Réforme des prêts d’investissement

Disponible en: العربية, Español, 中文, русский, English
PrÉsentation

Le modèle et les produits financiers employés par la Banque mondiale continuent à évoluer. Les clients recherchent – et le personnel de la Banque développe – de nouvelles approches innovantes en matière de prêt, qui soient plus flexibles et fournissent des solutions à la fois plus rapides et mieux adaptées à leurs besoins particuliers.

La Banque offre une aide financière à ses clients au moyen de deux instruments principaux – les prêts d’investissement et les prêts à l’appui des politiques de développement. Un effort majeur est actuellement entrepris en vue de réformer le modèle utilisé pour les prêts d’investissement de la Banque – le conseil de la Banque a discuté de la Note conceptuelle sur la réforme des prêts d’investissement (a) en février 2009 – afin de mieux répondre aux besoins des emprunteurs, ainsi qu’à l’évolution de l’environnement mondial. La réforme des prêts d’investissement permettra aux clients de bénéficier d’instruments plus flexibles, d’un temps de réponse plus rapide et de meilleurs résultats sur le plan du développement.

La réforme des prêts d’investissement a pour objectifs de mettre plus l’accent sur les résultats et d’améliorer la gestion des risques. Elle s’attaquera aux problèmes liés à la préparation des projets et sera plus orientée sur le soutien à la mise en œuvre afin d’aider les clients à obtenir de meilleurs résultats de développement, en particulier dans les États fragiles.

Sur cette page
SynthèseAspects essentiels du processus de réforme des prêts d’investissement

SynthÈse
Les prêts d’investissement ou prêts en faveur de projets (PI) constituent toujours le principal instrument financier employé par la BIRD et l’IDA, représentant la majeure partie de leurs prêts – environ deux-tiers des engagements annuels de ces deux institutions et plus de 90 % de leur portefeuille de prêts en cours. Les PI sont utilisés dans tous les domaines d'intervention de la Banque et se concentrent dans les secteurs des infrastructures, du développement humain, de l’agriculture et de l’administration publique. Actuellement, les PI financent tout un éventail d’activités, notamment les investissements gourmands en capitaux, les projets de réhabilitation et maintenance, la prestation de services, la mise à disposition de crédits et de subventions [y compris le micro-crédit], le développement communautaire et le renforcement des institutions.

La valeur et l’ importance des PI ne se limitent pas à un simple financement. À la différence des prêts commerciaux, la Banque soutient les pays emprunteurs en leur fournissant non seulement le financement nécessaire à leurs projets d’investissement, mais aussi le moyen de bénéficier en permanence d’un transfert de connaissances globales pratiques et d'une assistance technique. Cette aide comprend l’appui pour les travaux d’analyse et d’étude lors des étapes conceptuelles de préparation d’un projet ou d’un programme, le soutien et l’expertise techniques (notamment dans les domaines de gestion du projet, des activités fiduciaires et des mesures de sauvegarde) pendant la mise en œuvre, ainsi que le renforcement des institutions tout au long du projet. La preuve que les emprunteurs apprécient les avantages offerts par les PI de la Banque est que la plupart des pays emprunteurs continuent à en redemander.

Aspects essentiels du processus de rÉforme des prÊts d’investissement
La réforme s’articule autour de cinq objectifs :

  • améliorer la gestion des risques en développant un modèle fondé sur le risque pour évaluer les opérations proposées et en adoptant des modalités de traitement simplifiées pour les activités à risque faible,
  • consolider et rationaliser le menu des options offertes pour les prêts d’investissement afin d’offrir un instrument unique et souple qui permette une réponse rapide et la réalisation d'opérations d'urgence, une différenciation des projets en fonction du risque et un financement axé sur les résultats,
  • améliorer la supervision et le soutien à la mise en oeuvre,
  • revoir et simplifier le cadre politique orientant les prêts d’investissement,
  • promouvoir un environnement propice à la réforme par une mise en cohérence des mesures incitatives, en s’attaquant aux problèmes de responsabilité financière et en assurant la formation et le soutien des équipes, notamment par une amélioration des technologies de l'information.

Cette page sera mise à jour dès que de nouvelles informations seront disponibles.




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/9LN5A8BSD0