Click here for search results

Alliances pour le savoir pour l’Afrique

Available in: English

I. Échange de connaissances et de leçons de l’expérience

Renforcement des capacités par le transfert de connaissances : Une structure de comportement axée sur la réflexion, l’action et les résultats  (PDF en anglais) Le renforcement des capacités fait de plus en plus figure de priorité majeure pour l’action que mène la Banque mondiale en faveur du développement. Ce document préconise un cadre de réflexion et d’action à l’intention du personnel de la Banque pour qu’il soit mieux à même de mobiliser un savoir et de l’adapter de manière à aider les pays et communautés à renforcer leurs propres capacités pour parvenir à des résultats tangibles.

Programme de séances de bilan de la région Afrique (a)– Destiné aux clients, partenaires et services de la Banque, et conçucomme un service de partage et d’acquisition de connaissances, ce programme cherche à mieux saisir et échanger les leçons tirées de l’expérience accumulée au plan opérationnel, dans le but d’assurer de meilleurs résultats en matière de développement. Pour faciliter ce type d’échange, il réalise sous forme d’enregistrements vidéo des entretiens avec certains clients et membres du personnel au sujet de leçons et d’exemples de pratiques optimales accumulés dans des domaines d’une importance stratégique pour la région, domaines identifiés soit par le personnel en question, soit par les responsables du programme.

Région Afrique : Findings et Infobriefs sur les meilleures pratiques  – Cette série de rapports rend compte des activités d’ordre opérationnel, économique et sectoriel menées par la Banque mondiale et ses pays membres de la région Afrique.

Innovations en matière de partage des connaissances et d’apprentissage dans la région Afrique : Rétrospective et prospective  (PDF en anglais)   – Groupe connaissances et apprentissage, Région Afrique, septembre 2002. 

Mettre le savoir pleinement au service du processus d’assurance de la qualité de la région Afrique : Feuille de route  (PDF en anglais)  Centre pour le savoir et le développement des connaissances, Région Afrique, Banque mondiale

Partage des connaissances pour la lutte contre la pauvreté  – Ce programme de la Banque a évolué au fil du temps. Après avoir initialement mis l’accent sur la collecte et l’organisation des connaissances, il se concentre désormais sur l’acquisition, l’adaptation et l’application du savoir selon des modalités qui permettent au personnel de la Banque, ainsi qu’à ses clients et partenaires, d’œuvrer d’une manière plus efficace à la réduction de la pauvreté au niveau mondial.

II. Programme Connaissances autochtones (CA) pour le développement

Site web du Programme Connaissances autochtones (CA) pour le développement (a) – Ce site offre un point d’accès à différentes sources d’information sur les CA. Il vise à faciliter le dialogue entre communautés locales, ONG, gouvernements, organismes donateurs, société civile et secteur privé.

Bulletin d’information sur les Connaissances autochtones  – Notes CA est un périodique qui traite de questions de développement qui peuvent valablement bénéficier de l’apport de pratiques et de savoirs locaux.

Base de données sur les pratiques en matière de savoirs locaux  – Cette base de données permet à ses utilisateurs d’accéder rapidement à tout un ensemble d’informations sur les pratiques autochtones ou traditionnelles, ou encore de soumettre des données nouvelles à cet égard et de faire des commentaires.

III. Données et statistiques

Indicateurs du développement en Afrique 2007  – Établie à partir de la base de données de la Banque mondiale sur l’Afrique, cette publication constitue le recueil le plus détaillé de données sur le développement de ce continent en un volume.

Banque de données des enquêtes auprès des ménages en Afrique (a) – Cette banque de données vise à améliorer la connaissance et le suivi de la pauvreté en Afrique subsaharienne en renforçant la capacité des organismes de statistiques nationaux dans le domaine de la gestion des données d’enquêtes.

Africa Live Database (a) (Base de données interactives sur l’Afrique) – Ce service a été lauréat 2001 de la World Class Solution Award, dans la catégorie « Veille économique », pour avoir renforcé les capacités disponibles pour un meilleur travail de suivi et d’analyse de la pauvreté et du développement.

Fichiers et indicateurs standardisés (a) – Ce projet a pour but de faciliter le suivi effectué au moyen des données des enquêtes auprès des ménages en ce qui concerne les résultats obtenus sur le plan économique et social par les programmes de développement entrepris dans les pays.

Renforcement des capacités statistiques  (a) – Ce programme vise à passer du modèle établi d’assistance technique ponctuelle pour la production de données à une approche plus intégrée consistant à soutenir, dans les pays, la mise en place d’un « secteur de l’information » dans la sphère publique.

Questionnaire sur les indicateurs essentiels de bien-être (CWIQ)   (a) – Cet outil d’enquête auprès des ménages permet un suivi de la fourniture de services aux pauvres.

Pauvreté en Afrique (a)

Suivi de la pauvreté (a)

Données sur la pauvreté (a) Ce site fournit des renseignements sur les tendances récentes des indicateurs de pauvreté, ainsi que des liens vers des sources de données sur la pauvreté.

Données et statistiques de la Banque mondiale  (a) La quasi-totalité des données dont fait état ce site sont tirées d’une manière directe ou indirecte des systèmes statistiques officiels organisés et financés par les administrations nationales.

Données et statistiques du Development Gateway  (a) – Ce site fournit une liste d’organismes nationaux et internationaux qui fournissent sur leur propre site des données ou des renseignements en matière de données.

IV. Technologies de l’information et de la communication au service du développement

InfoDev (a) – Le programme InfoDev (Information au service du développement) est un programme de dons de portée mondiale qui vise à promouvoir des projets novateurs dans le domaine de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication pour favoriser le développement économique et social.

Réseau mondial de formation pour le développement (GDLN) (a) – Le GDLN permet, par le biais des réseaux de télécommunications, de faire participer les décideurs du monde entier à des activités d’apprentissage de portée mondiale.

Country Gateways (a) – Ce réseau de portails pays, qui sont le fruit de partenariats publics-privés et sont contrôlés et gérés au niveau local, est la composante du Development Gateway à l’échelon national.

(a) indique une page en anglais.



Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/4LWT5D2TJ0