Click here for search results

Message du Conseil des Administrateurs

Les 25 Administrateurs du Conseil permanent, représentant les 188 pays membres du Groupe de la Banque mondiale, sont responsables de la conduite des opérations générales de la Banque mondiale, fonction qu’ils exercent en vertu des pouvoirs qui leur sont délégués par le Conseil des Gouverneurs. Conformément aux dispositions des Statuts, cinq Administrateurs sont désignés par chacun des cinq États membres qui détiennent le plus grand nombre de parts du capital de la Banque ; vingt Administrateurs sont élus par le reste des États membres répartis en plusieurs groupes lors d’élections organisées tous les deux ans. Les Administrateurs choisissent le Président du Conseil. Les membres actuels du Conseil ont été élus ou désignés le 1er novembre 2012.

2885.png Voir les Administrateurs du Conseil

Les Administrateurs ont pour mission importante de définir les politiques qui guident les opérations générales de la Banque et son orientation stratégique, et ils représentent les points de vue des pays membres sur le rôle de la Banque. Ils examinent et statuent sur les projets de prêts, de crédits et de garanties de la BIRD et de l’IDA proposés par le Président, ainsi que sur les nouvelles politiques et le budget administratif. Ils examinent également les Stratégies de partenariat-pays — principal outil utilisé par la direction et le Conseil pour étudier et guider l’appui apporté par le Groupe de la Banque mondiale aux programmes de développement d’un pays. Ils sont chargés de présenter au Conseil des Gouverneurs les comptes vérifiés, un budget administratif et le rapport annuel sur les résultats de l’exercice écoulé.

Les Administrateurs siègent à un ou plusieurs comités permanents : le Comité d’audit, le Comité du budget, le Comité pour l’efficacité du développement, le Comité des questions administratives concernant la gouvernance et les Administrateurs, et le Comité des ressources humaines. Ces comités aident le Conseil à s’acquitter de sa mission de supervision en procédant à un examen attentif des politiques et des pratiques de l’institution. Le Comité directeur des Administrateurs joue un rôle important dans la préparation du programme de travail du Conseil.

Les Administrateurs se rendent périodiquement dans les pays membres pour apprécier par eux-mêmes les difficultés économiques et sociales des pays, observer le déroulement des projets financés par le Groupe de la Banque mondiale, et discuter avec les responsables gouvernementaux de la manière dont ceux-ci évaluent la collaboration avec le Groupe de la Banque mondiale. Ils rencontrent à cette occasion de multiples interlocuteurs, notamment des responsables gouvernementaux, des bénéficiaires de projets, des représentants d’organisations non gouvernementales, d’autres partenaires de développement (notamment des milieux d’affaires), et des agents de la Banque. En 2013, les Administrateurs se sont rendus dans des pays d’Afrique du Sud-Est et d’Asie de l’Est.

Par l’intermédiaire de ses comités, le Conseil veille à l’efficacité des activités du Groupe de la Banque mondiale en dialoguant régulièrement avec le Panel d’inspection, organe indépendant, et le Groupe indépendant d’évaluation — qui rendent compte directement au Conseil — ainsi qu’avec le Département de l’audit interne et l’auditeur externe.

Réalisations du Conseil durant l’exercice 2013

Malgré les problèmes de développement qui perdurent et une économie mondiale encore fragile, la Banque poursuit ses efforts en direction des objectifs auxquels ont récemment souscrit les Administrateurs et les Gouverneurs : éliminer l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée de façon viable sur le plan environnemental, économique et social. Les Administrateurs ont également travaillé avec la haute direction sur la future Stratégie du Groupe de la Banque mondiale, qui guidera l’institution dans la poursuite de ces objectifs. À cet égard, le Conseil a examiné le document intitulé « Une vision commune pour le Groupe de la Banque mondiale », soumis aux Gouverneurs lors de la réunion du Comité du développement au printemps 2013.

L’emploi, les risques de catastrophe et l’égalité des sexes ont été au centre des discussions du Conseil sur la réalisation des objectifs de la Banque. Le thème de l’emploi a été très largement traité dans la publication phare de la Banque mondiale, le Rapport sur le développement dans le monde 2013 : Emplois, et dans le document d’orientation qui en a découlé. Le Rapport de Sendai : Gérer les risques de catastrophe pour un avenir résilient a éclairé les discussions du Conseil sur les risques de catastrophe. D’autres points ont été examinés par le Conseil en rapport avec ce sujet, notamment la sécurité alimentaire, les stratégies et mesures d’assistance en cas de catastrophes naturelles particulières telles que celles qui ont frappé Haïti et le Samoa, et les questions soulevées par la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20) et par la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Doha. Le rapport intitulé Update on the Implementation of the Gender Equality Agenda at the World Bank Group a rendu compte de l’avancement du programme d’action pour l’égalité des sexes dans le Groupe de la Banque mondiale. Les Administrateurs ont également examiné le Rapport de suivi mondial 2013, qui a pour thème « Dynamique entre zones rurales et urbaines et objectifs de développement pour le Millénaire ». La fragilité et les économies touchées par un conflit ont été longuement évoquées lors des discussions sur les stratégies et les activités de la Banque. Les Administrateurs attendent avec intérêt le Rapport sur le développement dans le monde 2014, ayant pour thème « Risques et opportunités », qui examinera la question de la gestion du risque au service du développement et sera publié à temps pour les Réunions annuelles prévues à Washington en octobre de cette année.

Pour rationaliser l’efficacité opérationnelle du Groupe de la Banque, le Conseil a examiné et approuvé des modifications à apporter aux politiques de prêts d’investissements, dans l’optique de privilégier les performances et les résultats obtenus. Il a également étudié la possibilité de réformer le cadre de passation des marchés et de rendre publics davantage de dossiers du Conseil. Les Administrateurs ont adopté une série de mesures destinées à améliorer la gouvernance de l’institution en définissant des critères pour déterminer les opérations de la BIRD et de l’IDA à soumettre à l’examen du Conseil et les faire correspondre plus étroitement aux priorités du Groupe. Le Conseil a par ailleurs salué le retour de la Banque à Myanmar et au Surinam après 25 et 30 années d’absence respectivement.

Le Conseil a approuvé une enveloppe de 31,5 milliards de dollars d’aide financière durant l’exercice 13, dont 15,2 milliards de dollars de prêts de la BIRD et 16,3 milliards de dollars d’apports de l’IDA. Les Administrateurs ont aussi passé en revue 22 Stratégies de partenariatpays, dont 21 ont été préparées conjointement avec la Société financière internationale (IFC). Le Conseil a approuvé un budget administratif pour la Banque mondiale de 1,9 milliard de dollars pour l’exercice 2014 (voir www.banquemondiale.org/fr/about/leadership/directors.)

Télécharger
Message du Conseil des Administrateurs PDF (171KB)


« Retour




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/ZNAIGAXO90