Click here for search results

Partage des connaissances

Available in: English, Español, العربية

La Banque a continué d’intégrer de nouveaux instruments d’échange de savoirs avec la société civile : vidéoconférences, consultations électroniques, blogues, médiaux sociaux... La vidéoconférence notamment est de plus en plus utilisée dans les programmes de formation et les consultations menées auprès des OSC dans les pays en développement. Ces vidéoconférences sont organisées soit dans les 70 bureaux de la Banque disposant d’un équipement adéquat, soit dans les sites gérés par le Réseau mondial d’échange de connaissances pour le développement (GDLN). Les consultations conduites en 2006 au sujet de la Stratégie sur la gouvernance et la lutte contre la corruption ont donné lieu à de nombreuses vidéoconférences avec des OSC dans plusieurs dizaines de pays. De plus, un certain nombre d’OSC ont eu recours aux installations de vidéoconférence de la Banque pour mener à bien leurs propres activités de formation ou de dialogue sur les politiques. L’OSC britannique One World Trust, spécialisée dans les questions de gouvernance et de responsabilisation, a notamment réuni par vidéoconférence un certain nombre de dirigeants d’OSC et d’experts autour des éditions 2007 et 2008 de ses Global Accountability Reports,

L’organe directeur dans le domaine du partage des connaissances est l’Institut de la Banque mondiale (WBI), dont les activités comprennent des cours de formation, des programmes de télé-enseignement et des consultations électroniques (souvent organisées en partenariat avec des institutions de recherche locales). L’Institut a contribué à la mise en place du Réseau mondial d’échange de connaissances pour le développement (GDLN), un réseau de 60 centres de formation indépendants dotés de capacités de vidéoconférence et d’un accès Internet. L’Institut a également créé le Forum du développement (a) (également appelé DevForum), un site Web permanent de débats en ligne qui a accueilli ces trois dernières années des « dialogues électroniques » nombreux et variés (sur la gouvernance, les DSRP, le SIDA, les jeunes ou encore la responsabilité sociale des entreprises). Au nombre des OSC qui ont utilisé cette plateforme pour promouvoir le dialogue figurent Transparency International, Panos Institute London et le Projet de Bretton Woods. La Banque a également consolidé plusieurs programmes pour renforcer les initiatives de gestion du savoir menées par la société civile sur le Web. C’est ainsi qu’elle a financé les technologies de l’information et des communications dans le cadre du programme InfoDev et encouragé les OSC à participer au Development Gateway Foundation (a), un portail électronique mondial créé pour promouvoir l’échange de connaissances et d’informations sur le développement.

(a) indique une page en anglais




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/KKRDT54J60