d'auto-évaluation de la gestion des résultats de développement.




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/5NXRM5N3T0